Comment ne plus avoir peur dans les descentes en vtt

Comment ne plus avoir peur dans les descentes en vtt

Comment ne plus avoir peur dans les descentes en vtt ? Salut aujourd’hui dans cet article je vais répondre à cette question pour t’aider à surmonter cette peur de la descente raid et technique. 

Les descentes font partie du vtt. C’est ce qui rend ce sport si ludique et si addictif. C’est lorsque nous franchissons les descentes que nous prenons véritablement du plaisir en vtt. Le problème c’est que certaines descentes peuvent faire peur…

Du coup, on risque de passer à côté de beaucoup de choses si on reste bloqué par notre peur de franchir des descentes techniques en vtt. Certaines descentes peuvent réellement être impressionnantes du coup on est souvent tenté de rester sur les freins ou de poser le pied à terre.

Dans cet article, je vais essayer de te donner un maximum de conseil pour que tu puisses affronter cette peur et prendre enfin du plaisir dans les descentes en vtt.

Comment ne plus avoir peur dans les descentes en vtt ?

 

 

Pourquoi a-t-on peur à l’approche d’une descente chaude et technique ? 

Il faut savoir que tout ce qui est nouveau nous fait peur. C’est un mécanisme de défense de notre cerveau et cette peur est utile dans beaucoup de situation.

Par exemple si il y a un ouragan tu vas te mettre à l’abri le plus loin possible de la mer. Une peur va se développer pour que tu puisses ne jamais aller sur une plage lors d’un ouragan. 

La peur protège, mais elle peut aussi te bloquer..À l’approche d’une descente technique, il t’est déjà arrivé de réfléchir et d’être trop sur les freins finalement de poser le pied à terre ? Oui, cela nous est tous arrivé, car le cerveau analyse un danger, et pour te protéger de ce danger tu poses le pied à terre… 

Mais maintenant comment la vaincre cette peur ? Il te suffit d’habituer ton cerveau à ces situations-là comme des situations que tu peux gérer et non comme des situations de danger. 

Si tu arrives sur les freins avec le regard bloqué sur la marche que tu dois franchir, tu ne seras pas prêt à la franchir. Du coup, ton cerveau va le sentir que tu n’es pas prêt et il va te protéger avec la peur. 

Par contre si tu arrives à vitesse réduite sans être sur les freins avec le regard qui est loin devant la marche à franchir. Ton cerveau détectera que tu es prêt à franchir cette marche en descente. Du coup tu vas maîtriser ta peur et tu ne vas pas poser le pied à terre. 

C’est aussi simple que ça. Bon ne te fait pas de soucis, je ne vais pas te laisser avec cette explication. Je vais te faire un plan d’action pour que tu puisses surmonter une bonne fois pour toutes la peur de faire des descentes techniques en vtt.

Mais sache que la peur sera toujours là. Elle te protège, il faudra apprendre à la maîtriser.

 

1/ Visualisation 

C’est la première chose à faire la plus facile et c’est celle qui va te prendre le moins de temps. Il te suffit de te mettre dans un coin calme ou personne ne va te déranger.

Ensuite pendant 5 minutes tu vas fermer les yeux. Tu vas t’imaginer, en train de réaliser de belles descentes techniques. Il faut que ce soit des descentes qui font peur en réel. 

L’objectif est d’habituer ton cerveau à vivre ces situations comme des situations qui ne représentent pas de gros danger. Des études ont montré que le cerveau ne fessait pas la différence entre une situation vécue de façon imaginaire et une situation vécue de façon réelle…

Au début, cela ne sera pas forcement facile, mais à force de répéter cette petite habitude chaque jour tu verras les progrès. Une action répétée durant 21 jours devient une habitude que l’on ne peut plus se passer. 

 

2/ Appliquer la théorie des contraintes deux fois par mois

L’objectif va être de connaître tes gros points faibles en descentes. Le but est de prendre un papier, un stylo et de te mettre dans un endroit calme puis de réfléchir à tes points faibles ; 

  • épingles raides
  • racines profondes
  • raideur d’une pente 
  • devers
  • marche haute 

Une fois que tu auras marqué comme point faible l’une de ces situations que tu vas vivre en descente, tu vas trouver un parcours ou tu vas pouvoir répéter plusieurs fois cette situation. 

Le but est vraiment de trouver un parcours ou tu pourras répéter les situations ou tu as de la peur. L’objectif est que tu puisses laisser ton cerveau s’habiter de ces situations. Au début, tu vas réaliser ces situations à pied, car tu auras peur et elle prendra le dessus. 

Mais à force de répétition, tu vas finir par faire ces difficultés sur ton vélo. Puis au final tu vas réussir à les faire en étant très à l’aise. Essaye de faire au grand minimum une sortie dans le mois sur ce principe. 

 

3/ change régulièrement de parcours et de situation

Alors maintenant que l’on a vu la théorie des contraintes qui consiste à cibler un point faible et à le travailler, cela doit représenter 20 % de ta pratique du vtt.. Les 3 quarts de tes sorties devront se faire sur des parcours différents. 

Oui, car en variants les expériences que tu vas vivres sur ton vtt dans les descentes tu progresseras plus vite et ton cerveau va s’habituer de plus en plus. Tu peux par exemple participer à de nombreuses randonnées vtt organisés dans les communes proches de chez toi.

Tu peux aussi aller à la recherche de nouveaux sentiers découvrir de nouvelles descentes de nouveaux parcours… Car c’est ça aussi le vtt c’est la découverte de nouveaux sentiers, parcours, etc.

 

4/ la régularité c’est la clé

Je voulais conclure par le principe le plus important. Si tu appliques tous les points que je t’ai partagés et que tu es régulier dans ta pratique, tu vas progresser rapidement. Et tu verras que tu vas franchir des descentes que tu n’aurais jamais imaginé franchir… Mais si tu n’es pas régulier dans ta pratique du vtt tu vas galérer…

Si tu t’arrêtes un mois de rouler, ton cerveau ne va plus être habitué. Du coup tu vas avoir pas mal d’appréhension à nouveau quand tu vas remonter sur ton vélo.

En roulant régulièrement tu vas pouvoir habituer petit à petit ton cerveau à pas mal de situations et du coup ta peur et ton appréhension va diminuer puis disparaître.

 

 

En conclusion

C’est la fin de cet article intitulé, comment ne plus avoir peur dans les descentes en vtt. J’espère que j’ai pu répondre à cette question de manière aussi précise que possible pour t’aider enfin à surmonter cette peur de la descente raide et technique pour que tu puisses enfin prendre du plaisir en vtt. 

Si tu as aimé cet article je t’invite à le partager sans modération sur les réseaux sociaux quant à moi je te donne rendez-vous pour un prochain article salut.

Crédit photo : StockSnapEnglish

 


PRUDENCE

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt..

Si vous roulez seul laisser un itinéraire de votre sortie à l’un de vos proche ainsi que l’heure de votre sortie 

Je vous conseille de laisser votre itinéraire et d’informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

Je vous conseille de prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles

 

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :descentes en vtt

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.