Comment bien gérer son effort en vtt

Comment bien gérer son effort en vtt

Comment bien gérer son effort en VTT ? Salut, les vététistes, aujourd’hui dans cet article on va voir comment gérer au mieux votre effort. Il est indispensable de savoir gérer son effort en VTT pour ne pas finir votre sortie complètement KO.

La gestion de son effort en VTT est donc vraiment fondamentale, on va voir dans l’article comment gérer correctement son effort en VTT, quel que soit votre niveau de condition physique.

Bref, entrons dans le vif du sujet, 

Comment bien gérer son effort en VTT 

 

Pourquoi la gestion de nos efforts est fondamentale en VTT 

Pourquoi la gestion de notre effort est si importante en VTT ?  Alors pour commencer nous n’avons pas à notre disposition des réserves énergétiques inépuisables.

Chaque effort que l’on va réaliser, chaque coup de pédale que l’on va faire de plus va nous vider de plus en plus d’énergie. 

Et comme le VTT est un sport d’endurance, votre effort ne va pas être de 10 secondes, 10 minutes, mais parfois plusieurs heures la notion de gestion de l’effort est donc primordiale

Plus vous allez gérer au mieux vos efforts en VTT et plus vous allez avoir de la lucidité pour bien réaliser les descentes et vraiment vous faire plaisir par la suite. 

 

Comment gérer au mieux vos efforts pendant une longue randonnée ou un long raid

Maintenant, on va voir comment gérer au mieux ses efforts durant une sortie en VTT. Déjà, l’échauffement est très important.

Si vous loupez votre échauffement et que vous partez trop vite trop fort vous allez rapidement vous retrouver à sec, dans le rouge.

Ensuite, vous allez aller tellement dans le rouge que vous allez vous cramer, alors qu’il vous reste encore pas mal de kilomètres et pas mal de dénivelées positifs à escalader.

Et si vous tapez trop dans le rouge et que vous vous cramez trop après, c’est trop tard. Pour récupérer, vous allez vraiment subir le parcours….

Donc louper son échauffement et partir trop fort n’est pas la solution la plus intelligente pour bien gérer son effort pendant sa rando.

Vous l’aurez compris, la première étape c’est l’échauffement. Ne partez pas trop vite trop fort. Ensuite si votre objectif n’est pas de faire un chrono ou encore de faire une grosse performance vous allez devoir doser votre effort tout le long de votre randonnée.

J’aime bien cette expression qui dit qu’il faut en garder sous la pédale.

C’est exactement ce que vous allez devoir faire, en garder sous la pédale pour pouvoir finir les difficultés sur votre VTT et ne pas finir justement à l’agonie.

Le but est de prendre du plaisir avant tout. Donc dans les parties difficiles, physiques vous devez gérer votre effort et ne pas aller trop dans le rouge. Alors vous allez surement me dire Florent, d’accord t’es bien gentil, mais comment on sait si l’on est trop dans le rouge?

Et bien vous allez tout d’abord avoir beaucoup de mal à parler c’est simple vous n’arriverez tout simplement pas à parler.

Vous n’aurez pas assez d’air, vous serez très essoufflé. Ensuite, vous allez transpirer des sels minéraux, une transpiration qui pique les yeux….

C’est le signe que vous roulez trop fort et parfois vaut mieux pousser le VTT dans une cote trop difficile plutôt que d’essayer de la passer en se pétant la caisse….

Le portage en VTT ça existe et même certains pros parfois en VTT font du portage….. Si vous ne vous êtes pas préparé à rouler dans le rouge à forte intensité et que justement vous roulez trop fort et que vous êtes dans le rouge vous allez vous carboniser….

Donc vous devez être prudent, la gestion de votre effort est indispensable, roulez toujours en dessous des zones d’intensité d’effort très élevée.

Nous allons voir maintenant les pièges à éviter si vous voulez réussir à gérer votre effort dans votre rando VTT.

 

Les pièges à éviter si vous voulez bien gérer votre effort en VTT 

Bien, il se peut que vous tombiez dans certains petits pièges qui vont vous empêcher de gérer correctement votre effort en VTT. Le premier piège je l’ai mentionné plus haut, mais je tiens encore à le rappeler, c’est de louper votre échauffement.

Oui, vous participez à une rando VTT et vous là commencez…. Et là vous voyez tous ces vététistes qui roulent fort. Et vous allez faire quoi ? Vous allez augmenter votre effort en début de randonnée….

Si vous faites vos premiers tours de pédales au début de votre randonnée, n’augmentez surtout pas votre effort, car les premières minutes de votre échauffement doivent se dérouler de manière tranquille….

Le simple fait de vouloir accélérer en début de pratique n’est pas bon pour votre gestion de l’effort… Justement, j’ai écrit un article ou je vous donne des conseils pour réussir au mieux votre échauffement cliquez ici pour le lire.

Ensuite, le second piège c’est de ne pas supporter de se faire doubler dans les montées par d’autres vététistes. Et là vous allez augmenter votre rythme et donc vous avez toutes les chances d’aller dans le rouge et de vraiment mal gérer votre effort.

Suivez votre propre rythme, ne faites surtout pas attention aux vététistes qui vous doublent dans les montées et surtout ne tentez pas de suivre leur rythme, suivez votre propre rythme.

Dernier piège, c’est de s’engager dans un parcours beaucoup trop physique pour vos capacités.

Je vais prendre un exemple simple clair et net si vous reprenez le VTT depuis 2 mois après une longue période d’arrêt et que vous décidez de participer au Roc d’Azur sans préparation. Pensez-vous que vous allez arriver à gérer correctement votre effort pendant le Roc ?

Non, vous n’avez pas l’entrainement et la préparation nécessaire et même si vous roulez tranquillement à votre rythme. Vous n’allez pas réussir à gérer vos efforts et vous allez vous cramer et avoir des crampes.

Donc vous voyez, il faut être capable de savoir le niveau que l’on a et de bien choisir son parcours et sa rando pour ne pas se carboniser et bien gérer son effort en VTT

 

En conclusion 

Voilà, j’ai essayé de répondre du mieux que je pouvais à cette question comment gérer son effort en VTT.

Si vous avez aimé l’article, je vous invite à le partager sans modération sur les réseaux sociaux et à votre entourage. 

Je vous souhaite une bonne sortie en VTT et je vous donne rendez-vous la semaine prochaine, salut les vététistes et gérez bien votre effort 😉 !

Crédit photo moerschy


AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles

 

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.