Comment surmonter les premières difficultés en vtt

Comment surmonter les premières difficultés en vtt

Comment surmonter les premières difficultés en VTT ? Salut les vététistes, alors aujourd’hui nous allons voir comment tous simplement, vous allez faire pour surmonter les premières difficultés en VTT. 

Lorsque l’on démarre le VTT, nous sommes confrontés à un tas de difficultés. L’effort physique, le pilotage, la bonne gestion de ses émotions face à une descente qui nous fait peur ect …. 

La pratique du VTT est complexe lorsque l’on démarre. En tant que pur débutant, vous allez être confronté à un tas de problèmes à surmonter.

Mais ne vous inquiétez pas ce ne sont pas des problèmes insurmontables. Nous allons voir dans cet article justement comment surmonter les premières difficultés en VTT.

Dans cet article, je vais mentionner tout d’abord les premières difficultés que vous allez rencontrer, ensuite j’apporterai des solutions à chaque problème. 

Je pense vraiment être bien placé pour connaitre les difficultés des personnes qui commencent le VTT, car j’ai repris le VTT après plus de deux ans d’arrêts de pratique régulière.

Entre Juin 2013 et Novembre 2015 j’ai du réaliser une dizaine de sorties en vtt. Bien évidement on ne peut pas progresser en réalisant une dizaine de sorties en vtt en l’espace de 2 ans et demi, vous allez même régresser. 

Car quand j’ai repris fin novembre de manière régulière et assidue le VTT je peux vous garantir que j’ai été parfois confronté aux mêmes difficultés que les vététistes qui débutent. 

Bien, sans plus attendre nous allons maintenant entrer dans le vif du sujet !

Comment surmonter les premières difficultés en VTT

 

1.1 Savoir bien se servir de son VTT 

Comment surmonter les premières difficultés en vtt

Crédit photo minetlorenzo

Alors pour démarrer cet article, on va voir tout simplement la première difficulté que vous allez rencontrer si vous commencez le VTT. C’est tout simplement le fait de bien se servir de son VTT.

Alors évidemment sur un chemin large et plat, c’est facile de bien conduire son VTT.

Mais dès lors que vous allez vous présenter dans des virages un peu serrés pour votre niveau et des petites parties techniques ainsi que des montées, il va falloir se servir correctement de son VTT.

Et c’est là que vont arriver les premières difficultés, mauvaise utilisation des vitesses, mauvaise utilisation des freins avant et arrière, mauvaise tenue de votre guidon qui peut vous amener à une chute.

Voilà les premières difficultés que vous allez peut-être vivre si vous démarrez le VTT. Ne vous inquiétez pas si vous lisez cet article et que vous appliquez les conseils que je vais vous donner, vous allez gagner un temps fou.

 

Les Solutions 

Au niveau de votre freinage, vous ne devez jamais au grand jamais bloquer votre frein avant, sinon c’est la chute assurée. Vous devez utiliser votre frein avant en complément du frein arrière avec souplesse et douceur.

Je ne vous conseille pas de bloquer le frein arrière en plein virage si vous venez juste de commencer le VTT. Car un dérapage mal maîtrisé, peut être synonyme de perte de contrôle de votre VTT.

Une astuce pour s’entrainer à maîtriser son dérapage c’est de justement s’entrainer sur un terrain plat.

Pour faciliter la tenue de votre guidon, je vous conseille de freiner avec un doigts ou deux doigts maximum. Si vous avez de bons freins, vous pouvez freiner avec un doigt.

La tenue du guidon justement, c’est une étape importante à maitriser en toute circonstance si l’on ne veut pas vivre la douloureuse expérience d’une chute en VTT.

Vous allez devoir tenir fermement votre guidon et ne pas tourner brusquement votre guidon, pour passer un virage par exemple.

Donc si vous tournez brutalement votre guidon, vous risquez malheureusement de bloquer votre roue avant et donc de chuter. 

Donc vous ne devez jamais oublier qu’une mauvaise utilisation de votre guidon peut se retourner contre vous. N’oubliez donc jamais de bien tenir votre guidon et de ne pas l’utiliser de manière trop nerveuse 😉 .

Autre chose à ajouter, l’importance du regard vous devez anticiper les virages et autres avec votre regard avant de vous engager dans un virage en vtt par exemple.

Puis pour éviter de tomber dans le piège de tourner le guide de manière trop nerveuse et risquez la chute, regardez vers la sortie du virage.

Si vous regardez vers la sortie du virage votre corps va se diriger vers la sortie du virage par exemple et automatiquement vous allez tourner votre guidon de la bonne façon. 

Ensuite et pour finir ce dernier point, nous allons voir un problème récurrent que les personnes qui commencent le VTT rencontrent. C’est une mauvaise utilisation de leurs vitesses.

Les vitesses sont tout simplement un moyen de vous faciliter l’accès à un tas de chemin surtout en montée. Une mauvaise utilisation de vos vitesses va véritablement vous pénaliser. 

Donc vous devez avant tout sur une surface plate jouer avec vos vitesses pour vous rendre compte et bien de la force que vous allez déployer pour pousser sur les pédales.

Là, vous allez avoir une idée un peu plus précise de toutes vos vitesses. 

Ensuite, rien de mieux que de tester ses vitesses lors d’une randonnée VTT. Oui alors le maître mot va être l’anticipation, vous allez devoir changer vos vitesses avant d’attaquer la difficulté en question.  

Si vous n’anticipez pas les changements au niveau du terrain de jeu vous allez changer vos vitesses de manière trop tardive. Vous risquez donc de dérailler ou pire si vous tirez trop sur votre chaîne elle peut se casser.

Donc vous l’aurez compris, vous allez devoir changer vos vitesses avant d’attaquer la difficulté.

Pendant que vous êtes dans une difficulté, vous pouvez jouer avec vos vitesses. Mais attention à ne pas faire de changements de vitesses et de plateau trop important, car sinon vous risquez de casser votre chaîne. 

Donc vous l’aurez compris dans ce point, nous avons traité les problèmes que vous allez peut-être rencontrer si vous commencez le VTT.

Je vous invite vraiment à mettre en place les solutions que j’ai apportées dans cet article aux problèmes en question.

 

1.2 L’effort physique spécifique en VTT

Comment surmonter les premières difficultés en vtt

Crédit photo ALAIN JOSEPH

Maintenant, nous allons voir les difficultés que vous allez rencontrer au niveau de l’effort spécifique à avoir en VTT.

Lorsque vous allez démarrer le VTT, vous allez très vite vous rendre compte de la difficulté au départ de gérer son effort sur une sortie plus ou moins longue et physique.

Car le VTT est avant tout un sport d’endurance. D’ailleurs si vous êtes un pratiquant régulier j’ai écrit un article qui peut vous intéresser, cliquez ici pour en savoir plus

Bref, les difficultés principales que vous allez rencontrer au niveau de l’effort spécifique en VTT sont les suivantes,

  • une mauvaise gestion de l’effort tout au long d’une randonnée VTT 
  • une mauvaise gestion de l’effort dans les montées. 

Les Solutions

Il n’y a pas 36 solutions, dans un premier temps vous allez devoir être régulier dans votre pratique.

En étant régulier et en faisant au minimum une sortie en VTT par semaine, vous allez habituer votre corps et vos muscles à l’effort en VTT.

Ne pensez pas que si vous faites un autre sport qui n’a rien à voir avec le cyclisme ou le VTT vous allez pouvoir, vous passer de cette sortie par semaine. Car l’effort sur un vélo est vraiment particulier.

D’ailleurs par expérience, j’ai vu beaucoup de personnes qui pratiquaient des sports Co démarrer le VTT et se cramer totalement dans leurs premières sorties. 

Le vtt est avant tout un sport d’endurance, il ne faut donc pas partir comme un bourrin. 

Ensuite au niveau de votre effort dans les montées, alors il va falloir vous habituer dans un premier temps à ne surtout pas vous mettre dans le rouge d’entrée dans la cote. 

Alors, comment faire, tout simplement en attaquant la cote en mode footing, en adaptant les vitesses à la raideur de la pente.

Dans certaines qui sont vraiment raides, vous allez tout de même souffrir, enfin éviter tout de même les parcours qui ne sont pas adaptés à votre niveau lorsque vous démarrez le VTT. 

J’ai écrit un article qui je pense va vous aider à gérer votre effort dans les montées pour le lire cliquez ici .

N’oubliez jamais dans tous les cas que si vous décidez de vous mettre au VTT vous devez au minimum faire une sortie par semaine, c’est vraiment le strict minimum.

 

Petit bonus

J’ai envie de vous donner un petit conseil, qui peut énormément vous aider. Il ne faut pas prendre le choix de vos pneus à la légère. Car sinon vous allez vraiment vous mettre un handicap en plus dans les montées.

J’ai écrit un article qui peut vraiment vous éclairer sur le sujet, cliquez ici pour le lire.

 

1.3 Appréhension et peur 

Voilà maintenant, nous allons voir un point très important. L’appréhension et la peur dans les descentes en VTT.

Lorsque j’ai repris le VTT après plus de 2 ans d’arrêt, j’ai ressenti de l’appréhension et de la peur dès la première descente, car elle était un peu technique.

Alors je pense bien que si vous commencez le VTT et que vous n’avez jamais franchi de descentes techniques sur un VTT, vous allez forcément ressentir une certaine appréhension.

Alors, ne paniquez pas c’est normal ! Lorsque vous avez fait votre première leçon de conduite, cela vous a impressionné ? Et bien dites-vous que pour la pratique du VTT c’est pareil ?

Nous sommes tous impressionnés par ce que nous ne connaissons pas. Et se présenter pour la première fois au bord d’une descente technique sur son VTT cela fait peur.

Alors, comment éliminer la peur et l’appréhension ?

 

Les Solutions

La réponse est simple, c’est avec la pratique et l’habitude de descendre en VTT que vous allez prendre confiance en vous. Il faut y aller étape par étape, loin de là l’idée de descendre toutes les descentes à pied.

Mais si vous vous retrouvez, au bord d’une descente en VTT qui vous tétanise descendez de votre VTT et dites-vous cette phrase: la prochaine fois j’y arriverai !

J’ai toujours franchi une descente en VTT pas loin de chez moi, je prenais vraiment beaucoup de plaisir à la franchir.

Lorsque j’ai repris le VTT, je me suis à nouveau présenté devant cette descente, j’étais tétanisé et je l’ai descendu à pied.

Mon moral en avait vraiment pris un coup, j’avais vraiment vu à quel point je n’étais plus habitué à descendre des descentes en VTT.

Et bien lorsque j’y suis retourné quelques jours plus tard j’ai réussi à la franchir sur le VTT !

Bien évidemment, j’ai réussi assez vite, car elle n’était pas très dure techniquement, pour les descentes vraiment très techniques et très raides il faut plus de temps et donc de pratique.

Le grand piège, c’est de s’engager dans une descente très technique en regardant uniquement sa roue avant et en étant tendu par la peur et l’appréhension.

Dans ces cas-là, je vous conseille de descendre de votre VTT et réaliser la descente à pied. 

Le jour où vous aurez moins d’appréhension, vous vous poserez moins de questions et vous vous engagerez dans cette descente en étant moins crispé et plus détendue. 

N’oubliez jamais que pour régler ce problème de l’appréhension dans les descentes en VTT, il faut pratiquer et encore pratiquer régulièrement le VTT et ne jamais s’arrêter 😉 ! 

Autre chose à ajouter également, c’est l’importance d’anticiper et de regarder plus loin que sa roue avant. Habituez-vous à lever votre regard au-delà de votre roue avant.

Cela va vous permettre d’anticiper les changements brutaux de terrain et donc de diminuer l’appréhension, si vous arrivez à voir l’obstacle en descente bien avant de le franchir.

 

Bonus, avoir les bonnes positions sur son VTT 

Alors en bonus nous allons voir les bonnes positions qu’il va falloir avoir sur votre VTT. C’est un petit rappel qui ne peut pas faire de mal.

J’ai croisé, beaucoup de vététistes par chez moi qui font du VTT sans un bon matériel et ça déjà s’est risqué.

Mais en plus, la majeure partie des personnes qui commencent le VTT font certaines erreurs dans leur positionnement sur leur VTT notamment dans les descentes.

J’ai écrit un article, sur les différentes erreurs que font les vététistes qui commencent le VTT en descente. Je vous invite vraiment à le lire en cliquant ici.

Lorsque l’on ne connait pas les positions de bases à avoir en VTT notamment, lorsque l’on attaque une descente cela peut représenter une grosse contrainte pour le débutant.

Vous pouvez également vous mettre en danger risqué la chute.

Bien alors vous aviez, je pense, compris qu’il faut toujours lever les fesses de votre selle et vous dresser sur vos pédales telles un cavalier qui se dresse, sur son cheval lorsque le terrain s’incline.

C’est la position de base en descente, il faut faire attention à ne pas trop se mettre en arrière. Car, vous allez avoir besoin d’un minimum de poids sur votre roue avant pour avoir suffisamment d’adhérence.

Évidemment par contre plus la pente est raide et plus il va falloir adapter sa position sur son VTT. Plus la pente est raide et plus il va falloir se mettre à l’arrière et faire passer son bassin à l’arrière de la selle.

 

En conclusion

Voilà, nous avons vu dans cet article les différentes difficultés que peuvent rencontrer les vététistes lorsqu’ils commencent le VTT.

J’ai essayé au maximum d’apporter des solutions simples et efficaces pour que vous puissiez régler ces problèmes lorsque vous commencez le VTT.

Bien évidemment, cela va vous demander une pratique régulière du VTT, car ce n’est pas en restant assis sur son canapé que vous allez réussir à progresser en VTT 😉 . 

Dans tous les cas, j’espère vraiment que cet article pourra vous aider à traverser avec succès les premières difficultés en VTT. Je vous invite à partager l’article dans votre entourage et sur les réseaux sociaux. 

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article salut les vététistes 😉 ! 

Crédit photo principale minetlorenzo


AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles


 

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.