comment réussir son échauffement en vtt

Comment réussir son échauffement en vtt

Comment réussir son échauffement en VTT ? Salut, les vététistes dans l’article, d’aujourd’hui je vais vous expliquer comment réussir votre échauffement en VTT. 

Le gros problème au niveau de l’échauffement c’est quand a tendance à ne pas le prendre au sérieux…. Oui la grande tendance, c’est de ne pas s’échauffer et de partir au feeling c’est une énorme erreur.

Des études ont montré l’efficacité de l’échauffement sur la réduction du risque de blessure et l’augmentation des performances pour les cyclistes.

Bref, l’article est également réalisé dans le but de vous sensibiliser sur ça aussi, moi même pendant un moment je n’ai pas pris l’échauffement au sérieux….. 

Alors, prenez la ferme décision de prendre l’échauffement au sérieux pour de bon ! 

Comment réussir son échauffement en VTT ? 

 

Le but de l’échauffement

Il me semble important de rappeler le rôle de l’échauffement qui est : de préparer le corps progressivement à un effort d’une forte intensité.

Le but est de mettre notre corps dans les meilleures conditions possible pour effectuer un effort long et intense lors d’une longue sortie par exemple.

Dites bien que si vous partez trop fort vous ne mettez pas votre corps dans les meilleures dispositions pour affronter les efforts…

Votre corps a besoin d’être préparé. Vous ne pouvez pas et vous ne devez pas réaliser des efforts trop violents en début de sortie.

Avant de voir les points suivants, je voulais vraiment vous rappeler le but de l’échauffement pour encore une fois vous rappeler son importance.

 

L’échauffement général la mise en route 

Maintenant, on va voir la première étape d’un échauffement qui est la mise en route. Durant cette étape vous allez mettre tranquillement le corps en condition pour réaliser les premiers efforts.

Le but est d’amener le plus de sang possible au niveau des muscles. Vous allez également réveiller tous vos muscles. Vous allez également durant cette phase faire circuler ce que l’on appelle le liquide sinovi pour lubrifier et protéger vos articulations.

Nous verrons plus un peu plus loin dans l’article que ce n’est pas une bonne chose de rester dans cette phase pendant la totalité de l’échauffement.

 

L’échauffement spécifique l’augmentation de l’intensité

Ensuite une fois que l’on a mis l’échauffement en route depuis maintenant une dizaine de minutes on va entrer dans l’échauffement spécifique. Le but va être d’augmenter l’intensité de l’effort pour préparer le corps à l’effort violent qu’il va devoir affronter.

Cette phase est vraiment très importante, alors vous allez me demander comment on la gère ? Vous pouvez commencer à réaliser des petits sprints pas très intensifs de quelques secondes…

Puis il va falloir augmenter petit à petit l’intensité de vos sprints jusqu’à arriver à la fin de votre échauffement ou vous allez pouvoir envoyer de bons sprints intensifs en étant chaud.

J’insiste sur la progressivité si vous démarrez l’échauffement spécifique en envoyant un sprint à bloc vous risquez de faire des dégâts et de vous blesser….

Allez si progressivement durant cette phase.

 

L’erreur à absolument éviter.

Maintenant, voyons l’erreur qu’il faut absolument éviter lorsque l’on comprend l’importance de l’échauffement. Comme je vous l’ai rappelé plus haut dans l’article, le but de l’échauffement est de préparer petit à petit le corps à fournir un effort d’une forte intensité.

Le souci c’est que lorsque l’on prend conscience de l’importance de l’échauffement on croit qu’il faut rester dans l’échauffement générale pendant toute la durée de l’échauffement.

C’est une grosse erreur si vous restez en mode tortue pendant toute la durée de l’échauffement pensez vous que votre corps sera préparé à envoyer dans la côte qui vous attend avec ses obstacles ?

La réponse est non donc vous ne devez pas tomber dans le piège de croire qu’il faille absolument rester dans l’échauffement général en mode tranquille.

C’est une étape de réveil ensuite il faut augmenter l’intensité.

 

L’importance de l’échauffement

Avant de conclure cet article, je tiens à faire un petit rappel sur l’énorme importance de l’échauffement. Les efforts que vous allez fournir en VTT sont violents. Votre corps doit être préparé à ça, vous ne devez plus prendre à la légère votre échauffement ou partir au feeling.

Prenez soin de vous échauffer progressivement pour diminuer le risque de blessure et pour augmenter vos performances. C’est une habitude à prendre une fois que vous l’aurez prise il n’y aura plus de problème.

N’hésitez pas à profiter du parking pour vous échauffer lors des randos VTT pour ne pas partir à froid. Vous pouvez aussi profiter du début des parcours en rando VTT qui sont généralement plats pour faire monter la température petit à petit. 

 

En conclusion

Voilà c’est la fin de l’article intitulé comment réussir son échauffement en VTT ? Vous avez toutes les clés pour réussir vos échauffements vous n’avez plus d’excuses.

On a vu dans cet article l’importance de l’échauffement et son but. On a vu aussi l’erreur qu’il faut éviter de faire pour réussir un bon échauffement. 

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à le partager sans modération sur les réseaux sociaux. Moi je vous donne rendez-vous dans le prochain article salut les vététistes 😉 ! 

Crédit photo principale Manfred Antranias Zimmer

 

 

AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles

 

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.