cyclist-895313_1920

9 erreurs que font les débutants en vtt

9 erreurs que font les débutants en VTT. Bonjour à toutes et à tous, c’est le sujet de l’article d’aujourd’hui. Donc dans cet article, je vais vous donner 9 erreurs communes que font les vététistes, qui commencent le VTT.

J’ai réalisé certaines erreurs. Mais d’autres erreurs ont été faites par d’autres vététistes amateurs avec qui j’ai pu rouler ou que j’ai croisé sur les chemins, en pleine nature.

Toutes ces erreurs peuvent vraiment vous pourrir une sortie en VTT. Donc, il est très important de prendre conscience de ces erreurs et de ne plus les reproduire.

 Le but de cet article est de vous faire prendre conscience, de ces erreurs pour que vous ne puissiez pas les reproduire, dans votre pratique du VTT.

Bien, vous êtes prêt, à savoir quelles sont les 9 erreurs que font les débutants en VTT. OK alors top s’est parti !

 

Première erreur : sous-estimez, l’effort physique en VTT

mountain-biking-276212_1920

 

Bien alors je vais vous révéler, dès maintenant la première erreur que la majorité des débutants réalisent lorsqu’ils se mettent à pratiquer le VTT. Ils sous-estiment l’effort physique en VTT.

Alors, la pratique du VTT demande des qualités d’endurance que vous allez développer au fil du temps par votre pratique régulière du VTT. Mais au début, vous n’avez pas ces qualités-là donc, il faut faire attention à ne pas se carboniser.

Car le VTT est un sport très physique, et j’ai vu beaucoup de collègues à moi sportifs, se cramer complètement en VTT. Ils ont sous-estimé cet effort de longue durée.

Moi-même, lorsque j’avais 16 ans j’allai à fond dans les côtes, mais après je n’avais plus de jus sur le reste du parcours. J’ai appris à comprendre que le VTT était, un sport très physique.

Pratiquer le VTT, va demander à votre corps un effort qu’il n’est pas habitué à réaliser, dans la pratique du VTT. Vous n’avez pas l’habitude, de pédaler et de gérer votre effort dans les grosses difficultés est.

Donc lorsque vous démarrez la pratique du VTT, vous devez y aller progressivement, ne faites pas au début de votre pratique une grosse sortie de 30 km.

Allez-y par des petites sorties au départ même si c’est des sorties de 10 km, le but est de vous habituer petit à petit à l’effort, spécifique à la pratique du VTT.

Cela va vous apprendre, à ne pas sous-estimer l’effort en VTT, car beaucoup le sous-estiment. Et que se passe-t-il alors pour ceux qui sous-estiment l’effort en VTT ? Et bien, ils vont commencer à avoir vraiment mal, aux jambes ils vont se cramer et ne plus avoir de force.

Et puis arrivent les crampes…. Mais la pire erreur, que j’ai vu et cela arrive à beaucoup de personnes qui pratiquent les sports collectifs, ou des sports d’explosibilités.

C’est qu’à l’approche d’une cote ils vont y allez à fond. Sauf qu’au bout de 5 minutes et encore même pas on les retrouve à pousser leur VTT, car ils se sont complètement cramés.

Je vais vous raconter une petite anecdote, que j’ai vécue cet été. Bien cet été, j’encadrai un stage multisports et j’encadrai également des sorties VTT, pour les enfants. Et un collègue de boulot voulait m’accompagner, dans les sorties VTT, car il m’avait lancé un défi.

Il pensait me carboniser en montée. Cette personne pratiquait beaucoup de sports collectifs et était très forte, dans ce domaine-là. Dès que nous nous sommes retrouvés, sur un VTT et dès que nous avions démarré le défi, je l’ai vu partir à fond.

Puis il a ralenti et il s’est épuisé, complètement avant la fin de la cote. Pour ma part, je me suis géré je l’ai doublé et j’ai gagné le défi. Pourquoi, je vous raconte cette histoire ?

Et bien pour vous faire comprendre que la pratique du VTT est avant tout un sport d’endurance. Souvent les personnes qui n’ont jamais fait de VTT et qui pratiquent des sports collectifs ou des sports explosibilités, ont beaucoup de mal à gérer leur effort et se crament, à la première difficulté.

Donc, ne refaites pas cette erreur dès la première difficulté sinon vous allez vraiment souffrir le reste de la sortie.

Donc, la morale de cette première erreur, ne vous cramez pas ne sous-estimer surtout pas l’effort en VTT. Allez si progressivement et vous devez apprendre à gérer votre effort.

 

 

Deuxième erreur, ne pas vérifier l’état de son VTT avant de partir

bike-502542_1920

 

Bien alors maintenant, nous allons parler de la deuxième erreur que font la plupart des débutants en VTT. C’est de ne pas vérifier évidemment leur VTT avant de partir rouler. C’est une erreur que j’ai déjà faite, et j’ai eu beaucoup de chance.

Je suis parti, avec mon VTT à travers la colline et après 10 minutes, je m’aperçois que ma roue avant était mal serrée. J’ai eu de la chance qu’elle ne se soit pas barrée, car là je vous garantis que je me serais vraiment éclaté sur les cailloux.

Pourquoi je vous raconte mon histoire ? Et bien, pour vous faire comprendre tout simplement que c’est très dangereux de partir faire du VTT sans vérifier votre machine, votre VTT.

Vraiment j’insiste, sur ce point que ce soit pour les roues ou pour la pression de vos pneus, vos freins sont, etc. Vous devez vérifier que votre machine ne vous met pas en danger avant de partir vous éclater en VTT.

Car si vous ne faites pas cela vous allez partir faire du VTT. Vous allez vous éclater, mais peut-être que votre roue ne risque pas de tenir donc attention !

Pratiquer le VTT c’est génial, mais il faut prendre ses précautions et je sais que beaucoup de vététistes ne font pas la vérification de leur matos. Donc vous avez compris, ne refaites surtout pas cette erreur. Vous devez bien vérifier que votre VTT est en état, de vous amené en pleine nature en toute sécurité.

 

 

Troisième erreur, faire du VTT avec un vélo qui n’est pas adapté pour vous 

bike-1039291_1920

 

Alors maintenant nous allons parler, de la troisième erreur que font beaucoup de débutants en VTT. C’est de rouler, avec un VTT qui n’est pas adapté pour eux.

Beaucoup de personnes souhaitent pratiquer le VTT, ils roulent avec des vélos qui ne sont pas adaptés pour eux et parfois même pour la pratique du VTT.

Lorsque j’ai réalisé ma formation Bapaat, avec le module VTT pour être assistant-accompagnateur VTT pour les enfants de 6 à 12 ans. Et bien nous devons être formés et ça, c’est normal. Donc, en début de formation nos formateurs nous ont donné les dates où nous allons être formés en VTT.

Et lorsque, le cour, de la pratique du VTT a démarré, un paquet de mes collègues de formations n’avaient pas les vélos adaptés à eux et adapter au VTT.

Alors, il s’est passé qu’il y a eu pas mal de chutes, de mauvaises sensations ECS, etc.. Là où c’était dangereux, c’est qu’un collègue de formation n’avait pas de pneus adaptés à la pratique du VTT. Il a chuté au moins 5 fois avant d’arrêter de pratiquer le VTT…

Un autre, avait un VTC donc je ne vous explique pas ils étaient tout le temps dernier… Donc pourquoi je vous raconte, encore une fois ma vie : p ? C’est pour vous faire comprendre que le choix du VTT n’est pas assez pris au sérieux pour beaucoup de débutants, en VTT.

Et pourtant ça peut vous empêcher d’avoir un paquet de soucis, sur les parcours en pratiquant le VTT. Bref avant de démarrer la pratique du VTT, vous devez choisir un VTT qui vous correspond et pas un VTC ou un VTT avec des pneus inadaptés.

 

 

Quatrième erreur ne pas avoir pris de quoi s’hydrater et s’alimenter

9 erreurs que font les débutants en vtt

 

Alors là, pour cette erreur, je vais vraiment être très sévère. Vous qui lisez cette quatrième erreur, je ne veux absolument pas que vous fassiez cette erreur dramatique.

Vous allez me dire, mais non Florent, quand même c’est du bon sens. Oui, du bon sent, mais j’ai déjà connu des expériences avec des débutants complets en VTT qui me demandaient de l’eau, car ils n’avaient rien prévu.

Alors bien évidemment, je les ai dépannés, mais une seule fois (c’étaient mes collègues trop forts lorsque nous participions aux cours pour obtenir le module VTT lors de notre formation en BAPAAT). Et je leur ai dit la prochaine fois, vous prévoyez de vous prendre à boire.

Car il ne faut surtout pas prendre, cette mauvaise habitude. Le jour où vous allez partir pédaler seul, et que vous n’allez rien prendre à boire ou à manger, vous allez faire comment ?

Donc vraiment ne faites surtout pas cette erreur, vous devez toujours avoir de l’eau et à manger sur vous lorsque vous allez pédaler en pleine nature.

 

 

 

Cinquième erreur faire le kamikaze dans les descentes, sans avoir appris les bases pour bien descendre

Alors, pour cette 5e erreur que font les débutants en VTT. Et bien c’est que parfois certains vont bombarder en descente alors qu’ils n’y connaissent pas grand-chose en technique, pour bien descendre.

Alors, surtout en VTT il ne faut pas avoir d’appréhension. Mais au début vous allez sûrement en avoir moi-même qui reprend le VTT à leur actuel, j’ai de l’appréhension en descente.

Mais ça disparaît à force de pratiquer le VTT. Sinon, revenons à nos moutons et à notre sujet d’article. Parfois lorsque l’on commence le VTT vos mieux avoir, de l’appréhension en descente, que de ne pas en avoir.

Car vous pouvez très rapidement vous mettre en avant et effectuer un beau soleil. Ou alors vous allez plier votre guidon, et partir à 3 mètres de votre vélo.

Donc avant de faire le fou dans les descentes, vous devez apprendre les bases qui vont vous permettre de descendre, en toute sécurité.

 

 

 

Sixième erreur ne pas prendre son kit de réparation lors de vos sorties

Bien, alors ça, c’est une erreur que j’ai réalisée à mes dépens. Je m’en souviendrai toujours tellement c’était la galère. J’ai oublié de prendre mon kit de réparation, lors de mes sorties en VTT.

Oui, c’est indispensable et pourtant beaucoup de pratiquants débutants ne prennent rien lorsqu’ils pédalent. Moi-même, j’ai fait cette erreur, j’ai crevé en pleine colline. Je n’avais aucune chambre à air et aucune pompe.

Et bien, j’ai poussé le vélo jusqu’à chez moi pendant près d’une bonne heure. Le kit de réparation avec de quoi changer un pneu réparer une chaîne, est indispensable.

Vous devez toujours l’avoir sur vous, lorsque vous devez partir rouler. Surtout si vous partez seul donc, vous ne devez pas reproduire cette erreur.

 

 

 

Septième erreur partir rouler avec des collègues qui font du VTT depuis plusieurs années

Lorsque vous voulez reprendre ou démarrer le VTT, vous allez être tentés de pédaler avec vos collègues, qui eux ont font depuis un bon moment. C’est une grosse erreur, pourquoi ? C’est une grosse erreur, car, vous allez devoir les suivre dans leur parcours.

Et il y a de grandes chances que le parcours qu’ils font va vous carboniser, et ne sera pas adapté à vos capacités de débutant. Donc vraiment je vous conseille lorsque vous allez démarrer le VTT, soit de pratiquer avec des débutants ou des vététistes du même niveau que le vôtre.

Par la suite c’est un bon moyen de progresser, mais dès le départ c’est une erreur, qui peut vraiment vous dégoûter du VTT. Ce serait vraiment dommage !

 

 

Huitième erreur sortir faire du VTT sans casque

9 erreurs que font les débutants en vtt

Alors là c’est un grand coup de gueule ! Vraiment, car je mets cette erreur-là, car je sais qu’encore beaucoup de petits malins ne portent pas de casques, lorsqu’ils pratiquent le VTT. Et c’est n’importe quoi !

Cela me met vraiment en rogne, quand je croise des vététistes dans la colline qui ne porte pas de casques. Vous êtes inconscient et vous montrez quel exemple pour les enfants !

Le casque en VTT est pour ma part obligatoire, il vous protège des chocs à la tête en cas ou vous chutez. Je sais, certaines personnes vont me dire, mais Florent en ville les gens n’ont pas de casques, pour faire du vélo.

Oui et c’est aussi une grave erreur, mais dans la colline en pratiquant le VTT ne faites surtout pas cette erreur qui peut être gravissime. Vous devez porter votre casque dès, que vous êtes sur votre selle et prêt à pédaler !

 

 

 

Neuvième erreur, faire du VTT sans avoir un cuissard

Alors voilà, nous sommes à la dernière erreur la neuvième erreur, c’est de ne pas mettre de cuissard lorsque vous allez pratiquer du VTT. Alors pourquoi c’est une erreur ? Et bien, car vous allez avoir très très mal aux fesses….

Ce n’est pas une blague lorsque j’ai pratiqué le VTT avec des débutants, ils ont tous dit la même chose le VTT ça fait mal aux fesses !

Bon, même si vous avez un cuissard vous, aurez quand même mal aux fesses. Mais vous aurez beaucoup plus de conforts et moins mal, que si vous n’en avez pas.

Même constat, lorsque vous pédalez et bien vous allez vraiment gagner en confort, je vous le garantis. Donc, vraiment pour conclure ce point n’oubliez pas de mettre un cuissard lorsque vous démarrez votre pratique du VTT.

 

 

 

C’est la fin

Voilà, c’est la fin de l’article 9 erreurs que font les débutants en VTT. J’espère vous avoir donné les réponses, à vos questions avec cet article.

J’ai eu beaucoup de plaisir à partager ces conseils, avec vous pour que vous ne puissiez pas reproduire ces erreurs qui peuvent pour certaines, être des erreurs très dangereuses.

Merci en tout cas d’avoir lu l’article, le lire c’est bien, mais comme vous le savez appliquer c’est mieux ;). J’ai un dernier petit service à vous demander, c’est de partager l’article en cliquant sur le petit rectangle bleu Facebook, en bas à gauche de la fin de l’article merci.

Bien je vous retrouve pour un prochain article, salut et pédalé bien

Source des recherches,

Bertrand Rabatel, Piloter son vtt 2012 éditions glénat Couvent Sainte-Cécile 37,rue Servan 3800 Grenoble

Julien Absalon Dalouche Alain Vtt – Initiation Perfectionnement Compétition 2016 édition Amphora

Julien Absalon Dr Stephane Cascua Alain Dalouche S’initier et progresser 2006 édition Amphora27, rue Saint André des Art 75006 Paris

 


AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter avec vous un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles

 

 

 


 

 

8 thoughts on “9 erreurs que font les débutants en vtt

  1. fred

    février 22, 2016 at 12:04

    bonjour florent,

    le coup de gueule pour le cuissard d’un débutant je reste dubitatif!! au pire il aura mal au cul, mais pour une sortie cool de 20 bornes ça passe, déjà voir si la pratique va plaire.
    le casque je suis intransigeant, j’ai déjà refuser de guider sur fontainebleau un groupe car un gars n’avait pas de casque !
    Suis pas d’accord avec le fait de faire des sorties avec des habitués au début, si ce sont des cons oui, mais avec mes 15ans de pratique, j’adapte le parcours et la distance quand j’ai un débutant, et je cherche toujours a le guider afin de gagner de l’expérience.
    Pour l’eau et la nourriture, j’aurais aimé que tu corriges, qu’une personne exerçant depuis bon nombre d’années le vtt, a un corps moins énergivores et consomme beaucoup moins d’eau donc ne pas se caler a lui.
    Dans le kit de réparation, la couverture de survie a avoir, j’ai eu le cas d’une triple fracture d’un copain, donc pas possible de le déplacer, en attendant les pompiers en 4X4 ça a été d’une aide.
    Merci a toi pour la lecture

  2. Haquette

    février 28, 2016 at 2:57

    Bonjour,
    Conseils utiles même si le chapitre est à mon sens incomplet.
    Mais s’il vous plait, faites vous relire avant de publier un article bourré de fautes d’orthographe et de syntaxe!! A tant bâcler la forme, le fond perd en crédibilité !

  3. Christophe

    avril 15, 2016 at 3:37

    dernière erreur : ne pas avoir préparé un minimum le parcours.

    Risques : se perdre ; se faire surprendre par des passages impossibles (demi-tour, perte de temps, fatigue inutile et galère) ; se faire surprendre par des passages dangereux (accident, casse ).

    Et pour finir, il est toujours recommandé de ne pas partir seul.
    Si c’est le cas, indiquez à un proche où vous allez et combien de temps vous comptez partir (en particulier pour les parcours isolés).

    • Florent Falanga

      avril 15, 2016 at 4:19

      Merci pour ton partage tu as tout à fait raison !

  4. Guillaume

    mai 13, 2016 at 4:18

    Salut Florent,

    Autre erreur : ne pas vérifier la Météo avant de partir …

    Après tu parles du casque qui est indispensable, et je suis entièrement d’accord.

    Mais on peut aussi vivement conseiller l’utilisation de lunette adaptées (ça ne sert pas que pour le soleil). Ça permet aussi de protéger les yeux des projections, des branches et autres insectes. De plus, certains modèle augmente grandement la lisibilité du terrain grâce au traitement des verres (photochromique, polarisante …)

    Également, une bonne paire de gant ajoutera beaucoup de confort et une meilleure préhension du cintre.

    Donc pour moi, il faut être bien équipé qu’on soit débutant ou confirmé.

    • Florent Falanga

      mai 13, 2016 at 5:13

      Salut Guillaume je suis tout à fait d’accord avec toi, évidemment il y a d’autres erreurs notamment au niveau du matériel. Une bonne paire de gant et une paire de lunette peut s’avérer très utile. Bien entendu également toujours vérifier la météo avant de partir rouler.

  5. Martin Lefèvre

    novembre 25, 2016 at 2:32

    Bonjour,
    Je trouve tous les conseils pertinents. Je suis particulièrement d’accord sur la place que l’alimentation occupe dans la pratique de vélo. Ce n’est pas une affaire de petit déjeuner ou de complément alimentaire. La pratique de vélo nécessite réellement une grande discipline alimentaire, et sur le long terme. Après, il n’est pas question de se restreindre sur quoi que ce soit, mais tout manger au bon moment.
    En outre, j’ajouterai un autre conseil au cuissard pour ceux qui en ont besoin. Que ce soit un vtt electrique ou un modèle classique, investir dans de bons équipements est toujours un plus. C’est un gage de sécurité et de confort inébranlable. Cela prévaut pour toutes les utilisations et tous les trajets.

    • Florent Falanga

      novembre 25, 2016 at 3:58

      Bonjour Martin merci du conseil que tu as partagé dans le commentaire c’est complémentaire à l’article.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.