Comment rouler sur un terrain humide en vtt

Comment rouler sur un terrain humide en vtt

Comment rouler sur un terrain humide en VTT ? Salut, les vététistes, j’espère que vous avez la forme. Aujourd’hui, on va parler de pratique pure. On va parler de l’adaptation à un terrain bien particulier.

Nous allons tout simplement voir comment rouler sur les terrains humides en VTT.

En VTT, nous sommes amenés à rouler sur des terrains parfois très variés. Nous pouvons nous retrouver sur un terrain avec beaucoup de racines, puis 20 minutes plus tard nous retrouver sur un terrain plutôt rocailleux. 

Après chaque espace naturel à sa flore qui est différente. Aujourd’hui, nous allons voir comment faire pour rouler sur un terrain humide en VTT.  Pratiquer le VTT sur un terrain humide n’est pas facile.

Quelques recommandations et astuces sont bonnes à savoir pour réussir à pratiquer le VTT sur les terrains gras et humides. C’est ce que nous allons voir dans l’article d’aujourd’hui.

Entrons maintenant dans le vif du sujet ! 

Comment rouler sur un terrain humide en VTT

 

1.1 Le choix de vos pneus est fondamental 

Comment rouler sur un terrain humide en VTT

Crédit photo PROYola Simon

Bien alors nous allons démarrer l’article, par ce qui me semble fondamental pour réussir à bien rouler sur un terrain humide en VTT. C’est bien évidemment le choix de vos pneus.

Ce choix va avoir une incidence déterminante, sur l’aisance que vous allez avoir lorsque vous allez rouler sur un terrain humide en VTT.

Si vous n’avez pas des pneus qui sont adaptés aux terrains gras et humides vous, n’allez pas avoir suffisamment d’adhérence pour rouler sur ce type de terrain. Or réussir à rouler sur ces terrains-là cela va certes vous demander d’adapter votre pilotage.

Mais avoir de mauvais pneus pour ce type de terrain c’est comme se tirer une balle dans le pied.

Donc vraiment, ne négligez surtout pas ce détail, qui a une importance fondamentale pour rouler sur ce type de terrain. Donc maintenant le plus dur reste à faire, il va falloir choisir les pneus qui sont adaptés à ce type de terrain.

J’ai écrit un article sur le choix des pneus, il pourra vous donner les premières informations et vous aiguiller sur le type de pneus à choisir. Pour en savoir plus, cliquez ici

N’oubliez pas le pneu est la seule surface qui est en contact avec le sol. Ce n’est pas un détail à prendre à la légère, surtout lorsque l’on roule sur des terrains boueux et humides.

 

1.2 La pression de vos pneus est importante

Après avoir vu l’importance de choisir des pneus qui seront adaptés sur les terrains gras et humides. Nous allons voir l’importance de la pression de votre pneu pour rouler sur les terrains gras. 

Donc vous ne devez surtout pas surgonfler vos pneus. Il doit y avoir moins de pressions dans vos pneus, quand vous décidez de rouler sur un terrain humide et boueux que lorsque vous roulez sur un terrain sec.

Alors attention suivant les types de pneus que vous avez sur votre VTT. Si vous roulez en chambre à air, vous ne devez pas trop sous gonfler vos pneus.

Vous pouvez encore choisir entre un pneu en chambre à air et un pneu en tubeless. J’ai écrit justement un article sur le sujet qui pourra vous aider à faire votre choix pour en savoir plus cliquer ici

Car si vous les sous-gonflez trop vous risquez de pincer et donc de crever. Il faut trouver le bon compromis, mais l’erreur à ne surtout pas faire c’est de surgonfler vos pneus. Car l’objectif quand vous roulez sur un terrain gras et humide c’est de gagner en adhérence.

Si vos pneus sont surgonflés, ils vont être trop durs et vous allez surtout glisser à chaque fois que vous allez rouler sur une surface humide et grasse. 

Donc ce qu’il faut retenir de ce point-là, c’est tout simplement de sous-gonfler vos pneus lorsque vous allez rouler sur un terrain gras et humide.

Vous devez bien faire attention de ne pas trop les sous-gonfler non plus pour éviter les pincements et les crevaisons, surtout si vous roulez en chambre à air. 

 

1.3 Ne pas avoir peur du terrain gras

Comment rouler sur un terrain humide en VTT

Crédit photo minetlorenzo

Ce point, est spécialement dédié aux personnes qui commencent le VTT et qui n’ont jamais ou qui roulent très peu sur des terrains boueux et gras. 

Avant de voir les points suivants sur la recherche de l’adhérence sur un terrain gras et humide. Nous allons d’abord voir pourquoi, vous ne devez pas avoir peur de rouler sur un terrain gras et humide. 

Lorsque vous allez rouler et si vous roulez sur un terrain gras et humide pour la première fois, vous allez peut-être avoir une certaine appréhension.

Car lorsque l’on roule sur un terrain humide et gras nous allons avoir d’autres sensations et bien évidemment, c’est beaucoup plus délicat de trouver de l’adhérence. 

Vous devez avant d’apprendre et savoir bien piloter sur une surface grasse et humide. Vous allez devoir vous débarrasser de cette appréhension, de rouler sur une surface boueuse et humide.

Si vous avez appliqué, le premier principe dans cet article, vous avez déjà des pneus qui sont adaptés à la pratique du VTT sur un terrain boueux. Vous avez donc déjà un minimum d’adhérence.

La prochaine étape sera de vous débarrasser de cette appréhension, pour adapter votre pilotage au terrain.

Par contre, si vous vous engagez dans une descente en VTT sur un terrain boueux et humide et que vous hésitez, avant de vous engager par peur je vous conseille, de descendre de votre VTT et de réaliser la descente à pied pour cette fois.

À ce propos, j’ai écrit un article qui parle des erreurs fréquentes des personnes qui commencent le VTT en descente, pour en savoir plus cliquer ici

Donc oui bien évidemment, avant de vous engager dans une descente technique sur un terrain gras et boueux. Vous allez devoir apprendre à gérer votre appréhension dans un premier temps.

Ensuite, vous allez apprendre à piloter et à rechercher l’adhérence sur des terrains moins difficiles et plus abordables qu’une descente technique. 

Donc pour tous ceux qui commencent le VTT vous ne devez en aucun cas, avoir peur de rouler sur les terrains gras et humides. 

 

1.4 Adaptez son pilotage au terrain gras 

Comment rouler sur un terrain humide en VTT

Crédit photo minetlorenzo

Maintenant, nous allons voir pourquoi il va falloir adapter votre pilotage au terrain gras et humide. Vous n’allez pas rouler avec la même aisance que lorsque vous roulez sur un terrain sec.

Même si maintenant vous avez des pneus qui sont adaptés au terrain gras, il va falloir tout de même modifier sa façon de pédaler. Dans un premier temps, il va falloir alléger votre roue avant.

Surtout si vous vous retrouvez dans des zones dites boueuses ou très humides.

Il va falloir aborder les virages avec plus de prudence, car vous pouvez très rapidement vous retrouver à même le sol, à cause d’une perte d’adhérence. 

Lorsque vous roulez sur une zone très boueuse ou humide avec des franchissements d’obstacle en montée par exemple, vous allez devoir alléger votre pédalage.

Vous allez devoir donc modifier votre braquet et vos vitesses, pour pouvoir avoir une bonne fluidité et ne pas risquer la perte d’adhérence, sur la surface grasse. 

Vous allez devoir également être encore plus prudent au niveau de votre freinage dans les descentes en VTT. Car sur un terrain boueux les chances de perdre l’adhérence à cause du freinage sont plus fréquentes qu’un sol sec. 

Bien évidemment dans les virages, votre priorité sera de rechercher un maximum d’adhérence pour ne pas vous retrouver au sol.

Surtout éviter de freiner du frein avant, lorsque vous êtes en train de franchir un virage dans une zone boueuse ou humide, encore plus si c’est lors d’une descente en VTT. Vous allez devoir apprendre à anticiper et à ralentir, avant d’attaquer la courbe et le virage.

Vous l’aurez compris, le pilotage sur une zone humide ou boueuse ça ne s’improvise pas. On ne roule pas sur un terrain boueux et gras comme sur un terrain sec qui accroche. 

Cela demande un changement d’attitude dans la manière de piloter pour pouvoir, progresser et se régaler en VTT dans la boue et la gadoue 😉 . 

PS Un conseil qui peut avoir son importance, lorsque vous êtes sur le point de franchir une zone boueuse sur un sol plat ou en légère montée. Ne ralentissez pas, gardez votre vitesse actuelle tout en continuant de pédaler.

Votre regard doit se porter le plus aussi loin que possible. Vous ne devez en aucun cas avoir le regard bloqué sur votre roue avant. 

 

1.5 Un entretien minutieux 

Un terrain plein de boue ainsi qu’ un VTT rempli de boue jusqu’au guidon. À votre avis que faut-il faire une fois que vous avez fini votre sortie en VTT ? Il va bien falloir que votre machine passe au lavage complet.

Oui, le lavage de votre VTT doit se faire régulièrement bien sûr. Mais surtout, ne laissez jamais de la boue sur votre VTT. La boue comme la poussière d’ailleurs sur un terrain sec, peut s’incruster dans les joints de votre fourche sur votre chaîne dans votre matériel, etc..

Les conséquences c’est que vous allez tout simplement abîmer votre matériel. Donc plutôt que de le faire réparer, ne faites pas cette erreur et lavez votre VTT à chaque sortie, c’est d’autant plus important lorsque vous faites une sortie dans la gadoue. 

Autre chose aussi qu’il est important de préciser. Avant votre sortie en VTT dans la boue, je vous conseille de bien graisser toutes vos pièces, chaîne dérailleur, etc. 

 

En résumé 

Pour résumer cet article qui explique comment rouler sur un terrain humide en VTT, nous avons vu plusieurs points. Le premier, il me semble indispensable, c’est le choix des pneus qui sont adaptés pour rouler sur ce type de terrain. 

Ensuite, nous avons vu un point essentiel qui pourra servir à toutes les personnes qui débutent le VTT. C’est tout simplement de ne pas avoir peur de rouler sur un terrain glissant humide et gras. 

Ensuite, nous nous sommes penchés sur les modifications à réaliser lors de votre pilotage sur les terrains boueux et glissants.

Et pour finir, nous avons vu qu’un bon entretien avant votre sortie puis un bon lavage après votre sortie en VTT sur un terrain gras et humide est indispensable.

 

En conclusion

Voilà nous avons vu les principes de bases pour bien piloter son VTT lorsque vous êtes dans une surface boueuse et humide. Nous devons avant tout nous adapter au terrain que nous offre la nature.

En suivant ces principes de bases et en adaptant notre pilotage à la nature du terrain, nous pouvons continuer de nous amuser en toute sérénité sur notre machine. 

La magie du VTT c’est que la nature nous offre toute l’année et suivant les régions des terrains très différents et donc des façons de piloter différentes.

Voilà comme d’habitude si vous avez aimé l’article et que vous pensez qu’il doit être partagé. Je vous invite à le partager sans modération à votre entourage et sur les réseaux sociaux. 

Quant à moi je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article salut les vététistes 😉 ! 

 


AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles


Crédit photo de l’article minetlorenzo

Source des recherches,

Bertrand Rabatel, Piloter son vtt 2012 éditions glénat Couvent Sainte-Cécile 37,rue Servan 3800 Grenoble

Julien Absalon Dr Stephane Cascua Alain Dalouche S’initier et progresser 2006 édition Amphora27, rue Saint André des Art 75006 Paris

http://www.btwin.com/blog/fr/blog-et-actualite/vtt-blog-et-actualite/conseil-bien-pratiquer-vtt-blog-et-actualite/comment-rouler-dans-la-boue/

http://vttcrew.xooit.fr/t70-Piloter-dans-le-gras.htm

Recherches utilisées pour trouver cet article :pneu terrain gras vtt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *