Comment améliorer deux fois plus vite son endurance en vtt

Comment améliorer deux fois plus vite son endurance en vtt

Comment améliorer deux fois plus vite son endurance en vtt ? Dans cet article, je vais répondre à cette question avec le plus de précision possible. La pratique du vtt est un sport d’endurance. Du coup, l’objectif pour progresser et prendre du plaisir sur le vélo passe par une amélioration de cette qualité physique. 

Le souci c’est que l’on va être confronté à deux petits problèmes… Le premier, c’est le manque de temps. Oui, améliorer son endurance cela demande pas mal de temps à consacrer. Il faut faire des sorties foncières de plusieurs heures en semaine ect ect… 

Le deuxième problème c’est au niveau des connaissances. Nous ne savons pas très bien comment améliorer efficacement notre endurance. On a tendance à appliquer le dicton  » c’est en forgon que l’on devient forgeront ». 

Et c’est bien dommage car c’est véritablement lorsque l’on a une bonne endurance en vtt que l’on peut se permettre de faire des sorties beaucoup plus difficiles et ainsi prendre plus de plaisir. Dans cet article, je vais pour toi résoudre ces deux problèmes pour que tu puisses enfin améliorer deux fois plus vite ton endurance en vtt. 

Comment améliorer deux fois plus vite son endurance en vtt 

 

 

Les méthodes traditionnelles vs les méthodes efficaces et récentes

Il faut savoir que la coutume veut que l’on roule des heures et des heures pour améliorer son endurance. Il est vrai que cette méthode est efficace. Plus l’on va rouler plus l’on va être bon et tenir la distance sur les sorties, les randos et les raids en vtt… 

Par contre, qui a au minimum 6 heures dans sa semaine du lundi au vendredi de disponibles pour réaliser ces heures de selles ? Pas grand monde. Et oui, il n’y a pas que le vélo dans la vie et les contraintes du quotidien nous ramènent souvent sur terre… Et puis les méthodes traditionnelles n’ont pas que des avantages… 

Peut-être que certains arrivent à progresser grâce à ce genre d’entraînement et tant mieux. Mais ce n’est pas un type d’entraînement qui est fait pour tout le monde… 

PS: quand je parle d’entraînement, ce n’est pas pour faire un top 3 en coupe du monde, mais pour prendre d’avantage de plaisir dans sa pratique du vtt le week-end.

Bref du coup il existe bien évidemment d’autres méthodes plus rapide et plus efficaces pour améliorer son endurance en vtt plus rapidement sans devoir consacrer 6h dans sa semaine pour prendre son pied ensuite le week-end. 

Des tests sur des athlètes ont été réalisés sur des séances d’entraînement par intervalle intensif. En parallèle, on faisait faire des séances longues et classiques à d’autres athlètes. Les résultats ont été bluffants… 

Ils ont clairement vu la différence au niveau de l’efficacité sur un entraînement par intervalle intensive que sur un entraînement long et continu au niveau de l’amélioration des qualités physique comme la puissance l’explosivité et l’endurance.. 

Ils ont refait un test sur des séances d’entraînement par intervalle intensif et le résultat était le même. Le fait d’enchaîner des périodes d’efforts très intenses et d’effort de récupération fait que l’on améliore beaucoup plus vite l’endurance, mais ce n’est pas tout… 

On améliore également des qualités d’explosivité et de puissance sans s’épuiser… Chose qu’il était difficile à faire lorsque l’on roule longtemps à faible intensité… 

 

 

Comment appliquer ce concept sur le terrain 

Première étape le choix des séances 

Maintenant que tu as les connaissances et que tu sais ce qui est efficace et ce qui ne l’est pas, tu vas pouvoir faire un choix sur le type de séance à réaliser en semaine. La chance que tu as c’est que cela ne te prendra peut-être pas plus de deux heures dans ta séance pour réaliser ce genre de séance d’entraînement.

Elles auront pour bénéfice principal de te permettre de prendre plus de plaisir le week-end en vtt. Donc pour démarrer de petites séances peu intensives que j’appelle les SSI te permettront d’améliorer ton endurance en vtt en très peu de temps. 

Une séance SSI c’est quoi ? C’est une séance de sprint par intervalle d’effort court ou tu vas sprinter sur 10 secondes max à fond et ensuite tu vas récupérer sur ton vtt en roulant tranquillement pendant 3 min 30. 

Ce genre de séance est parfait pour démarrer un entraînement de qualité et qui ne prend pas beaucoup de temps pour améliorer ton endurance en vtt 2 fois plus vite.

Oui, j’ai oublié de préciser que la séance dure en générale 45 minutes ( 15 minutes d’échauffement grand max) 30 minutes d’effort alterné… Ce qui va apporter plus de bénéfice que si tu avais roulé durant 2h30 à allure normale… 

Le gain de temps et de presque 2h donc oui c’est efficace.

 

Deuxième étape le choix du terrain

Le choix du terrain est très important pour réaliser ce genre de séance surtout si tu débutes. L’idéal est un faire cela sur terrain plat, sur un long chemin ou une longue portion de route par exemple. 

Il est totalement inutile de vouloir faire ce genre de séance dans des côtes car il suffit d’être sur plat et tu vas voir que tu vas quand même forcer.

 

3 ème étape savoir planifier ses séances d’entraînement 

Et oui cela ne suffit pas de savoir quelles sont les séances à réaliser si on les planifie mal cela risque poser des problèmes.. Donc la planification c’est l’art de placer ces séances dans le bon ordre pour s’assurer une bonne progression.

Il y a quelque chose de très important à comprendre au sujet de la planification. L’augmentation de la difficulté dans les séances d’entraînement doit se faire semaine après semaine et non séance après séance.

C’est une erreur que de vouloir augmenter la difficulté à chaque séance si tu fais deux séances dans ta semaine. Il faut toujours avoir à l’esprit qu’il faut tenir sur le long terme et qu’il ne faut pas trop rapidement augmenter la difficulté car cela risque sur le long terme d’amener au surentraînement.

D’où le but d’augmenter la difficulté semaine après semaine, l’augmentation doit vraiment être progressif. On n’augmente pas la difficulté de 50% chaque semaine car c’est le meilleur moyen de se cramer au bout de 3 mois.

Si tu as compris cela, tu as compris l’une des choses les plus importantes sur la planification. Tu peux déjà planifier par toi même tes séances d’entraînement durant les mois à venir. N’oublie pas non plus un autre concept très important qui est la récupération. 

Il faut toujours inclure des périodes de récupération dans sa planification, le plus simple et laisser une semaine chaque mois ou tu vas laisser le corps récupérer.

 

Quatrième étape le feelback 

Le feelback est très important. Il va te montrer si ce que tu fais est bon ou pas. Du coup pour t’évaluer c’est simple. Il te suffit de choisir une rando ou un parcours que tu connais puis de te chronométrer avant de commencer tes séances d’entraînement. Puis de refaire cela deux mois plus tard. 

Le fait de s’évaluer tous les deux mois est une bonne chose à faire. Car si en suivant des séances pendant deux mois tu n’as absolument pas progressé c’est qu’il y a un problème. Et perso vos mieux se rendre compte de ce problème au bout de deux mois qu’au bout de 6 mois ou 1 an.. 

 

 

En conclusion 

Voilà c’est la fin de l’article intitulé comment améliorer deux fois plus vite son endurance en vtt. J’espère que cet article a pu t’apporter des éléments de réponses qui te permettront d’améliorer ton endurance en vtt deux fois plus vite. 

Si tu as aimé l’article je t’invite à le partager sans modération sur les réseaux sociaux, on se retrouve dans un prochain article salut.

Crédit photo : moerschy Âge 37

 


PRUDENCE

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt..

Si vous roulez seul laisser un itinéraire de votre sortie à l’un de vos proche ainsi que l’heure de votre sortie 

Je vous conseille de laisser votre itinéraire et d’informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

Je vous conseille de prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *