5 raisons de rouler avec un mono plateau en vtt

5 raisons de rouler avec un mono plateau en vtt

5 raisons de rouler avec un mono plateau en vtt. Salut les vététistes, dans l’article d’aujourd’hui je vais vous partager 5 raisons de rouler avec un seul plateau « un mono plateau » en vtt.


Avant de commencer je tiens à te préciser que j’offre un atelier vidéo totalement gratuit ou je te partage la méthode pour améliorer ton endurance en vtt en 40 minutes par semaine pour y avoir accès gratuitement clique ici.


Ces 5 raisons sont importantes à connaître. À l’heure d’aujourd’hui, vous êtes peut-être en train de réfléchir à faire une transition pour passer d’un trois ou d’un double plateau à un mono plateau. Mais vous ne savez pas encore si ce choix est judicieux.

Vous avez peut-être peur de vous retrouver coincé et de prendre la mauvaise décision en roulant en mono plateau. Ou vous avez peur de vous fatiguer trop vite ou au contraire de pédaler dans la semoule sur le plat….

C’est pour cela qu’il est très important de connaître ces 5 raisons que je vais vous partager, car je roule avec un mono plateau. J’ai donc pu tester pendant plusieurs mois ce nouveau système et c’est pour cela que j’ai décidé de vous partager ces 5 raisons qui me semble évidentes pour vous enlever de la tête certaines idées reçues.

Car moi aussi tous comme vous j’ai longtemps été méfiant vis-à-vis du mono plateau j’avais pas mal d’idées reçues en effet….

Petite précision pour les puristes ou pour ceux qui ne seront très certainement pas du même avis que moi : je partage mon expérience et mon ressenti et il est bien normal que des personnes ne soient pas d’accord avec moi. L’avis que je vais vous partager dans cet article est mon point de vue et non une vérité absolue.

 

5 raisons de rouler avec un mono plateau en vtt

 

Avant de vous dévoiler les 5 raisons que ce qu’un mono plateau ? 

Le mono plateau est un système de transmission pour passer et changer vos vitesses et passer de partout en vtt. Sans ce système de transmission vous roulerez avec une seule vitesse et suivant la difficulté du terrain ou la raideur de la pente vous n’arriverez pas à passer. 

Ce système est équipé d’un plateau au niveau de votre pédalier de plusieurs cassettes avec pinions sur la roue arrière et une chaine pour faire le changement des vitesses.

5 raisons de rouler avec un mono plateau en vtt

Crédit photo : Fahrradblog

Comme son nom l’indique mono plateau veut dire un seul plateau, car bien souvent les vtt ont toujours été équipé de 3 plateaux mais les dernières tendances du marché sont les vtt à double plateau et en mono plateau. 

Bien évidemment sa peut faire peur de rouler en mono plateau surtout lorsque l’on est habitué à rouler en triple plateau. Le but de cet article est de vous rassurer. 

 

 

1er raison une adaptation et changement de vitesse plus facile

Lorsque l’on pratique le vtt avec un double ou un triple plateau il faut faire le choix des vitesses, mais aussi celui du plateau. Le souci c’est que bien souvent on n’utilise pas tout le potentiel de nos vitesses et de nos plateaux. Il y a trop de choix et en vtt vous le savez, il faut tout anticiper même le changement des vitesses. 

Du coup, on n’utilise pas toute la palette de choix, dont nous disposant sur un trois plateaux. J’ai une question à vous poser. Vous vous êtes servi souvent du troisième plateau ? Peut être un peu sur le plat, mais moi perso je n’ai pas souvent utilisé mon troisième plateau mis à par pour croiser ma chaîne et la peter….. 

Bref, je voulais surtout vous parler de l’adaptation du passage des vitesses. Perso j’ai testé le mono plateau et le double plateau et il n’y a pas photo. En termes d’adaptation c’est plus facile de rouler sur un mono plateau, car vous n’avez que le choix des vitesses.

Quand vous passez du triple au double plateau au début c’est un peu le bordel. Mais au bout d’un moment, on arrive à s’adapter. Il m’a fallu une sortie de 2 heures pour m’adapter au double plateau. 

Il m’a fallu 10 minutes pour m’adapter au système de transmission du mono plateau…. Attention, je ne suis pas en train de dire que le mono plateau a que des avantages. Mais l’adaptation du choix des vitesses est à mon sens un gros avantage par rapport à quelqu’un qui va essayer le double ou le triple plateau pour la première fois. 

Enfin pour les pratiquants de vtt ce sera plus un choix entre passer du triple au double ou du triple au mono. 

Ce que je vous conseille de faire c’est de tester le double et le mono plateau. Vous verrez au bout de combien de temps vous arrivez à vous adapter aux changements de vitesse. Attention je ne parle pas, de difficulté à tirer le braquet ça c’est un autre sujet. 

Je parle ici dans ce point d’adaptation aux changements de vitesse.

 

2eme le risque de croiser et de casser la chaîne et moins élevé. 

Lorsque vous êtes sur un double ou encore pire sur un triple plateau, vous avez un risque c’est de croiser votre chaîne. Une fois, j’étais dans une cote. J’ai croisé la chaîne comme jamais ( troisième plateau et vitesse la plus grosse ) j’ai accéléré puis j’ai explosé ma chaîne…. 

Vous n’avez pas besoin de croiser autant votre chaîne pour l’exploser…

Cela ne peut quasiment pas arriver sur un système de mono plateau à moins de forcer comme un vrai bourrin lors d’une cote. Car la chaîne ne peut pas autant se croiser qu’avec un système en double ou en triple plateau. 

Ce qui fait que votre chaîne se casse c’est le fait de la croiser et de forcer trop dessus

 

3 ème raison vous allez vous faire les jambes 

Alors maintenant on va parler de la difficulté de rouler avec un mono plateau pour vos cuisses et vos mollets. Suivant le plateau que vous allez avoir à l’avant et votre condition physique vous allez plus ou moins souffrir dans les côtes. 

Si vous roulez en plaine ou dans un endroit vallonné avec du dénivelé, vous pouvez rouler avec un plateau de 30 dents devant. 

Au début, ça va piquer dans les jambes surtout si vous êtes passé d’un triple à un mono plateau. Mais vous allez vite vous habituez car derrière vous avez la possibilité de mettre la grosse vitesse qui fait 42 dents. 

Si par contre vous êtes en moyenne ou en haute montagne là il va falloir changer de plateau et mettre un 28 dents, par exemple. Après cela dépend de votre niveau bien entendu. Si vous avez la caisse pour pouvoir rouler avec un 30 ou un 32 dents en moyenne montagne et en haute montagne tant mieux pour vous. 

J’ai il y a pas longtemps de ça discuté avec un vététiste qui a fait le Roc d’Azur en mono plateau avec un 32 dents donc tous est possible…. 

 

4 ème raison vous pouvez rouler vite sur le plat sans pédaler dans la semoule

L’une des grosse peur ou idée reçue du mono plateau est la suivante : à non je vais mouliner dans la semoule sur le plat avec le mono plateau. Pour l’avoir testé pour forcer il va falloir se positionner sur le plat sur les dernières vitesses, mais encore une fois quand vous êtes sur ces dernières vitesses je peux vous garantir que vous allez forcer. 

On a comme image ces énormes plateaux dans la tête et dès que l’on voit un vtt avec un mono plateau, le premier réflexe que l’on a c’est au je vais mouliner dans la semoule sur le plat.

Déjà en vtt le plat ne représente pas 100% des parcours. Puis vous êtes libre, si vous avez un gros niveau de passer d’un 30 à un 32 voir 34 dents plus les plus costauds.

Et puis encore une fois comme je vous l’ai dit plus haut vous n’allez pas pédaler dans la semoule si vous vous positionnez sur votre dernière vitesse.

Après si vous faites de la route ça va vous faire bizarre en effet, car vous allez tout de même beaucoup mouliner. Mais la vélocité n’est-elle pas une qualité de vététiste qu’il faut acquérir et améliorer ? 🙂 

5 ème raison facilité au niveau de l’entretien

C’est un point très important qu’il ne faut pas oublier de dire. C’est qu’avec un mono plateau, vous avez des pièces en moins ( dérailleur avant, deux ou un plateaux en moins) du coup ce sera plus facile pour d’entretenir et de régler votre dérailleur arrière si vous voulez le changer par exemple. 

C’est une raison qui a son importance, car une facilité d’entretien c’est toujours pratique et bon à savoir. 

 

 

Vous avez encore des doutes ou des questions sur le monoplateau ? 

Demandez à votre magasin de cycle ou vous souhaitez acheter votre prochain vtt de le tester sur une rando pour voir si le mono plateau vous correspond, car la meilleure manière de voir si cela vous correspond c’est de faire un vrai test terrain. 

J’insiste sur le fait de faire un vrai test terrain et pas un tour sur un parking de 10 minutes…. 

Si vous voulez garder votre vtt mais que vous avez choisi de l’équiper d’un mono plateau, je ne pourrais pas vous aider, car ce je n’ai pas testé ou fait cela. J’ai fait le choix d’acheter un nouveau vtt équipé d’un mono plateau.

 

 

En conclusion 

C’est la fin de l’article intitulé 5 raisons de rouler avec un mono plateau. Maintenant que vous connaissez les 5 raisons de rouler en mono plateau vous n’avez plus d’excuse… Non après chacun est libre de rouler en double, en mono voir encore en triple plateau. 

Même si personnellement je pense que vous allez avoir beaucoup plus d’avantages en roulant sur un mono plateau ou un double plateau que sur un triple plateau. N’hésitez pas à me mettre dans les commentaires ce que vous en avez pensé. 

Si vous avez aimé l’article je vous invite à le partager sans modération sur les reseaux sociaux.

Et je vous donne rendez vous la semaine prochaine pour un nouvel article d’ici là n’oubliez pas de prendre votre pied en vtt salut les vetetistes !

 

Crédit photo principale : Der_Typ_von_Nebenan L N  •  Weingarten/Deutschland

 


PRUDENCE

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt..

Si vous roulez seul laisser un itinéraire de votre sortie à l’un de vos proche ainsi que l’heure de votre sortie 

Je vous conseille de laisser votre itinéraire et d’informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

Je vous conseille de prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles

 

 

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :pedalier vtt mono plateau, vtt monoplateau avantages, derailleur mono plateau vs 2 ou 3 plateaux, vtt mono plateau, 11*42 avec quel mono plateau, vélo de route double ou mono-plateau, velo mono plateau combien de pinion, vtt 12 ou 22 vitesse, vtt a un seul plateau, VTT PLATEAU SIMPLE

24 Commentaires

  1. Marlou

    Et il y a un petit gain de poids 🙂

    Répondre
    1. Florent Falanga (Auteur de l'article)

      Merci pour le petit complément 😉

      Répondre
  2. Jordy

    Changement de vtt en fin d’année dernière.

    Passage d’un 6.3 rockrider à 720s btwin et non le 740s pour conserver le triple plateau…

    Je suis rassuré par l’amplitude avec un 3×10
    Je passe mes vitesses comme sur un camion pour garder le même rythme de pédalage suivant le dénivelé en cours. Je passe souvent par des descentes sur route

    En calculant les braquets l’amplitude est énorme avec le triple sa se voit pas énormément pour les montées mais pour le rapide… oui. Je pratique sur tt type de terrain plat valonné murs monté comme descente… et jamais trop dur à tirer ou trop de vélocité…

    Le mono à je pense beaucoup de qualités mais devoir choisir le nombre de dents du plateau… Je pense qu’il faut avoir un gros niveau pour encaisser les côtes si mono plateau

    En tout cas merci pour le retour d’expérience… et je pense que le mono serait une simplicité accrue pour mon épouse qui reste toujours sur le plateau intermédiaire… lol

    Répondre
    1. Florent Falanga (Auteur de l'article)

      Merci pour exprimé ton point de vue, oui en effet je te rejoint sur le fait que tout de même le mono plateau est fait pour les vetetistes de niveau intermédiaire car il ne faut pas se tromper sur le plateau par rapport à son niveau et sur le terrain auquel on roule au risque de pousser souvent le vtt…

      Répondre
  3. TRONCHON Robert

    Salut FLORENT – Analyse très pertinente, et très utile, car testée sur le terrain – J’ai beaucoup utilisé le triple plateau, puis ensuite le double…avec bonheur – Alors pourquoi pas évoluer, et opter pour le mono – des collègues ont franchi le pas, et comme toi, en sont ravis – Il faut toujours aller de l’avant – le principal étant de se faire plaisir – Je pense aussi, qu’un peu de pratique, et roulage en terrain varié doit être nécessaire pour obtenir de bonnes sensations…

    Répondre
    1. Florent Falanga (Auteur de l'article)

      Bonsoir Robert merci pour ton retour je te rejoint totalement

      Répondre
  4. Pierre

    Bonjour Florent,
    Intéressant ton article.
    As tu déjà testé les plateaux ovales ?

    Répondre
    1. Florent Falanga (Auteur de l'article)

      Bonsoir écoute non pas encore je pense que je le testerai dans l’avenir

      Répondre
  5. Gilbert DELOGE

    très sceptique au départ, j’ai fait le pas direct du triple en 26  » au mono-plateau 29″ et j’en suis enchanté car comme tu le dis plus de question à se poser mais tu n’insiste pas assez sur le fait que l’on roule un peu différemment, je m’explique :
    en 3 plateaux on cherche toujours à être en appui et prés de son maximum, en mono-plateau on s’adapte plus au relief sachant qu’il y a forcement des « trous » dans les rapports de transmission
    pour ma part je reste en 30 (K7 11 vitesses 10 x 42), ça passe partout et quand ça cale, beaucoup sont également à pousser !
    je trouve le 10 un peu court et je pense que la version 12 vitesses est idéale
    il y aussi (du moins chez SRAM) le dentition alternée du plateau et plus de saut de chaîne ni de chaîne qui bat
    bref n’hésitez plus !

    Répondre
  6. JC

    Bonjour, si je peux compléter, n’es-ce pas une histoire de braquet tout ça ?
    pour un 26″ mes calculs donnent:
    en triple le 34/22 donne 1m34 alors qu’un mono 42/30 donne 1m48
    en triple le 11/42 donne 7m95 alors qu’un mono 10/30 donne 6m25
    Donc plus d’effort à fournir en montée, et mouliner d’avantage sur le plat.

    Répondre
    1. Florent Falanga (Auteur de l'article)

      Merci pour ton commentaire constructif écoute au début j’ai surtout ressenti qu’il fallait pousser davantage sur les jambes sur les côtes très raides avec un 30 dents.

      Répondre
  7. pouette pouette

    c’est la grande question hi hi est elle fait beaucoup parler tu a bien expliquer les différents montage est beaucoup de mais copain ont adopter les ratios que tu indique 26 pour 42 en montagne est 32 pour la plaine pour moi est mais petit cuissot j’ai opter pour un double plateaux 26 40 est en cassette une 11 40 ce qui est pour moi un bon compromis pour toute les randos

    Répondre
  8. DERINE Bruno

    Je suis passé au mono depuis le début de l’année et c’est le Top. Mais comme j’ai pas des grosses cuisses j’ai fais monter un 32 X 11/46 et sa passe partout vu que je roule la plupart du temps dans le Poitou-Charentes.

    Répondre
  9. Ronan Hunault

    bonjour à tous,
    je suis en mono plateaux sur mes 2 vtt depuis pratiquement 2 ans je suis sur le 27.5 en 36 devant et 11×42 à l’arrière et sur le 29 en 34 ovale devant et 10×42 à l’arrière ces un régal je ne retournerais jamais en arrière.
    pour les personnes qui souhaite passer d’un triple ou double à un mono je vous conseille d’acheter des vis pour plateaux plus longue avec une rondelle d’ecartement ce qui va ré axé votre ligne de chaîne par rapport à votre cassette pour les VTTiste qui roule en 10 vitesse et que vous faite le changement acheté une chaîne 11 vitesses qui permet un croisement plus ample q’une 10 vitesses.
    bon ride à tous

    Répondre
  10. PpOwApUmA VTT27

    Cela fait un bon moment que je me pose la question du Mono et il est vrai que c’est un gain « mental » on se concentre plus sur le pilote que de prévoir le changement de braquet. On prend plus de plaisir sur le VTT et que c’est beau niveau esthétique !
    Convaincu……. Adjugé……. Vendu !

    Répondre
  11. Mika El

    Merci pour ton travail et tes articles

    Répondre
  12. rivières

    Slt tous le monde.
    Tout à fait d’accord avec les arguments de Florent.
    Je rajouterai un autre avantage qui est celui de ne plus dérailler de l’avant.
    (Si votre chaîne est à la bonne longueur et pas usée)

    Répondre
  13. ciszewski

    JE PRATIQUE LE VTT DEPUIS 27 ANS .je suis fan du double 26.36 et idéalement du 40 si région plate et du du 11-40 ou du 42 en montage.soucieux du prix du matériel et aussi de l’alignement de la chaine (surtout dans la boue) je considère le mono plateau anti mécanique et pas assez polyvalent quand vous passez de paris ou Pyrénée.

    Répondre
  14. Frédéric

    Bonjour,

    Autant sur un triple plateau je peux comprendre qu’on puisse croiser la chaîne exagérément (ex. petit plateau grand petit pignon), autant sur un double je ne saisi pas trop l’argument…

    Quoi qu’il arrive, même sur un mono plateau on croise. Certe moins, ok, mais la chaine est croisée, c’est visuel et physique.

    Pour moi l’argument de la chaîne croisée ne tient que pour un triple plateau vs le mono plateau. Et encore si le vttiste est totalement inexpérimenté dans ce domaine. Je suis un vttiste du dimanche en double plateau depuis peu, et depuis toutes ces années en triple je n’ai jamais fais de croisements extrêmes de chaînes. Le principe est tellement simple à comprendre que même mes enfants ont compris le principe en quelques jours.

    En fait, hors compétitions ou recheche de performances – la majorité donc -, et pour être tranquille quel que soit le terrain, un double prend l’avantage pour ne pas être pris au dépourvu.

    Apres cest sûr qu’au niveau entretient c’est beaucoup plus simple.

    Répondre
  15. Frédéric

    Bonjour,

    Autant sur un triple plateau je peux comprendre qu’on puisse croiser la chaîne exagérément (ex. petit plateau petit pignon), autant sur un double je ne saisi pas trop l’argument…

    Quoi qu’il arrive, même sur un mono plateau on croise. Certe moins, ok, mais la chaine est croisée, c’est visuel et physique.

    Pour moi l’argument de la chaîne croisée ne tient que pour un triple plateau vs le mono plateau. Et encore si le vttiste est totalement inexpérimenté dans ce domaine. Je suis un vttiste du dimanche en double plateau depuis peu, et depuis toutes ces années en triple je n’ai jamais fais de croisements extrêmes de chaînes. Le principe est tellement simple à comprendre que même mes enfants ont compris le principe en quelques jours.

    En fait, hors compétitions ou recheche de performances – la majorité donc -, et pour être tranquille quel que soit le terrain, un double prend l’avantage pour ne pas être pris au dépourvu.

    Apres cest sûr qu’au niveau entretient et réglage c’est beaucoup plus simple. Et ça c’est un argument massu !

    Répondre
  16. MARGO

    Après avoir lu tous les commentaires : j’ai un VTT bien à ma taille ( roues 26″- triple plateaux 22x32x
    44 – K7 9 vitesses 11×32 . Pourrais-je modifier mon VTT en le passant en mono plateau .
    Je pratique le vélo de route régulièrement en club MAIS moins à VTT et j’ai 70 ans .
    Je voudrais essayer . MERCI de votre réponse . Bien à vous . Jacques MARGO.

    Répondre
  17. emleum

    Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant.
    J’ai beaucoup pratiqué le VTT il y a quelques temps (de 1995 à 2013 en gros). J’ai vu pas mal d’évolutions au cours de ces années et je découvre aujourd’hui un peu les dernières tendances. J’en suis resté au triple + cassette 9v. Donc 27 vitesses théoriques si mes calculs sont corrects. Et je suis un peu surpris du concept de mono plateau (que je n’ai jamais essayé je précise !!).

    Ce qui m’angoisse le plus avec ce concept, c’est de ne plus avoir une « fluidité » dans les rapports de façon à garder une cadence +/- constante selon les reliefs. Certes, je n’utilisais pas les 27v mais disons une bonne quinzaine. Quand je vois les écarts de dents entre chaque pignon (surtour les plus grands) je suis un peu septique…

    Mais en core une fois, je n’ai jamais essayé !! Donc il s’agit plus ici d’exprimer mon « inquiétude » !!
    Merci pour vos commentaires avisés !!

    Et éclatez-vous bien sur le vélo c’est le plus important !!

    Répondre
    1. MARGO

      MERCI mais peut-être connaissez-vous quelqu’un qui puisse me renseigner ???

      Répondre
  18. MARGO

    MERCI mais connaissez-vous quelqu’un qui puisse me renseigner ??

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *