Comment bien choisir vos parcours pour pratiquer le vtt

transalp-175192_640

Comment bien choisir vos parcours pour pratiquer le VTT ? Salut et bienvenue, sur le blog des vététistes qui ont envie de se bouger et de progresser, dans leur pratique du VTT. Aujourd’hui, on va voir comment vous allez bien choisir vos parcours pour pratiquer le VTT.

Alors ce qu’il y a de bien, dans la pratique du VTT en France ! C’est que nous avons, une diversité incroyable de parcours et d’espaces naturels. Je vais vous donner un exemple.

La personne, qui fait du VTT au nord pas de Calais. Elle n’aura pas la même pratique, que la personne qui pratique le VTT dans les Hautes-Alpes, à cause de la différence fondamentale du terrain.

Et il y a également, des dizaines et des dizaines de chemins et de sentiers. Et vous avez peut-être, l’impression de vous y perdre un peu. De ne pas réussir, à trouver les bons itinéraires qui peuvent vous correspondre, à votre pratique du VTT.

Surtout lorsque l’on achète, son tout premier VTT. Vous avez peut-être peur en vous disant houla la pleine nature, c’est vaste et tout. OK j’ai acheté un VTT et maintenant, je vais pédaler ou ?

Ou peut-être que vous êtes, un peu lassé par les mêmes parcours que vous effectuez. Et vous avez envie, et bien de découvrir un autre terrain de jeu. Dans tous les cas cet article est pour vous.

Et justement dans cet article je vais vous expliquer, comment vous allez choisir vos parcours, pour pratiquer le VTT. 

 

 

 

Comment bien choisir vos parcours pour pratiquer le VTT 

 

 

1.1 Première solution, vous devez rouler sur des lieux en VTT qui sont adaptés à votre pratique 

Alors je vais vous donner, la toute première solution. Pour que vous puissiez, tout d’abord rouler en VTT en toute sécurité. Et pour maximiser vos chances, de ne pas vous planter dans votre parcours en VTT.

Cette astuce, je la conseille vivement aux personnes qui démarrent le VTT. Et encore plus si vous êtes un débutant, et que vous commencez le VTT. Et cette première solution, c’est les randonnées VTT qui sont organisés par les clubs des communes. 

Renseignez-vous sur Internet, ou allez voir les clubs VTT dans votre ville ou dans les villes voisines. Et vous serez informé, des manifestations et des randonnées à venir.

Je vous ai dressé, une liste en dessous des inconvénients et des avantages que vous allez avoir. Si vous participez, régulièrement à des randonnées VTT organisés par les clubs de différents villages et communes.

 

Les avantages

  • Vous n’avez pas à vous préoccuper de l’itinéraire, car il est balisé
  • vous pouvez prendre le parcours qui est adapté à votre niveau, car tous les niveaux de pratiques sont représentés par différents parcours de 15 km à 55 km environ
  • vous pouvez rencontrer, des passionnés de VTT tout comme vous
  • vous êtes en sécurité, vous ne roulez pas seul et vous êtes généralement encadré lors de traverser de routes dangereuses
  • vous avez généralement droit à un ou plusieurs ravitaillements, lors des parcours
  • bonne ambiance entre passionnés de VTT garantis

 

Les inconvénients 

  • Ce n’est pas gratuit et ça demande un investissement (entre 6 et 9 euros par randonnées environ)
  • vous êtes dépendant de l’organisation (en général ils organisent pour la plupart de très bonnes randonnées en VTT, j’ai été rarement déçu)
  • vous n’êtes pas tout seul et donc ça peut vous gêner dans votre pratique du VTT, si votre plaisir est de rouler seul

 

Voilà, j’ai listé ici les avantages et les inconvénients de choisir ces parcours de VTT. En allant tout simplement, à des randonnées VTT qui sont organisés.

Je le répète encore, c’est l’une des meilleures solutions lorsque vous commencez le VTT que de participer à ce genre, de manifestations. 

 

 

1.2 Deuxième solution, vous avez la chance d’avoir des espaces naturels qui sont balisés par la Fédération française de Cyclisme. 

Alors, il y a également une autre solution pour que vous puissiez rouler. Sans être obligé, d’aller à des randonnées VTT organisés par des clubs. On a la chance en France, d’avoir une Fédération française du cyclisme qui a bien compris, le potentiel du milieu du VTT.

Et cette fédération nous a offert un cadeau énorme. Elle nous a tous simplement balisé beaucoup de parcours, en pleine nature en France. Alors accrochez-vous bien.

Savez-vous exactement combien, il y a de parcours qui sont balisés pour la pratique du VTT en France ? 62 000 km de parcours balisés en France. C’est extraordinaire, c’est génial d’avoir autant de parcours qui sont balisés.

Alors un parcours balisé c’est quoi ? C’est tous simplement, un parcours où il y a des balises pour nous indiquer le chemin à prendre, pour réaliser un parcours donné.

Vous n’avez pas besoin, d’une carte ou d’un GPS dans ces conditions-là. Vous avez juste besoin de suivre le balisage qui est indiqué tout au long du parcours, que vous allez effectuer. Alors par contre, il y a certaines choses à savoir lorsque vous décidez de prendre ces parcours. 

 

Niveau des parcours 

  • balisage de couleurs vert parcours niveau facile 
  • balisage de couleurs bleu parcours niveau intermédiaire 
  • balisage de couleurs rouge parcours niveau difficile
  • balisage de couleurs noir parcours niveau très difficile

 

Alors attention, cette remarque est importante. Le niveau de difficulté va également varier par rapport à l’endroit, où vous allez rouler. Si vous êtes en plaine, et que l’espace naturel de présente pas de forts dénivelés.

Vous allez avoir un niveau de difficulté, qui sera adapté à l’espace naturel en question. Si par contre vous roulez, dans les Alpes du Sud par exemple le niveau de difficulté sera beaucoup plus exigeant.

Alors bien sûr les parcours seront d’une tout autre difficulté. Alors si vous êtes débutant, vous pouvez choisir cette option. Si vous connaissez des endroits pas très loin qui sont balisés, c’est une grande chance pour vous.  

 

Par contre, il y a certaines règles à respecter si vous empruntez ces parcours : 

  • vous ne devez surtout pas sur estimer, vos capacités et vous devez emprunter ces itinéraires en ayant conscience, de votre niveau de pratique
  • ne surtout pas prendre les parcours en (sens interdit), il n’y a qu’un seul sens alors respectez-le sinon vous devenez dangereux pour vous et pour les autres 
  • garder vos détritus et autres papiers, laisser ces chemins propres respecter la nature 
  • si vous partez seul indiquer et laisser l’itinéraire à un proche

 

Ce qu’il faut également savoir. 

Certains panneaux de balisages vous indiqueront que vous allez, dans la mauvaise direction. Ils seront barrés avec une grosse croix. Parfois dans les descentes et voire même dans les montées, vous allez loupez un balisage.

Ça arrive et pour se rendre compte que l’on a loupé un balisage, c’est simple. Si vous roulez et que pendant au moins 20 minutes dans une cote, vous ne trouviez pas de balisage. Revenez en arrière, vous avez sûrement loupé un panneau. 

C’est ce qui m’est arrivé fin décembre, lorsque j’ai décidé de faire une sortie à Digne-les-Bains. J’ai choisi un itinéraire FFC VTT et dans une montée, j’ai loupé un panneau. J’ai grimpé pendant une demi-heure, en plus pour rien.  

Donc, ouvrez bien les yeux lorsque vous avez décidé de gambader sur les parcours ffc VTT. Une chose importante aussi, deux panneaux peuvent se distinguer les uns des autres.

Le premier, c’est un panneau qui vous indique un danger. C’est très souvent, car il y a une descente technique très dangereuse à effectuer. 

Comment bien choisir vos parcours pour pratiquer le vtt

Voilà comme vous pouvez voir, c’est un panneau ffc VTT qui indique une descente technique dangereuse. Vous êtes prévenu, il va falloir être prudent !

Comment bien choisir vos parcours pour pratiquer le vtt

Et sur cette image, voilà à quoi peut ressembler une balise FFC VTT. Alors cette balise regroupe 4 parcours. Un parcours de niveau intermédiaire en bleu, deux parcours difficiles en rouge et un parcours très difficile en noir. 

Et l’autre panneau c’est le même panneau de balisage VTT, mais qui indique une grande traversée VTT. C’est pour les très grandes traversées en VTT, qui ont été balisés par la Fédération française de Cyclisme. 

Voilà donc c’est une solution parmi d’autres, de pratiquer le VTT et surtout de savoir comment bien choisir vos lieux, pour pratiquer le VTT. 

 

 

1.3 Les topoguides 

Alors maintenant nous allons voir, d’autres solutions pour que vous puissiez savoir comment bien choisir vos lieux, pour pratiquer le VTT. Et ce sont les topoguides. Alors c’est quoi, un topoguide ?

C’est des guides qui sont réalisés, par des pratiquants. Des véritables passionnés, de la pratique du VTT. Ces guides conseillent, la pratique du VTT et vous avez un guide par région. 

Les VTOPO sont également d’excellents topoguides, qui vont vous donner toutes les informations nécessaires pour pratiquer le VTT, dans votre région. À partir d’extrait de cartes IGN.

 

Autres topoguides 

Vous avez les cartes IGN. Elles peuvent vraiment vous donner, une bonne vision du terrain et des espaces naturels que vous avez, près de chez vous. C’est plus clair, qu’une photo. Attention toutefois à, bien savoir lire une carte IGN avant de vous engager dans les espaces naturels.

Je ne conseille pas trop ça aux débutants. Mais si vous n’avez pas la chance, d’avoir du balisage FFC VTT prêt de chez vous. Et que vous avez envie de rouler seul. La carte IGN peut être très utile, pour vous afin de trouver vos propres parcours en VTT.  

Les cartes IGN topographiques top 25 sont, de très bonnes cartes pour vous repérer dans les milieux naturels. L’échelle de la carte est à 1/125 donc (1 cm = 250 m).

Grâce à ces cartes, vous pourrez reconnaître facilement le type de végétation. Comme, par exemple le maquis les différentes sortes de forêts, résineuses, feuillues. Mais aussi les marécages, ainsi que les prairies.  

Une chose très importante, à savoir également pour votre propre niveau de pratique. C’est que les lignes orange représentent, l’altitude et le dénivelé. Et plus les lignes sont rapprochées, plus le terrain sera exigeant. 

 

 

1.4 PR/GRD/GR 

Alors, vous allez peut-être vous dire, mais c’est quoi ça ? C’est tout simplement, les chemins balisés par les randonnées à pied par la Fédération française de randonnée pédestre.

Les premiers tracés remontent en 1946, et c’est un bon moyen de les emprunter, pour réaliser vos parcours en VTT. Vous n’avez pas grand-chose à craindre, car en empruntant ces chemins vos chances de vous perdre, diminue grandement.

C’est un moyen, beaucoup moins risqué que d’utiliser une carte IGN pour se repérer. Par contre, il y a une condition très importante à respecter du moment que vous parcourez ces parcours, qui sont balisés.

C’est de respectés, les marcheurs de rester courtois et surtout de ne pas arriver à fond dans une descente. Si vous apercevez, un groupe de randonneurs.  

On compte à l’heure où je vous parle, de plus de 180 000 km de parcours qui sont balisés. 

 

 

1.5 Le fameux GPS 

Nous allons parler maintenant, du fameux GPS. Qui est le moyen en termes de technologie, de pouvoir se repérer et trouver ses propres parcours en VTT. Cela demande un certain budget, donc cibler bien vos priorités.

Si vous pouvez vous permettre, de vous prendre un GPS, ne vous privez pas. Par contre, vous devez toujours avoir une carte IGN sur vous au cas où le GPS tombe en panne, ou s’il n’a plus de batterie.

C’est de la haute technologie, mais n’oubliez pas d’avoir en secours une bonne carte IGN avec vous. Et puis bien se servir de son GPS est   fondamental pour éviter les mauvaises surprises, pendant le parcours. 

 

 

 

En résumé 

Donc, nous avons vu dans cet article plusieurs moyens qui répondent à la question, suivante. Comment bien choisir vos parcours, pour pratiquer le VTT ? Alors, nous avons vu tout d’abord l’importance d’aller faire des randonnées VTT qui sont organisés par les clubs, de vos communes.

Que c’était un très bon moyen, pour les débutants d’avoir des parcours de qualité sans se casser la tête. Par contre, si vous voulez rouler seul et tranquillement sans mettre, de budget pour ça. 

Et bien vous pouvez emprunter, les parcours que la Fédération française de Cyclisme qui sont balisés. On a ensuite vu, tous les moyens pour trouver votre parcours pour pratiquer le VTT, via des guides des topos et des cartes IGN de randonnées. 

Et puis pour finir, on a vu, aussi les possibilités d’emprunter les parcourent de randonnées pédestres qui ont été balisées, par la Fédération française de Randonnée pédestre. Et la possibilité, de se repérer grâce aux fameux GPS. 

 

 

 

Pour conclure 

Voilà, nous arrivons à la fin de cet article. Vous avez dans cet article, toutes les clés et astuces pour réussir à bien choisir vos parcours pour, profiter un maximum de la pratique du VTT.

À vous de choisir, le meilleur moyen de trouver les parcours qui vont vous correspondre. À vous de trouver, ce que vous allez aimer le plus dans toutes les astuces et solutions, que je vous ai donné.

Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas si compliqué de réussir à trouver des parcours, pour pratiquer le VTT. Et que plein de solutions existent, pour que vous puissiez résoudre vos problèmes, pour trouver vos parcours. 

Si vous avez aimé, l’article et si vous pensez qu’il doit être partagé. Alors ne vous gênez pas, partager-le à un maximum de personnes. Et moi je vous donne rendez-vous, pour un prochain article ! 

Source des recherches,

Bertrand Rabatel, Piloter son vtt 2012 éditions glénat Couvent Sainte-Cécile 37,rue Servan 3800 Grenoble

Julien Absalon Dalouche Alain Vtt – Initiation Perfectionnement Compétition 2016 édition Amphora

Julien Absalon Dr Stephane Cascua Alain Dalouche S’initier et progresser 2006 édition Amphora27, rue Saint André des Art 75006 Paris

 


AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter avec vous un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles

 

 


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :budget traverser la france en vtt

4 Commentaires

  1. UtagawaVTT

    Et pour trouver un parcours à votre niveau visitez http://www.UtagawaVTT.com, les parcours sont classés par difficulté, vous en trouverez forcement certains qui vous permettront de progresser

    Répondre
    1. Florent Falanga (Auteur de l'article)

      Merci !!

      Répondre
  2. Pingback: 5 astuces pour rester motiver toute l'année en vtt

  3. Armin von Tiere

    Bonjour,
    J’adhère bien à l’inscription aux parcours planifiés par une organisation. Déjà, cela permet de se focaliser sur la pratique, contrairement à emmener toute la famille. De plus c’est une grande occasion pour rencontrer d’autres vélibistes. Pour ce qui est du parcours, je recommande toujours d’apporter une carte imprimée même si dans certains modèles de vtt electrique en sont équipés. En particulier, quand il s’agit d’une longue randonnée. Cela évite de galérer quand le GPS tombe en panne.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *