cheese-1371196_640

Comment bien gérer un ravitaillement en rando vtt

Comment bien gérer un ravitaillement en rando VTT ? Salut, les vététistes, aujourd’hui on va parler de bouffe ou plus précisément de ravitaillement.

Alors, le VTT, ça donne fain. Bien souvent lorsque l’on participe à une randonnée VTT on attend souvent qu’une chose c’est le ravitaillement.

Dans cet article, nous allons voir comment bien gérer son ravitaillement et éviter de faire certaines erreurs tout en nous faisant plaisir. Allez sans plus attendre, nous allons entrer dans le vif du sujet !

Comment bien gérer un ravitaillement en rando VTT

Je vous rappelle que même lorsque vous participez à une randonnée VTT et qu’un ravitaillement est prévu, vous devez prévoir de quoi boire et manger pour toute la sortie et vous alimenter, durant toute votre sortie.

 

Deux manières d’envisager les ravitaillements

Alors avant de vraiment démarrer le sujet, il est important de voir qu’il y a deux manières d’envisager un ravitaillement.

Soit, vous êtes en mode randonnée. Vous avez envie de profiter du paysage du terrain de jeu de la randonnée et de son ravitaillement. Vous pouvez prendre le ravitaillement avec plus de légèreté.

Si par contre, vous êtes en mode objectif que vous vous serviez de cette randonnée VTT pour préparer une course ou un raid. Il va falloir prendre les ravitaillements avec un peu plus de discipline et de rigueur.

Les vététistes qui commencent le VTT et qui participent à des randonnées VTT pour améliorer, leurs techniques de pilotage, ainsi que leurs conditions physiques et qui sont à la recherche de nouveaux sentiers et de nouveaux paysages.

Ils pourront se permettre de faire plus d’écart tout en faisant attention. Nous verrons ça dans la suite de l’article.

Pour les vététistes plus aguerris et confirmés qui sont dans une préparation en vue d’un objectif plus ciblé et donc en mode préparation.

Vous allez devoir limiter au maximum les écarts, aux risques de vous pénaliser pour la suite du parcours.

Voilà, je voulais préciser avant de démarrer l’article, qu’il y a deux manières d’envisager un ravitaillement selon son niveau et ce que l’on est venu rechercher dans une randonnée VTT. 

 

Pourquoi vous devez vous arrêter aux ravitaillements ?

Alors, avant de vraiment entrer pour de bon dans le vif du sujet, je voulais répondre à cette question. Mais pourquoi donc nous devons absolument, nous arrêter lors d’un ravitaillement ?

Quoi c’est vrai peut-être que je n’ai tout simplement pas envie de m’arrêter lors d’un ravitaillement. Alors, sachez que vous faites peut-être une grosse erreur. Pourquoi ?

Tout simplement, car premièrement les ravitos sont les moments pour vous déconnecter une dizaine de minutes du parcours. Vous allez pouvoir voir l’ambiance conviviale qu’il y a autour, d’un ravitaillement dans une randonnée VTT.

Et puis vous allez et surtout refaire le plein d’énergie et ça il ne faut surtout pas l’oublier. C’est d’ailleurs la raison principale, qui fait que l’on s’arrête lors d’un ravitaillement.

Ça permet un regroupement de votre groupe si vous êtes partie à plusieurs, mais que vous n’avez pas le même niveau. 

Et puis qui sait peut-être que vous allez rencontrer d’autres passionnées de VTT et que vous allez pouvoir échanger avec eux.

 

1.1 Faites attention à votre temps d’arrêt 

Bien maintenant, nous allons bien démarrer par le vif du sujet ! Pour commencer, il va falloir faire attention à votre temps d’arrêt. Sans mettre le chronomètre et sans être en mode commando, vous ne devez pas faire une coupure trop longue.

Car en cas de coupure beaucoup trop longue, vos muscles vont se refroidir. Si a la suite de votre départ du ravitaillement, il y a une grosse difficulté, attention à la blessure !

J’insiste sur ce point, car à l’arrêt notre corps refroidit même s’il n’est pas totalement en arrêt avant de démarrer l’activité sportive. Vous vous serez refroidi et un effort violent derrière une longue période d’arrêt, peut-être dangereux !

Qui plus es, vous avez de fortes chances après une longue période passée au ravitaillement de ne pas retrouver le rythme que vous aviez juste avant d’attaquer le ravitaillement. 

Ce que je vous conseille de faire, c’est de vous fixer une limite de temps qui ne dépasse pas 10 minutes. Au-delà de ce laps de temps, vous risquez vraiment de trop vous refroidir et la reprise risque de vous paraitre vraiment difficile !

 

1.2 Ne mangez pas d’énormes quantités de nourritures 

Maintenant, passons au point suivant le point sensible ! Ne mangez surtout pas des quantités énormes de nourritures. Alors je sais lorsque l’on arrive dans les ravitaillements en a l’impression d’avoir décroché le Graal. Surtout si le parcours était rude.

Toute cette nourriture sous nos yeux, à consommer à volonté c’est génial… Oui, c’est génial, mais attention ! Oui, car il ne faut surtout pas oublier que vous allez devoir repartir.

Donc dans ce point je tiens à vous sensibiliser. Ne prenez pas les ravitaillements comme des banquets où vous allez, vous remplir la pense pendant une demi-heure. Je sais de quoi je parle, car je l’ai déjà fait ^^. 

Attention je ne dis pas, qu’il ne faut pas se faire plaisir. Il faut juste se rappeler que vous allez devoir remonter sur le VTT et encore avaler du dénivelé positif et négatif. Il ne faut donc pas avoir le ventre trop lourd 😉 ! 

 

1.3 Ne pas boire des quantités énormes de boissons gazeuses !

Bien alors maintenant nous allons voir pourquoi, il ne faut pas trop boire de boissons gazeuses pendant un ravitaillement.

Alors plus haut dans le point précédent nous avons vu l’importance de ne pas se gaver, comme une oie pendant un ravitaillement. Il en va de même avec les boissons gazeuses.

Car trop abuser des boissons gazeuses peut, avoir un mauvais effet au niveau de vos intestins. Cela peut déclencher des douleurs à votre ventre et pourrir votre sortie.

D’autant plus que vous allez être très ballonné et c’est pas trop agréable, surtout lorsque nous devons par la suite franchir une belle côte.

Donc ce qu’il faut retenir dans ce point-là, c’est de ne pas abuser des boissons gazeuses. Un petit verre ou deux de boissons gazeuses suffiront largement pour le plaisir.

Il ne faut pas oublier que les boissons gazeuses, lors des ravitaillements il y a aussi les jus de fruits et autre.

Évidemment, je vous conseille plutôt de privilégier les jus de fruits et l’eau ( ou les boissons spécialisées pour l’effort en VTT). Mais il faut parfois se faire plaisir et se faire de petits écarts, sans entrer dans les excès.

 

1.4 La liste des aliments à ne pas consommer à excès lors d’un ravitaillement

Comment bien gérer un ravitaillement en rando vtt

Crédit photo lvneon

Donc dans ce point-là je vais vous donner une liste d’aliments à éviter de consommer avec excès. Évidemment comme toujours il faut se faire plaisir et le plaisir passe souvent par un bon fromage de la région, un bon pâté en croute ect …

Mais également ne jamais oublier que vous n’êtes pas invité à un buffet spécial et qu’il faut repartir rouler !

Voici donc la liste des aliments à consommer avec modération,

  • charcuterie, saucisson jambon
  • pâté
  • fromage de vache en tout genre
  • tout autre produit gras
  • petit sandwich, jambon saucisson fromage pâté en croute
  • foie gras ( avant les fêtes )

 

1.5 Faites-vous plaisir avec modération tout de même 

Voilà pour terminer, sur ce dernier point je tiens à préciser le message de cet article, faites-vous plaisir. Oui, car les ravitaillements sont de superbes moments dans les randonnées pour gouter des produits locaux.

De discuter avec d’autres passionnées de VTT qui ont fait le même parcours que vous.

Un ravitaillement réussit rime avec plaisir et rigueur. Plaisir pour le moment convivial que l’on passe et rigueur, car il ne faut jamais oublier qu’il faut repartir pédaler.

Après, suivant votre niveau vous allez soit profiter du ravitaillement soit faire un passage éclair, juste pour vous recharger en batterie pour la suite du parcours.

Il ne faut jamais oublier de saluer les bénévoles qui font un boulot remarquable dans la majorité des randonnées VTT.

 

La liste des aliments qui sont excellents à consommer lors des ravitaillements

Comment bien gérer un ravitaillement en rando vtt

Crédit photo Lubos Houska

Avant de terminer cet article, je voulais vous dresser une liste des aliments à repérer dans un ravitaillement pour refaire le plein d’énergie et être en forme, pour la suite de la randonnée. 

  • Banane,Orange,Poire,Pomme
  • Chocolat noir
  • Amande
  • Pain dépise
  • Gâteau de riz

Privilégier le pain dépise, les gâteaux de riz ou autres aliments plus solides si vous réalisez une très grosse et longue randonnée ou vous allez rouler plus de 4 heures.

 

En conclusion 

Voilà c’est la fin de cet article intitulé comment bien gérer un ravitaillement en randonnée VTT. J’espère vous avoir suffisamment éclairé sur ce sujet-là.

Il est important d’avoir des notions de base pour ne pas rester scotché au ravitaillement, car le retour à la randonnée peut s’avérer difficile.

Il est également important de se faire plaisir pendant un ravitaillement surtout lorsque la randonnée VTT est difficile . Bien sûr je vous invite à partager cet article à votre entourage et sur les réseaux sociaux.

Moi je vous laisse et je vous donne rendez-vous la semaine pour un nouvel article, salut, les vététistes 😉 . 

 


AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles


 

3 thoughts on “Comment bien gérer un ravitaillement en rando vtt

  1. vivet

    juin 17, 2016 at 8:22

    Moi s’il n’y a pas de petits toasts aux rillettes….

  2. Rodrigue

    juillet 1, 2016 at 8:02

    Tu ne parle pas des produits salé comme les chips par exemple. Pour moi je pense que c’est bon aussi pour les randos voir raid de plus de 4 heures car le coprs en a besoin également comme le sucre surtout pas forte chaleur t’en pense quoi?

    • Florent Falanga

      juillet 1, 2016 at 8:18

      Salut oui je suis d’accord avec toi mes il faut en prendre en petite quantité car cela reste gras et cela peut avoir l’effet inverse recherché si on en abuse trop comme le pathé et le saucisson ;). Les bretzel sont les gâteaux salés qui contienne le plus de sel.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.