4 freins qui vont vous empêcher de progresser en vtt

4 freins qui vont vous empêcher de progresser en vtt

4 freins qui vont vous empêcher de progresser en VTT. Salut, les vététistes, j’espère que vous êtes en forme. Aujourd’hui, nous allons voir les 4 freins qui vont vous empêcher de progresser en VTT.

Comme dans toute activité sportive, il y a des choses à faire et à reproduire pour progresser en VTT. Mais il y a également des choses à ne pas faire et à ne surtout pas reproduire sur le long terme. Si vous voulez progresser en VTT.

Et puis ce matin, ça tombe bien. Car nous allons voir les freins principaux qui ne vous feront pas du tout progresser en VTT. Alors bien évidemment il ne faut pas reproduire ces 4 freins-là si vous souhaitez progresser en VTT. 

Bien maintenant, entrons dans le vif du sujet. 

4 freins qui vont vous empêcher de progresser en VTT 

 

1 Réaliser à chaque fois les mêmes parcours 

Bien, on va démarrer cet article en présentant le premier frein à votre progression. C’est tout simplement de toujours réaliser les mêmes parcours en VTT. C’est quelque chose qui à la longue, va faire baisser votre motivation.

Car la routine c’est mauvais. Alors par contre attention. Je conseille aux vététistes qui débutent et qui ne sont pas à l’aise en descente par exemple. De réaliser certaines descentes plusieurs fois.

Dans ce cas-là, c’est judicieux. Si vous voulez travailler les descentes lorsque vous débutez ou que vous reprenez le VTT, de vouloir faire plusieurs fois la même descente ou le même parcours.

Mais par la suite, ça ne doit pas devenir une habitude et vous devez sortir de votre zone de confort. Là où ça va devenir un véritable frein à votre pratique.

C’est lorsque sur une période de 6 mois si vous réalisez toujours les mêmes parcours. Là, vous n’allez pas du tout progresser. Et puis il y a les effets secondaires de ce genre de pratique.

Votre motivation va vraiment en prendre un coup. Le plaisir de rouler va diminuer. Puis, vous allez augmenter le risque de ne plus vouloir pratiquer le VTT lorsqu’il va falloir se faire un peu violence. 

Je comprends que pour certains ou certaines ça paraît difficile, car vous êtes en manque de temps. Ou alors vous roulez dans un secteur et un espace naturel réduit. Mais vraiment, essayer de varier les parcours.

Prenez un peu de temps pour vous. Participez à des manifestations sportives autour du VTT. Participez à des randonnées VTT. Les moyens ne manquent pas, pour éviter de faire à chaque fois les mêmes parcours.

Surtout, ne tombez pas dans cette routine-là. 

 

2 Toujours s’entraîner à la même intensité

Maintenant, nous allons voir le deuxième frein à votre progression en VTT. C’est de toujours vous entraîner à la même intensité. Pour progresser en VTT, ça ne sert à rien de faire 20 000 km à l’année si vous roulez toujours à la même intensité.

Vous devez varier vos intensités dans votre entraînement ou dans vos sorties en VTT. 

En 2012 j’ai préparé mon 24 h VTT en solo. J’ai roulé toute l’année à la même intensité. Au départ, vous progressez bien. Mais vous vous retrouvez très rapidement à moins progresser.

Puis au final, vous vous transformez en diesel puis vous cramez. J’ai également testé durant l’année 2012. L’entraînement par intervalle, le fractionnée à plus forte intensité. 

J’ai rapidement progressé et j’ai réalisé en août 2012 ma meilleure performance, 38km avec un dénivelé de 780m effectué en 2 h 15. Et cette performance je l’ai eu grâce à mes entraînements en fraction.

Attention, je ne vous dis pas de ne pas faire de long entraînement. Car ça vous amène l’endurance est le VTT est un sport d’endurance. Mais il ne faut surtout pas faire, uniquement des sorties longues avec la même intensité.

Alors une petite précision. N’oubliez pas de faire un bilan régulier avec votre médecin. Car l’entraînement en fractionnée, est très usant et peut être dangereux pour vous. Si vous ne faites pas régulièrement un bilan de votre santé avec votre médecin traitant. 

Donc le gros piège, c’est vraiment de s’entraîner toujours à la même intensité. Vous devez varier, vos intensités dans vos entraînements et dans vos sorties. Si vous voulez vraiment progresser sur le long terme. 

 

3 Ne pas être régulier dans ça pratique, et dans la fréquence de vos sorties

Passons maintenant, au troisième frein dans votre progression en VTT. C’est votre manque de régularité. Si vous n’êtes pas régulier dans votre pratique du VTT, vous ne progresserez jamais.

La pratique du VTT demande, de l’engagement et du temps pour pouvoir progresser. Je ne parle pas seulement de l’aspect physique, mais je parle également de l’aspect technique de pilotage.

Non, vraiment ce n’est surtout pas à prendre à la légère. Pour vous dire, j’ai dû arrêter le VTT fin janvier après avoir repris début décembre, à cause d’une blessure. J’ai stoppé le VTT 2 mois.

Et bien en deux mois d’arrêt j’ai tout perdu. J’ai perdu ce que j’avais gagné au niveau condition physique. Puis j’ai perdu en technique de pilotage et j’ai gagné en appréhension dans les descentes.

Donc vous voyez en seulement deux mois d’arrêt. Vous pouvez perdre le bénéfice de plus d’un an d’entraînement, suivant votre âge et votre état de forme. 

Donc vous devez être régulier, vous devez au grand minimum sortir une fois par semaine. Si vous réalisez moins d’un entraînement ou d’une sortie par semaine vous ne progresserez pas. Vous pouvez durant l’année faire des petites pauses.

Mais, je vous conseille de faire des pauses de maximum deux semaines. Au-delà vous risquez de commencer, à perdre tout le bénéfice de vos entraînements.

Donc pour résumer la régularité doit être votre priorité ! 

 

4 Avoir du mauvais matériel 

4 freins qui vont vous empêcher de progresser en vtt

Crédit photo Pavlofox

Maintenant, nous allons voir le quatrième frein dans votre pratique du VTT. C’est d’avoir du mauvais matériel. Alors quand je dis du mauvais matériel. J’entends par du matériel qui est vraiment usé et qui n’est plus, en état de fonctionner.

Si vous voulez reprendre le VTT et que vous sortez votre vélo, du garage qui est resté 10 ans et qu’il pèse 16 kg. Vous allez avoir vraiment du mal à progresser. 

Sortez toujours avec du matériel en bon état. Vous pouvez avoir un VTT pas trop haut de gamme et réussir à progresser. Par contre, vous ne progresserez jamais sur du mauvais matériel en mauvais état. 

Puis non seulement vous ne pouvez pas progresser, mais en plus vous pouvez vous mettre en danger. Si vos freins sont usés, vieux et abîmés, ils risquent de ne plus fonctionner. 

 

En conclusion 

Voilà, nous arrivons à la fin de l’article, 4 freins qui vont vous empêcher de progresser en VTT. Je vous remercie d’avoir lu l’article jusqu’à la fin. Maintenant, vous savez que ces 4 freins vont vous gêner dans votre progression.

Non seulement maintenant, vous savez ce qui peut vous gêner dans votre progression en VTT. Mais vous savez également qu’il ne faut surtout pas reproduire ces 4 freins. Si vous voulez réellement progresser dans votre pratique du VTT. 

Bien, je vous invite à partager l’article sans modération à votre entourage et sur les réseaux sociaux. Quant à moi, je vais faire une sieste parce que ce matin c’était dur, au vélo et que nous sommes dimanche.

À la semaine prochaine, pour nouvel article. Pédalez bien et faite attention allez salut les vététistes 😉 ! 

 

Source des recherches,

Bertrand Rabatel, Piloter son vtt 2012 éditions glénat Couvent Sainte-Cécile 37,rue Servan 3800 Grenoble

Julien Absalon Dalouche Alain Vtt – Initiation Perfectionnement Compétition 2016 édition Amphora

Julien Absalon Dr Stephane Cascua Alain Dalouche S’initier et progresser 2006 édition Amphora27, rue Saint André des Art 75006 Paris

 


 

AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :progresser en vtt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *