6 secrets pour améliorer sa condition physique en vtt

6 secrets pour améliorer sa condition physique en vtt

6 secrets pour améliorer sa condition physique en vtt. Salut alors aujourd’hui je vais te partager beaucoup d’informations pour que tu puisses véritablement booster ta condition physique en vtt. 

Il faut savoir qu’avoir une bonne condition physique rime avec plaisir en vtt. Tu vas pouvoir être plus à l’aise dans les côtes, rouler plus vite et plus longtemps et finir les raids et les grosses randos sans être remplie de crampes.

Une mauvaise condition physique peut véritablement t’enlever beaucoup de plaisir dans ta pratique du vtt. La condition physique est l’essence du vététiste comme une voiture sans essence on n’avance pas.

6 secrets pour améliorer sa condition physique en vtt

 

1/ Apprenez à récupérer

On oublie souvent ce facteur-là, mais il est très important. Si aujourd’hui tu n’arrives pas à avoir la condition physique en vtt que tu voudrais avoir pour te faire plaisir c’est peut-être à cause d’une mauvaise récupération. 

On pense souvent que c’est pendant l’effort que l’on progresse, c’est vrai et faux en même temps. C’est vrai, car s’il n’y a pas d’effort musculaire si l’on ne vide pas nos réserves énergétiques il ne peut pas y avoir de progrès. 

Par contre si derrière il y a une mauvaise récupération tu n’amélioreras pas ta condition physique en vtt. Car pour l’améliorer il te faut vraiment récupérer pour permettre, à ton corps s’adapter pour le prochain effort que tu lui feras subir en vtt. 

Donc pour améliorer sa récupération je t’ai dressé une check-list que tu pourras utiliser au quotidien :

  • un bon sommeil,
  • une bonne alimentation,
  • une bonne hydratation
  • évitez le stress chronique,
  • faire de la récupération active

Un bon sommeil est nécessaire. C’est le pilier le plus important, sans un bon sommeil il n’y aura pas de récupération. Tu peux même augmenter le risque de te blesser.

Une bonne alimentation riche en légumes les fruits. Je te conseille d’éviter les plats tout préparés le sucre raffiné les fast foods pour améliorer la récupération

Une bonne hydratation est évidement conseillé, car le corps à un besoin quotidien d’eau. En t’hydratant correctement tu mets le corps dans les meilleures dispositions pour qu’il puisse récupérer.

Il n’y a rien de pire pour l’organisme que le stress chronique. La méditation aide à se ne pas stresser au quotidien les bonnes nuits de sommeils aussi.

La récupération active permet au corps d’accélérer la récupération grâce à un apport important de sang au muscle avec beaucoup d’oxygènes.

 

2 La régularité c’est la clé

S’il y a bien un sport ou il faut être régulier dans sa pratique pour pouvoir progresser c’est bien le vtt. Si tu ne roules pas au minimum une fois par semaine j’ai un triste aveu à te faire  » tu ne progresseras jamais en vtt « . Tu n’arriveras pas à améliorer ta condition physique, il te faut donc être régulier.

Il vaut mieux rouler une fois par semaine très régulièrement que rouler 5 jours et ne plus rouler pendant 20 jours. Néanmoins, c’est à partir de 2 sorties par semaine que ton niveau de condition physique va réellement augmenter.

 

3 Varier ses sorties et vos entraînements

Si tu roules toujours à la même intensité il va se passer deux choses. Soit tu vas te carboniser, soit tu ne vas pas progresser. Si tu roules toujours à de très hautes intensités tu vas acidifier ton corps à un point tel que tu vas te retrouver dans le surentraînement….

Ou alors si tu roules toujours à des intensités bases ou modérée tu ne vas pas pouvoir progresser tu vas te transformer en diesel… Donc la solution consiste à varier tes sorties en vtt chaque semaine.

Ce n’est vraiment pas compliqué, tu peux faire des séances courtes de qualité la semaine et ta sortie vtt du week-end par exemple. N’oublie pas que plus tu vas varier tes sorties plus tu vas progresser.

 

4 Un bon échauffement

Et oui l’échauffement c’est un peu un gros problème, car très peu de vététistes réussissent à s’échauffer correctement… Donc l’échauffement consiste à préparer le corps à l’effort qu’il va devoir fournir durant la sortie ou la séance.

Si le corps n’est pas préparé à fournir cet effort, il risque de se blesser… Donc il faut vraiment faire attention à ce facteur-là qui est très important. En plus de diminuer le risque de blessure, un bon échauffement va te permettre d’améliorer tes performances sur la séance ou les sorties en question. Soit on part trop fort soit on roule en mode tranquille pendant 20 minutes…

Dans les deux cas l’échauffement n’est absolument pas efficace, car dans le premier cas on ne laisse pas le temps au corps de se préparer, car on part trop fort… Dans le second cas, on ne prépare pas du tout le corps à l’effort en roulant tranquillement pendant 20 minutes. 

L’échauffement doit être progressif et l’intensité doit évoluer au fur et à mesure que l’on se rapproche de la fin de l’échauffement. La plus haute intensité dans un échauffement sera à la fin, pour mettre le corps dans les meilleures dispositions pour partir rouler et affronter le dénivelé positif d’une sortie ou d’une rando. 

 

5 Fais-toi plaisir sur ton vtt 

C’est peut-être un peu bête, mais si tu ne te fais jamais plaisir sur ton vtt tu ne progresseras pas. Plus tu vas prendre du plaisir sur ton vtt plus tu auras envie de trouver des solutions pour améliorer ta condition physique. 

Donc les moyens de se faire plaisir sont de découvrir de nouveaux parcours, de participer à des rando vtt organisé par des clubs, rouler avec des amis la nuit par exemple, etc.. Les exemples ne manquent pas, mais surtout prend du plaisir lorsque tu fais du vtt. 

C’est un cercle vertueux plus tu prendras de plaisir plus tu progresseras et plus tu progresseras plus tu prendre du plaisir sur le vélo. 

 

6 Lance-toi des défis ambitieux 

C’est en se lançant des défis ambitieux en vtt que l’on progresse. Alors attention, cela doit être dans tes cordes ne vas pas faire un raid ou tu n’as pas du tout le niveau et/ou tu vas plus en chier qu’autre chose. Soit conscients de ton niveau de ce que tu peux faire et ensuite choisis les défis que tu veux te lancer chaque année. 

Cela te permettra d’avoir une référence et de quoi te motiver à aller rouler chaque semaine, car rouler pour rouler ce n’est trop motivant même si on progresse. Pour tes défis tu as l’embarras du choix. Cela dépendra aussi des distances de tes contraintes et de ton budget. 

 

En conclusion 

Tu as ici dans cet article les bases pour booster ta condition physique en vtt. Si tu as aimé cet article n’hésite pas à le partager sur les réseaux sociaux quant à moi je te donne rendez-vous dans un prochain article salut. 

Crédit photo : modiandiDeutsch

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *