Comment bien gérer ses vitesses en VTT

Comment bien gérer ses vitesses en vtt

Comment bien gérer ses vitesses en VTT ? Salut, les vététistes, aujourd’hui dans cet article on va voir comment bien gérer ses vitesses lorsque vous allez pratiquer le VTT sur des sentiers et des parcours de pleines natures.

Les vitesses que nous avons sur notre VTT vont nous aider à passer presque de partout. Oui, j’ai bien dit presque de partout, car parfois la montée ou le passage sera beaucoup trop technique pour que l’on puisse passer sur notre VTT à ce moment il faudra pousser le VTT on appelle ça le portage. 

Néanmoins,les vitesses vont tout de même nous faciliter l’accès à beaucoup de types de chemins et de sentiers techniques.

Il ne faut pas non plus oublier que les vitesses ne font pas tout pour réussir à passer sur le VTT un sentier technique, vous devez également avoir la condition physique et le bagage technique nécessaire.

Enfin, nous allons voir tout ça dans la suite de l’article, mais surtout plus précisément comment bien gérer ses vitesses en VTT.

J’ai écrit, un article il y a presque un an dans lequel j’explique les bases pour bien savoir se servir de ses vitesses pour le lire cliquez ici. 

Comment bien gérer ses vitesses en VTT ? 

 

Pour commencer sur un VTT il n’y a pas que les vitesses il y a aussi, les plateaux

Je vais démarrer cet article en vous expliquant tout simplement les concepts de bases. Ensuite, au fur et à mesure que vous allez avancer dans l’article vous verrez que nous allons parler plus en détail de comment bien gérer ses vitesses en VTT et notamment sur des parcours accidentés.

Mais avant commençons par les concepts de bases. On parle souvent des vitesses, mais sur un VTT il n’y a pas que les vitesses elles sont accompagnées des plateaux. Les plateaux se trouvent au niveau du pédalier, les vitesses au niveau de la roue arrière.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci dessous au niveau du pédalier se trouve les plateaux et au niveau de la roue arrière se trouve les vitesses sur un vtt.

Comment bien gérer ses vitesses en VTT

Crédit photo www.kevin-yiu.com

C’est important de comprendre cela, car ensuite vous allez pouvoir mieux gérer vos vitesses. Le concept suivant à comprendre c’est le sens du rapport de force entre les plateaux et les vitesses.

Je m’explique, plus vous allez descendre vos vitesses et plus vous allez devoir forcer sur les pédales pour faire avancer le VTT. Par contre si vous descendez vos plateaux vous allez avoir tendance à plus mouliner et donc à moins forcer sur les pédales.

Et inversement si vous montez vos plateaux vous allez devoir forcer beaucoup plus sur les pédales pour faire avancer votre VTT et en montant vos vitesses vous allez moins forcer.

C’est un concept très important à comprendre lorsque l’on démarre la pratique du VTT pour pouvoir bien se servir de ses vitesses lors d’un changement de terrain.

Imaginez-vous si vous ne comprenez pas ce concept basique, mais très important en faisant du VTT, vous risquez donc de confondre complètement le sens des plateaux et des vitesses et vous pouvez choisir une vitesse ou un plateau complètement inadapté au terrain.

Les conséquences sont les suivantes, vous ne pourrez plus faire avancer votre VTT, vous risquez d’abimer le système de transmission, ect ….

Encore une fois, je le répète, ce sont vraiment les concepts basiques des vitesses. Mais c’est indispensable de comprendre ces concepts-là si l’on veut pratiquer le VTT.

 

Quels sont les différents types de plateaux et de vitesses sur un VTT 

Maintenant, nous allons voir les différents types de plateaux et de vitesses sur un VTT.

Le VTT triples plateaux avec 8 ou 7 vitesses.

Alors le VTT dit classique que je vous conseille de prendre si vous commencez le VTT c’est un vélo qui est équipé d’un triple plateau ( donc trois plateaux) avec 8 vitesses.

Il existe pour les VTT bas de gamme des vélos avec un triple plateau est 7 vitesses, mais je ne vous conseille pas d’acheter un VTT comme ça si vous voulez faire des parcours un peu exigeants, car les 7 vitesses vont vous limiter dans les passages physiques et un peu techniques en descente.

Le VTT qui est équipé d’un triple plateau et de 8 vitesses est vraiment parfait si vous voulez commencer le VTT en mode sportif sur des parcours physiques et techniques.

Enfin, je vous conseille vraiment durant votre premier achat d’acheter un VTT qui a ce type de vitesse et de plateau, car si vous savez bien vous servir de vos vitesses vous allez réussir à passer presque partout :p

Enfin, vous serez moins limité qu’un VTT triple plateaux à 7 vitesses.

VTT équipé de doubles ou monoplateau entre 9 et 11 vitesses

Nous allons maintenant voir les VTT qui sont équipés soit d’un double plateau soit d’un seul plateau et qui sont accompagnés de 9 à 11 vitesses.

Ces VTT-là sont principalement faits pour les terrains accidentés, voire très accidentés comme en moyenne ou en haute montagne. Je ne vous conseille pas d’acheter ces VTT et d’utiliser ce type de vitesses si vous commencez le VTT.

Je pense sincèrement qu’un VTT triple plateaux, avec 8 ou 9 vitesses fait largement l’affaire et vous permettra d’apprendre à progresser tout en sachant bien vous servir de vos braquets et de vos vitesses.

Une fois que vous aurez bien progressé et que vous aurez acquis de l’expérience, vous pourrez passer à la gamme supérieure sur un double ou un mono plateau.

 

Avant de partir à l’aventure, apprenez sur un parcours basique à vous servir de vos vitesses

Maintenant, nous allons tout simplement voir comment rapidement prendre conscience de toutes les possibilités que vont nous offrir nos vitesses et nos braquets en VTT.

Avant de faire votre sortie, prenez 10 minutes ou un quart d’heure maximum pour jouer avec vos vitesses et vos plateaux sur un parcours facile et accessible.

En faisant cela, vous allez réellement prendre conscience de vos vitesses de vos plateaux. Vous allez apprendre à les utiliser, et vous allez également vous rendre compte, à quel point, il faut appuyer sur les pédales ou au contraire pédaler dans le vent si vous adoptez telle ou telle vitesse.

Ensuite, surtout si vous commencez le VTT et que vous ne maitrisez pas totalement le fonctionnement des vitesses ne partez pas sur un parcours trop technique.

La réussite en VTT surtout dans les parties techniques est due certes aux qualités de pilotages à votre condition physique, mais également au bon fonctionnement de vos vitesses.

Si vous ne savez pas vous servir correctement de vos vitesses, cela ne sert à rien de partir sur des parcours trop difficiles. Tout d’abord, faites des parcours faciles avec tout de même un peu de difficulté pour vous habituer à bien vous servir de vos vitesses.

Ensuite, vous pourrez pratiquer le VTT sur des parcours plus difficiles quand vous comprendrez le fonctionnement de vos vitesses.

Attention, ne faites pas uniquement que des parcours simplistes ou il n’y a aucune difficulté et ne restez pas toujours sur des parcours sans trop grosse difficulté.

S’entrainer à se servir de ses vitesses c’est bien, mais il faut se confronter aux terrains techniques que nous propose la nature. Il n’y a que comme ça que vous allez vraiment apprendre à bien vous servir de vos vitesses par la suite.

Donc, pour récapituler partez à la découverte de vos vitesses sur un terrain plat. Ensuite partez à la découverte de vos vitesses sur un terrain un peu plus accidenté pour bien apprendre à vous servir de vos vitesses, et ensuite partez sur un terrain accidenté pour progresser en VTT et apprendre à vraiment bien vous servir de vos vitesses.

Vous allez peut-être me dire oui et non, mais on ne peut pas partir directement sur des parcours techniques ? Vous pouvez le faire, mais vous aurez plus de facilité avec vos vitesses si vous vous entrainez avant à bien vous en servir sur des parcours plus faciles.

 

L’anticipation c’est une règle absolue pour bien se servir de ses vitesses

L’anticipation c’est une règle absolue en VTT en général, on parle d’anticipation dans les descentes, mais cela est nécessaire pour les passages techniques et physiques et pour le changement de vitesse.

Si vous changez vos vitesses sans anticiper le changement de terrain vous allez soit casser ou abimer votre matos soit ne plus arriver à passer la vitesse et donc vous allez poser le pied à terre et pousser le vélo.

Pour éviter cette situation, vous devez simplement anticiper avant d’arriver sur la montée ou la partie technique. J’ai fait le Roc d’Azur ce Weekend et je peux vous garantir que j’ai bien révisé l’anticipation pendant la course dans les descentes, mais également pour adapter ses vitesses aux changements brutaux de rythmes.

Et comment on peut réussir à anticiper à l’avance le changement de terrain qui se profile devant nous ? Il suffit de regarder au loin nous devant sans cesse, porter notre regard au loin pour nous permettre d’anticiper correctement la suite du parcours.

 

Attention, surtout ne faites pas cette erreur-là !

Attention, ne faites pas ces erreurs-là. Oui, le titre de ce point est clair, direct et vous allez comprendre pourquoi. Nous allons plus précisément parler d’une erreur qui peut augmenter vos chances de casser votre chaîne.

Cette erreur c’est le fait de croiser sa chaîne en utilisant de la mauvaise manière les vitesses et les plateaux. Je vais donner un exemple vraiment simple, disons que vous êtes sur le troisième plateau ( le grand plateau) et sur votre plus grosse vitesse, que va-t-il se passer à votre avis ?

Vous allez croiser votre chaîne et la patatras c’est le drame. Vous cassez votre chaîne et vous savez, j’ai fait les frais de cette erreur dans une montée. J’ai accéléré comme un bourrin et j’ai explosé, ma chaîne sans même changer mes vitesses.

Vous devez éviter de trop croiser votre chaîne, car cela va la fragiliser et vous risquez fort bien de vous retrouver sans chaîne… Bien évidemment, vous pouvez réparer votre chaîne, un maillon, un dérive chaîne, mais bon….

Faisons en sorte que notre chaîne reste intacte le plus longtemps possible. Du coup, comment procéder ? Il faut évidemment éviter les extrêmes comme rouler sur le plus gros plateau et sur la plus grosse vitesse…

Si vous commencez le VTT et que vous roulez sur un VTT triple plateaux, vous devez adopter le comportement suivant :

Utilisation des premières vitesses en partant du haut donc des plus grosses avec le petit plateau, passé sur le deuxième plateau avec les vitesses intermédiaires au milieu de la cassette, puis pour finir utilisez les plus petites vitesses sur le plus gros plateau le troisième.

Ceci est la norme après, vous pouvez adapter. Personnellement je n’ai jamais cassé une chaîne en utilisant ma plus grande vitesse et le plateau du milieu, ce qu’il faut surtout éviter de faire c’est d’utiliser le petit plateau avec la plus petite vitesse ou l’inverse comme l’exemple que je vous ai montré.

Je pratique le VTT maintenant depuis de nombreuses années même si je me suis arrêté de pratiquer pendant 2 ans et demi de manière régulière.

J’ai pu tester l’utilisation des vitesses combinées aux triples plateaux, j’ai parfois utilisé ma 8e ou ma 9e vitesse avec le deuxième plateau et il ne m’est rien arrivé. J’ai combiné le petit plateau avec la 4e, voire la 5e vitesse, et il ne m’est jamais rien arrivé.

C’est uniquement lorsque j’ai trop croisé la chaîne ( troisième plateau le plus gros combiné avec la plus grande vitesse) que j’ai cassé la chaîne.

Après il y a également d’autres raisons qui peuvent faire que votre chaîne va casser, un changement de vitesse sur une pente trop raide, une chaîne en très mauvais état sans être entretenu, etc..

 

En conclusion 

Voilà, c’est la fin de l’article intitulé comment bien gérer ses vitesses en VTT. Souvent, ignorer ou trop vite zapper l’utilisation des vitesses est indispensable pour profiter de tous les aspects positifs du VTT.

Cela fait partie intégrante de l’apprentissage du VTT, de réussir à savoir gérer ses vitesses en VTT sur un parcours, car si vous ne savez pas gérer vos vitesses excusez moi l’expression, mais c’est comme ci vous vous tirez une balle dans le pied.

Bien, savoir gérer ses vitesses est donc une étape aussi importante que l’acquisition de l’équilibre l’apprentissage technique et la condition physique en VTT.

Si cet article, vous à plu et si vous pensez qu’il doit êtes partagé, alors partagez-le sans modération à votre entourage et sur les réseaux sociaux, quant à moi je vous donne rendez-vous la semaine prochaine salut les vététistes !

Crédit photo principale fgmsp


AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles


 

3 thoughts on “Comment bien gérer ses vitesses en vtt

  1. Kayth

    octobre 17, 2016 at 10:14

    Merci pour ce super article.
    Il est vrai qu’il faut anticiper mais quand on découvre le parcours, comment anticiper ?
    J’ai fait ma 2e sortie avec mon nouveau VTT dont je connais pas encore très bien les manettes de vitesse, j’ai forcé une fois sur les vitesses mais pas deux. J’ai donc fini à pied ! 🙂

    • Florent Falanga

      octobre 17, 2016 at 11:31

      Lorsque l’on découvre un parcours c’est là que l’on met en application ce que l’on a appris sur les parcours que l’on fait d’habitude. Ce qui est vraiment important c’est d’être capable d’anticiper les changements de terrains que l’on ne connais pas pour reussir à adopter la bonne vitesse et le bon braquet.

      Le faire sur des parcours que l’on connait aide mais le faire sur des parcours que l’on ne connait pas c’est une autre histoire mais c’est comme cela aussi que l’on apprend.

      • Kayth

        octobre 17, 2016 at 11:42

        Merci.
        Pour le moment, je dois surtout apprendre à manipuler les différentes manettes de vitesse (j’ai ce VTT depuis une semaine), ce que j’essaie de faire sur des terrains plats mais j’ai encore quelques difficultés au moment de la montée à avoir un automatisme à les utiliser.
        Effectivement l’anticipation est super importante et c’est pas évident quand on découvre les parcours.
        Le VTT est très technique mais c’est réellement fun ! 🙂 et votre blog est vraiment bien fait.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.