7 conseils pour bien gérer un ravitaillement en rando vtt

7 conseils pour bien gérer un ravitaillement en rando vtt

7 conseils pour bien gérer un ravitaillement en rando vtt.

Salut les vététistes dans cet article je vais vous partager 7 conseils qui sont tirés directement de ma propre expérience pour que vous puissiez réussir à bien gérer votre ravitaillement lors des randos vtt. 


Avant de continuer je tiens à te préciser que j’offre un atelier vidéo totalement gratuit ou je te partage la méthode pour améliorer ton endurance en vtt en 40 minutes par semaine pour y avoir accès gratuitement clique ici.


Il faut savoir que vous n’allez pas du tout gérer un ravitaillement de la même manière suivant vos objectifs. Si vous roulez pour le plaisir vous allez peut-être profiter un peu plus du ravitaillement.

Par contre, si votre objectif est un temps ou que vous vous testez vous ne resterez pas plus de 5 minutes au ravitaillement bref… 

On va voir tout ça maintenant en détail dans la suite de l’article. 

7 conseils pour bien gérer un ravitaillement en rando vtt

 

1 Ne sautez jamais un ravitaillement 

Le premier conseil que je souhaite vous donner dans cet article au sujet des ravitaillements c’est de ne pas les sauter, quel que soit votre niveau vraiment ! 

Pourquoi ? Tout simplement, car les ravitaillements sont là pour que vous puissiez faire le plein d’énergie. Souvent il reste encore pas mal de kilomètres à avaler après un ravitaillement et ce serait dommage d’avoir une fringale, des crampes ou autres, car vous avez sauté un ravitaillement…. 

Il m’est arrivé parfois de sauter des ravitaillements ou de ne pas rester assez longtemps pour récupérer, je l’ai payé par de sévères crampes.

Arrêtez-vous, quelque soit le ravitaillement même si c’est que pour 5 minutes vaut mieux un arrêt de 5 minutes qui va vous permettre de refaire le plein que d’avoir un coup de mou à 15 km de la fin…

 

2 Si vous voulez vous donner à fond et faire un chrono, je vous conseille ceci… 

Maintenant, je vais m’adresser à ceux qui ont décidé de se tester durant une rando VTT. Vous avez décidé de tout donner et de faire la rando à fond ! 

Du coup, vous allez donc vous arrêter en mode express lors des ravitaillements, ce que je vous conseille c’est de prendre des aliments faciles à digérer. 

Vu que vous allez rouler vite des aliments trop solides vont vraiment vous gérer dans vos efforts, car vous allez rouler à de très grosses intensités. Vous pouvez prendre un verre de coca pour recharger en sucre rapide et repartir.

Si vous vous donnez à fond et que vous avez un chrono en tête, un arrêt de 5 minutes est largement suffisant pour vous. 

 

3 Si vous préparez un raid ou autre, mais que vous n’avez pas le feu aux fesses, je vous conseille ceci… 

Maintenant, je vais m’adresser à ceux qui font une rando VTT pour préparer un gros évènement un raid ou autre, mais qui ont décidé de ne pas prendre la rando comme un chrono, mais comme une préparation.

Dans ce cas, vous allez pouvoir vous arrêter un peu plus longtemps que quelques minutes. Je vous conseille vraiment de vous faire plaisir sans aller dans les excès de nourritures.

Vous avez l’embarra du choix lors des ravitaillements, mais les aliments qui vont vous apporter beaucoup d’énergies sont les fruits et autres barres d’énergies, car elles vont vous apporter de l’énergie et sont en général faciles à digérer.

Le souci avec les aliments plus solides comme les petits sandwichs c’est que cela va vous gérer si vous en mangez trop.

Néanmoins, les ravitaillements sont là pour que l’on prenne du plaisir et ce serait dommage de ne pas profiter parfois de produits locaux ( comme la rando du fromage à Banon par exemple). 

Vous pouvez rester une dizaine de minutes lors des ravitaillements pour vous faire plaisir et recharger les batteries sans partir dans les excès.

 

4 Si vous roulez pour le plaisir et que votre objectif c’est déjà de finir la rando, je vous conseille ceci… 

Vous faites du VTT pour le plaisir et vous n’avez pas d’objectifs particuliers ? Votre gros objectif c’est déjà de finir la rando ? Alors, si vous êtes dans ce cas là ne sautez jamais un ravitaillement, je n’ai bien dit jamais. 

Les ravitaillements vont vous permettre de recharger les batteries et de vous faire du bien au niveau du moral. Le maitre mot pour vous sera de vous faire plaisir et de profiter de l’ambiance des ravitaillements. 

Mais encore une fois attention, car il faut remonter sur le VTT ensuite… Vous pouvez vous poser maximum un bon quart d’heure puis repartir. 

 

5 Attention à la suralimentation….

Oui, c’est le gros piège des ravitaillements, car les ravitos sont des buffets et on peut se servir à volonté et le piège c’est de trop vouloir s’alimenter, car on a fain… 

Si vous mangez trop et que vous buvez trop, cela va être une catastrophe au niveau des sensations dans les côtes, car les ravitos ne sont pas placés à la fin d’une rando… 

Et bien souvent le problème, c’est que l’on ne se rend pas trop compte des quantités que l’on mange, car on a fain on est fatigué et on veut se faire plaisir…. 

Et je sais de quoi je parle après avoir participé à plus d’une centaine de randos….. Donc, essayez de vous faire plaisir sans partir dans des excès de nourritures.

N’oubliez pas qu’il reste en général beaucoup de kilomètres à faire après un ravitaillement.

 

6 Ne vous refroidissez pas 

Un autre piège qu’il faut éviter lors des ravitaillements c’est de se refroidir. Lorsque vous vous arrêtez à un ravitaillement, vous ne faites de VTT. Du coup si vous tardez trop vous allez vous refroidir et vous risquez d’avoir les jambes coupées.

C’est quelque chose qui m’est déjà arrivé lors de certaines randos. J’ai trop trainé dans les ravitaillements et j’ai trop mangé… Lorsque je suis repartie, je n’avais plus de jambes et la fin de la rando était un vrai cauchemar au niveau des sensations…. 

Ne restez pas plus d’un quart d’heure dans un ravitaillement, car au-delà vous allez vous refroidir et les efforts à fournir sont encore nombreux… 

 

7 Profitez un maximum de l’ambiance conviviale ! 

Le dernier conseil que je voudrais vous donner c’est de profiter un maximum de l’ambiance conviviale des ravitos, quel que soit votre niveau si vous vous arrêtez 2 minutes ou 15 minutes… 

On se retrouve entre vététistes et on se raconte les kilomètres que l’on vient de parcourir et on se reprépare à la suite du parcours…

Cela permet de se détendre un peu et de recharger les batteries pour affronter la suite de la rando.

Bref, c’est quelque chose qui va vous rebooster pour la suite et cela va vous donner envie de refaire des randos vtt ;). 

 

BONUS : laissez l’espace de ravitaillement propre ! 

Important avant de vous laisser je voulais passer un message qui me semble, ultra important. Les ravitaillements sont généralement organisés sur les parcours dans les espaces naturels, donc veillez vraiment à jeter vos gobelets dans les poubelles qui sont mis à dispositions dans les ravitos.

Beaucoup vont dire que c’est du bon sens, mais je tiens encore à le rappeler, car un petit rappel ne peut pas faire de mal 😉 .

Puis n’oubliez pas avant de partir de remercier les bénévoles, car ils prennent de leur propre temps pour vous servir lors des ravitaillements et ça il ne faut jamais l’oublier. 

 

En conclusion 

C’est la fin de l’article intitulé 7 conseils pour bien gérer un ravitaillement en rando VTT. Les ravitaillements sont une source de plaisir lorsque l’on a déjà fait beaucoup de bornes et que les jambes brulent, mais il faut faire attention, car ils peuvent représenter un piège….

Si vous avez aimé l’article, je vous invite à le partager sans modération sur les réseaux sociaux. Je vous donne rendez-vous pour un prochain article salut les vététistes 😉 !

Crédit photo principale congerdesign

 

AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.