Comment bien se servir de ses vitesses en vtt

mountain-biking-276212_1920

Bonjour à toutes et à tous. Comment bien se servir de ses vitesses en VTT ? C’est le sujet d’aujourd’hui, dans ce nouvel article. Je vais vous apprendre dans cet article à travers plusieurs astuces, à savoir vous servir de vos vitesses. 

Alors c’est quoi les vitesses ? Les vitesses, ce sont des pignons à passer lorsque vous allez pédaler qui vont vous permettre, soit d’amener plus de force et donc pédaler avec une plus grande résistance.

Soit pédaler avec une plus petite résistance. Il est fondamental en VTT de bien savoir se servir de ses vitesses. Sinon vous partez avec un énorme handicap. 

Les parcours en VTT ne sont jamais plats et linéaires. Vous avez plus de chances de vous cramez ou, de vous casser les jambes si vous ne vous servez pas, correctement de vos vitesses.

C’est l’une des bases très importantes, pour que vous puissiez profiter pleinement de cette activité physique incroyable qui est le VTT. Bien, vous êtes prêt à savoir, comment bien se servir de ces vitesses en VTT ? Allez top, c’est parti ! 

 

Comment bien se servir de ses vitesses en VTT 

Bien alors, cet article va être découpé en plusieurs étapes ou astuces que je vais vous donner, pour bien apprendre à vous servir de vos vitesses.

Lorsque l’on démarre ou que l’on pratique le VTT, la base c’est de savoir se servir de sa machine. Et savoir se servir de ses vitesses est indispensable, à la pratique du VTT. 

 

 

 

Les vitesses, combien il y en a sur un vélo 

Alors pour démarrer, avant de pouvoir vous expliquer comment vous allez vous servir de vos vitesses, je vais vous expliquer en détail combien il y a de vitesses sur votre VTT. Les vitesses sont positionnées à l’arrière du VTT, sur un petit plateau. En général, chaque VTT a entre 8 et 9 vitesses. 

bike-1048418_1920

 

 

 

 

 

Voilà donc sur l’image vous voyez, la roue arrière et bien la chaîne qui est pausé sur les disques avec les dents vous voyez ? Et bien, ce sont ça les vitesses. À l’avant de votre vélo vous avez un système, plus ou moins moderne pour-soi monter soit descendre les vitesses.

Plus vous descendez les vitesses, plus vous allez pédaler avec une plus grande force et une plus grande résistance. Plus vous allez monter vos vitesses, plus vous allez pédaler, plus facilement.

En gros pour faire vraiment simple, plus vous allez avoir la chaîne sur des grosses vitesses, des gros pignons. Plus vous allez pédaler facilement. Si vous choisissez de passer des vitesses plus petites, c’est le contraire qui se passe. 

Alors bien évidemment sur un VTT il n’y a pas que les vitesses, il y a aussi les plateaux. Vos vitesses doivent être en harmonie avec votre plateau, enfin nous verrons ça dans le point suivant. 

Pour conclure ce point, je pense que maintenant pour vous les vitesses et leurs fonctions peuvent maintenant vous paraître plus claires. Vous avez vu, ce n’est pas si compliqué que ça.

Donc maintenant, nous allons voir pourquoi les vitesses doivent être réglées en harmonie avec votre plateau et à quoi il sert ce fameux plateau. 

 

 

 

Pourquoi et comment bien se servir de son plateau en VTT 

Alors, le plateau sur un VTT se situe entre le pédalier. C’est ce qui permet de faire tourner les pédales et de vous permettre d’avancer lorsque l’on pédale. Alors suivant les VTT, il y a différentes sortes de plateaux.

Les VTT à 3 plateaux, sont les plus nombreux même si on vient de plus en plus à avoir des VTT à deux voir à un plateau. Après ça, c’est vraiment pour les puristes ou les spécialistes du VTT.

Après la logique est un peu la même, que ce soit pour un deux ou un trois plateaux. Bien alors, les plateaux ce sont de gros disques avec des dents où se pose la chaîne. Et ça a le fonctionnement contraire des vitesses.

Vous devez descendre d’un plateau, pour pédaler plus facilement. Mais alors là je dis attention. Si vous voulez que votre chaîne ne s’abîme pas et ne se casse, vous ne devez pas la croiser. Il existe un ordre basique, au niveau des vitesses et des plateaux.

Par exemple si vous pédalez sur votre plus gros plateau, disons le 3e et que vous êtes sur votre plus grosse vitesse, vous allez croiser la chaîne et vous risquez de la faire péter !

C’est quelque chose qui m’est déjà arrivé, j’étais sur ma plus grosse vitesse et sur mon plus grand plateau. Et bien sûr une accélération, j’ai explosé la chaîne. 

Donc il faut trouver un véritable équilibre. Là, j’ai donné l’exemple extrême, à ne surtout pas faire évidemment. Vous devez essayer de trouver le juste équilibre qui vous permettra de rouler en toute sérénité.

Ce conseil est donné pour les vététistes qui démarrent, mais il est aussi bien donné pour les vététistes qui sont confirmés, pour leur rappeler certaines bases fondamentales. 

Car quand j’ai cassé ma chaîne j’étais loin d’être un vététiste qui débuter 😉 ? Donc à travers cet exemple que je vous ai donné, surtout vous ne devez pas le reproduire.

Et au final, essayer de trouver un meilleur équilibre entre vos vitesses et votre plateau pour prendre soin de votre machine, et de votre chaîne. 

 

 

 

Apprendre à se servir de ses vitesses sur le terrain. 

Voilà la partie la plus intéressante. Celle que vous attendez, depuis le début, je suppose. Apprendre à se servir de ses vitesses sur le terrain. Bien alors au début de l’article dans la présentation, je vous ai dit que les parcours en VTT n’étaient pas tout plat. Il est donc indispensable d’avoir une connaissance et d’apprendre, à bien se servir de ses vitesses. 

Il est vrai que c’est indispensable. Lorsque j’encadrer, des cours en VTT pour les enfants dans le cadre de stages multisports. Et bien les enfants, qui galérer le plus sur les parcours c’étaient ceux qui ne savait pas se servir des vitesses. 

Et c’est vraiment fondamental, de bien se servir de ses vitesses. Alors, comment bien se servir de ses vitesses ? Ce n’est vraiment pas compliqué, mais ça demande de la pratique régulière. 

Vous devez pédaler et toujours avoir le regard, qui se projette sur la suite du parcours. Pourquoi je décide de vous parler de ça et quel rapport ça a, avec le fait de passer les vitesses ?

Et bien, c’est très important, car en VTT vous allez rouler et parfois vous pouvez rouler vite. Vous devez prendre l’habitude d’anticiper. Vous devez anticiper les changements sur votre parcours.

Si vous n’arrivez pas à anticiper, vous allez changer vos vitesses au mauvais moment. Vous allez casser votre rythme et vous allez galérer, et pas comprendre le pourquoi.

Il est donc impératif que vous puissiez changer vos vitesses, avant que votre parcours se modifie. Alors juste avant vous devez, trouver le bon rythme.

Il ne faut pas changer, vos vitesses 300 m avant ça ne sert à rien. L’anticipation va vous permettre de ne pas casser votre rythme, et vous allez pouvoir franchir les cotes et les obstacles, beaucoup plus facilement. Et le fait de lever la tête, de regarder droit devant, cela va vous aider à changer les vitesses au bon moment. 

Souvent surtout dans les montées ou dans les parties un peu techniques, vous avez tendance lorsque vous commencez le VTT à regarder votre roue. Vous n’avez pas pris la bonne habitude d’anticiper, les changements sur votre parcours en VTT. 

Du coup, ce qui arrive le plus fréquemment, c’est d’arriver soit sur un chemin technique ou il faut mouliner. Et la, vous êtes sur un trop gros plateau et vous ne peuvent pas passer.

Soit en pleine montée, vous êtes sur un deuxième plateau et vous ne pouvez pas continuer. À ce moment, l’erreur à ne pas faire et que beaucoup de vététistes font, c’est de changer les vitesses quand même.

Ce qui augmente la casse de la chaîne ou d’autres composants de votre machine. Souvent, négliger pour beaucoup de vététistes l’anticipation et la bonne utilisation des vitesses peut vraiment vous rendre la vie beaucoup plus facile en VTT. 

 

 

 

Ce qu’il ne faut surtout pas faire !

Dans ce mini point, je vais vous dire ce qu’il ne faut absolument ne pas faire. Peut-être que ça peut vous sembler logique. Mais je préfère le rappeler pour que l’article soit vraiment complet. Ce qu’il ne faut surtout pas faire lorsque vous passez vos vitesses ?

Et bien c’est de passer, vos vitesses à l’arrêt. Vous devez toujours passer vos vitesses, en pédalant et surtout jamais à l’arrêt. Vous risquez de faire un saut de chaîne d’abîmer votre matériel ou de dérailler.

Le mécanisme, du vélo et du VTT a était fait pour que vous ne puissiez pas changer vos vitesses, lorsque vous êtes à l’arrêt. Le mécanisme, a était mis en place pour passer vos vitesses lorsque vous pédaler. Ça peut paraître logique pour beaucoup de monde, mais je tenais quand même à vous le rappeler. 

 

 

 

Adaptez vos vitesses à votre condition physique

Alors pour terminer, le dernier conseil pour vous permettre et bien de bien passer les vitesses en VTT. Et ce dernier point est très important pour ne pas dire fondamentale. Vous devez adapter votre vitesse à votre condition physique.

Ça semble logique et pourtant, c’est tellement important. Car le moteur du VTT c’est nous, et il faut en avoir conscience. Un VTT tout seul n’avance pas (a par les VTT électriques).

Et donc du coup vous allez devoir, adapter vos vitesses à votre forme. Et le meilleur moyen de se cramer, c’est d’avoir le complexe du petit plateau.

Rouler, que sur votre deuxième plateau et vous verrez que vous allez apprendre à vos dépends ce que c’est que, d’avoir des crampes violentes. Surtout quand on n’a pas la condition, pour rouler que sur un deuxième plateau sur tout le parcours. 

C’est une erreur que j’ai faite et que beaucoup de vététistes font encore. Mais vous devez arrêter, avec ça et vous devez-vous concentrer sur votre propre condition physique.

Si ça ne passe pas avec le deuxième plateau, n’hésitez pas à passer le petit plateau. Vous devez faire fonctionner vos vitesses, avec votre propre condition physique sinon ça ne sert à rien. 

Rouler sur le petit plateau peut être très bien adapté pour votre condition physique suivant les parties du parcours et alors ? Arrêtez de vouloir à tout pris, tout passer sur le deuxième plateau. Les vitesses sont là pour vous aider, à passer presque n’importe où en VTT. Ne pas les utiliser à son avantage c’est se tirer une balle dans le pied vraiment. 

Pour conclure n’oubliez jamais que les vitesses sont là pour vous faire passer n’importe où. Elles sont là pour vous faire progresser, dans le temps. Alors, utilisez-les par rapport à votre condition physique, et vous allez vous régaler. Si vous n’utilisez pas bien vos vitesses, vous allez galérer. 

 

 

 

C’est la fin 

Voilà, nous arrivons à la fin de l’article, comment bien se servir de ses vitesses en VTT. Merci à vous cher lecteur d’avoir lu l’article jusqu’à la fin. J’espère qu’il vous aura apporté de la valeur en répondant à la question principale, comment bien se servir de ses vitesses en VTT. 

Comme je vous le dis toujours, enfin maintenant vous commencez à vous habituer. Lire mes conseils c’est bien, mais passer à l’action c’est mieux, donc vous savez ce qu’il vous reste à faire ?

Utiliser ces conseils pour bien vous servir de vos vitesses, pour passer des super moments en VTT dans les pinèdes ou montagnes de vos régions

J’ai juste un petit service à vous demandez si vous avez aimé l’article et qu’il vous a apporté quelque chose, vous pouvez cliquer sur le bouton à gauche de la fin de l’article pour partager, cet article et le blog sur les réseaux sociaux merci :). 

Quant à moi je vous donne rendez-vous, pour un prochain article salut et pédaler bien ;). 

Source des recherches,

Bertrand Rabatel, Piloter son vtt 2012 éditions glénat Couvent Sainte-Cécile 37,rue Servan 3800 Grenoble

Julien Absalon Dalouche Alain Vtt – Initiation Perfectionnement Compétition 2016 édition Amphora

Julien Absalon Dr Stephane Cascua Alain Dalouche S’initier et progresser 2006 édition Amphora27, rue Saint André des Art 75006 Paris

 


AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter avec vous un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles

 

 

 


 

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :comment changer vitesse ebike, comment fabriquer le plateau pour bmx avec vitesses, Les rapport de vitesse de la VTT, passer vitesses vtt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *