Comment gerer ton souffle dans les cotes en vtt

Comment gerer ton souffle dans les cotes en vtt

Comment gérer ton souffle dans les cotes en vtt ? Alors dans l’article du jour je vais te donner des informations pour que tu puisses bien gérer ton souffle dans les côtes.

Lorsque l’on se retrouve sans souffle dans les côtes, on ressent une grande souffrance et on ne prend pas de plaisir sur le vtt. 

Parfois le fait de vivre ces situations ou est vraiment en manque de souffle décourage pas mal de vététiste de faire des raids ou des randos plus longues et c’est bien normal.

Moi même lorsque je n’avais pas trop une bonne condition physique ( et c’est arrivé beaucoup de fois ) je n’éprouvais aucun plaisir à souffrir comme ça dans les côtes en n’arrivant pas à gérer mon souffle. 

Mais heureusement depuis j’ai trouvé des solutions qui vont te permettre de gérer ton souffle dans les côtes et de ne plus être en mode souffrance.

 Comment gerer ton souffle dans les cotes en vtt

 

 

Les facteurs limitants qui vont te gêner en vtt 

Il faut que tu saches qu’il y a deux grands facteurs limitants qui vont te gâcher la vie dans tes sorties en vtt. Le premier c’est tes capacités cardiorespiratoires. Si tu n’as pas assez travaillé ton cardio tu vas souffrir dans les côtes, car ton rythme cardiaque va s’élever très rapidement.

Du coup, tes muscles vont produire énormément d’acide lactique et tu seras extrêmement fatigué à la fin de ton effort dans une côte. Le deuxième facteur limitant c’est ta résistance musculaire.

Je ne vais pas entrer dans le détail du deuxième facteur limitant dans cet article. Ce sera l’objet d’un autre article.

Pour bien gercer ton souffle dans les côtes il va te falloir bosser ton cardio pour que ton coeur ne monte plus dans les tours à chaque fois qu’il y a un effort difficile à réaliser.

 

 

 

Première étape : sortir en dehors du weekend. 

Si tu te contentes de faire une sortie par semaine, en général le weekend tu vas améliorer ton cardio mais très lentement. De plus, il suffit de sauter une semaine ou deux pour devoir tout recommencer, une véritable horreur.

Donc l’objectif va être de trouver un créneau en semaine pour que tu puisses améliorer tes capacités cardiorespiratoires pour mieux gérer ton souffle dans les côtes.

 

 

Deuxième étape : faire des sorties de qualité en semaine en peu de temps

Maintenant, il va te falloir faire des sorties « spéciales ». Si tu te contentes de réaliser les mêmes sorties que durant le weekend tu ne vas pas trouver le temps de la faire en semaine… Mais tu ne vas pas vraiment progresser.

Par contre si tu fais une sortie de qualité tu vas pouvoir trouver le temps en semaine dans faire une car elle ne va pas durée plus d’une heure… Puis elle te fera progresser rapidement.

Les sorties en fractionnés, sont un bon début. Attention elles ne doivent pas être trop difficile si tu n’as jamais fait ce genre de sorties. Exemple 10 secondes à fond 3 minutes de récupération ou 30 secondes à fond 3 minutes de récupération.

 

 

3eme étape : apprendre à récupérer

C’est en récupérant que l’on progresse. Beaucoup de vététistes pensent qu’il faut rouler fort travailler dur pour avoir un gros niveau en vtt mais la clé c’est vraiment la récupération. 

Travailler dur c’est bien, mais si à côté de ça la récupération n’est pas bonne cela ne sert à rien. Alors, comment récupérer ? Le premier pilier de la récupération c’est le sommeil. 

Durant notre sommeil, notre corps travaille énormément. Il se répare des dégâts qu’il a subis pendant la journée… Il répare toute les micros déchirures qui ont été créées avec les efforts en vtt… 

Pendant cette période le corps refait le plein d’énergie et si tu loupes ce pilier de récupération tu vas avoir du mal à améliorer ta condition physique… 

Pire tu risques d’augmenter les risques de te blesser. Même si tu as une bonne alimentation et que tu t’hydrates bien, si tu dors mal cela ne sert à rien. 

 

En conclusion

En suivant ces étapes simples tu vas réussir à améliorer ta condition physique en vtt et du coup tu auras beaucoup plus de facilité à gerer ton souffle dans les côtes. 

Si tu as aimé l’article je t’invite à le partager sans modération sur les reseaux sociaux, quant à moi je te donne rendez vous dans un prochain article salut. 

Crédit photo : Bessi Bess Hamiti  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *