Les 5 erreurs en descente du débutant en VTT

Les 5 erreurs en descente du débutant en VTT. Salut, les vététistes, aujourd’hui nous allons voir les 5 erreurs que les débutants ont tendance à réaliser, lorsqu’ils s’engagent d’une descente en VTT.

Alors bien évidemment cet article est destiné à un public de débutants. Mais cela ne veut pas dire que le vététiste confirmé ne doit pas lire cet article, car parfois le fait de revoir les basiques, cela peut être utile. 

J’ai donc répertorié 5 erreurs courantes que les débutants ont tendance à réaliser, lorsqu’ils réalisent une descente en VTT.

Ce sont des erreurs que les personnes qui démarrent le VTT font souvent, lorsqu’ils s’engagent dans une descente. Bien évidemment, il y a sûrement d’autres erreurs que je n’ai pas notées, dans cet article.

Néanmoins, ces 5 erreurs sont bien représentatives du manque de pratique et de maîtrise en descente des personnes qui commencent le VTT. Donc sans plus attendre nous allons entrer dans le vif du sujet ! 

Les 5 erreurs en descente du débutant en VTT

 

1 Restez assis sur sa selle lors de la descente

Alors nous allons démarrer cet article, par la plus grosse erreur lors d’une descente en VTT. Ça peut paraître incroyable pour un vététiste, qui pratique le VTT depuis un petit moment et pourtant c’est une erreur qui est parfois commise.

Les personnes qui démarrent le VTT elles ont tendance à rester assises sur leurs selles. C’est un manque de connaissance au niveau de la position à avoir lorsque l’on effectue, une descente en VTT.

Ce manque de connaissance peut réellement mettre en danger le vététiste qui commence le VTT et qui réalise une descente. Car en restant assis sur sa selle le poids de son corps est vers l’avant.

Vous avez donc de très grandes chances en restant assis sur votre selle, de faire un joli soleil et de passer à l’avant de votre vélo, donc de subir une violente chute. 

Vous devez lors d’une descente lever vos fesses de la selle et vous positionner à l’arrière de votre selle. Vous allez libérer du poids, pour votre roue avant et vous allez diminuer fortement vos chances de réaliser une chute. 

Ce vététiste a la bonne attitude, en aucun cas il reste assis sur sa selle lors de la descente 

Les 5 erreurs en descente du débutant en VTT

Crédit photo PROScott Ableman

Donc cela peut paraître incroyable ou surréalisme pour le vététiste qui pratique régulièrement le VTT, mais oui certains ou certaines vététistes qui démarrent le VTT font cette erreur, qui ne pardonne pas lors d’une descente.

Donc que faut-il retenir dans ce premier point? Il faut tout simplement retenir ce principe vraiment simple, vous ne devez jamais rester assis sur votre selle lorsque vous êtes en train, de réaliser une descente en VTT.

 

2 Freiner violemment du frein avant

Alors celle-là aussi c’est une erreur que font les personnes qui démarrent le VTT, c’est de freiner violemment du frein avant lors d’une descente. C’est quelque chose qu’il faut absolument éviter de faire.

Si vous freinez du frein avant, de manière violente et brusque vous allez précipiter votre chute.

Car la roue avant va se bloquer net d’un coup sec. Et lorsque vous êtes en descente et que la roue avant se bloque, vous avez de grandes chances de passer par dessus votre vélo.

Donc attention à cette erreur. Le frein avant est à utiliser de manière très prudente. Vous devez freiner de manière progressive. Cela peut être un réflexe, par peur de prendre de la vitesse dans une descente par exemple.

Ou également, par peur d’avoir d’un seul coup une pente raide qu’il va falloir soudainement descendre.

Si déjà vous faites l’erreur que nous avons vue dans le point précédent, vous êtes sûr de faire une chute . C’est un réflexe à très vite abandonner pour ceux et celles qui débutent en VTT. 

Voilà ce qu’il risque de vous arriver en cas de freinage violent du frein avant dans une descente

Les 5 erreurs en descente du débutant en VTT
Mountain Bike Crash in Palmer Park

Crédit photo Rob Lucas

J’ai justement écrit un article sur le freinage qui peut vous intéresser, cliquez ici pour le voir

Parfois même il faut lâcher les freins et réaliser la descente, à condition bien sûr d’avoir bien anticipé la descente en amont et d’avoir les qualités de pilotage pour bien descendre. 

Donc, pour conclure ce point ne freinez jamais de manière violente du frein avant, lorsque vous êtes engagés dans une descente.

 

3 Ne pas tenir fermement son guidon lors de la descente

Maintenant, nous allons voir cette 3e erreur que vous pouvez faire lorsque vous commencez le VTT. C’est tout simplement de ne pas tenir fermement votre guidon.

Sur la photo ci dessous le vététiste tiens bien son guidon, ce qui va lui permettre de bien se réceptionner et donc de continuer sa descente sans soucis.

Les 5 erreurs en descente du débutant en VTT

Crédit photo Ralph Arvesen

Lorsque j’ai passé mon support technique VTT ( lors de ma formation BAPAAT ). J’ai été très surpris, de voir un ami tomber dans une descente pas trop technique en ligne droite sur un grand sentier.

Il est tombé, car il ne tenait pas fermement son guidon. Il est passé dans un passage, où il y avait pas mal de pierre, son guidon s’est tourné, car il ne tenait pas fermement son guidon la roue avant s’est bloquée et il a chuté. 

Il a chuté, car il ne tenait pas fermement son guidon. Il faut que vous teniez fermement votre guidon, lorsque vous effectuez une descente en VTT c’est extrêmement important. 

Les vététistes confirmés peuvent eux aussi faire cette erreur, mais plus à cause d’une fatigue accumulée à force de réaliser des descentes.

La fatigue s’accumule et au final dans une descente très engagée, nous ne tenons plus aussi fermement notre guidon qu’au début de la sortie. 

 

4 Regardez sa roue et ne pas anticiper la descente

Alors voilà maintenant nous allons voir la 4e erreur, que pas mal de débutants font lorsqu’ils réalisent une descente en VTT. C’est de regarder pas plus loin que sa roue avant. C’est une erreur, car en VTT il faut toujours anticiper, l’anticipation est une qualité indispensable en VTT.

Si vous n’anticipez pas plus loin que votre roue avant, vous n’allez pas pouvoir prendre les bonnes informations, pour réussir à descendre correctement la descente en question. 

C’est dangereux, car vous allez être souvent surpris par les obstacles qui vont se présenter devant vous, car vous ne les aurez pas anticipés. Alors quelle est la solution à ce problème ?

Vous allez devoir vous habituer à regarder plus loin que votre roue avant. Vous allez devoir apprendre à anticiper les changements de terrains, car c’est indispensable.

 

5 S’engagez dans une descente bien trop difficile pour son niveau en étant crispé et sur les freins.

Nous allons voir la dernière erreur que les vététistes qui démarrent le VTT ont l’habitude de faire. C’est de s’engager dans une descente très technique en hésitant et en étant crispé et sur les freins. 

Alors pourquoi c’est une erreur ? Tout simplement, car lorsque l’on s’engage dans une descente très technique, il ne faut pas hésiter et surtout il ne faut pas être crispé.

Le problème c’est que vous allez être à l’arrêt dans la descente et vous allez paniquer, vous risquez donc de chuter. 

La solution elle est simple, si vous commencez le VTT et que vous êtes sur le point de franchir une descente très technique. C’est tout simplement de descendre de votre VTT et de faire cette descente à pied. 

Cela ne sert vraiment à rien de vouloir absolument, faire une descente si on n’a pas déjà les compétences en pilotage pour la réaliser.

Mais cela ne sert également à rien de s’engager, dans une descente avec la peur au ventre et lorsque l’on est trop sur les freins. Car c’est la meilleure manière pour vous de faire une erreur de pilotage et donc chuter. 

Donc comme je l’ai déjà dit plus haut dans ces cas-là, il vous suffit juste de descendre de votre VTT et d’effectuer la descente à pied.

Vous n’avez pas à avoir honte de réaliser cette descente à pied. Vous allez tout de même progresser en descente, même si vous faites la descente à pied.

 

En résumé

Alors pour résumer l’article d’aujourd’hui qui parle, des 5 erreurs que font les vététistes qui démarrent en VTT dans les descentes. Nous avons d’abord vu l’erreur la plus basique, mais qui peut réellement vous mettre en danger dans une descente.

C’est le fait de rester assis, sur sa selle lorsque vous effectuez une descente en VTT. Ensuite, nous avons vu pourquoi freiner de manière violente sur votre frein avant peut vous mettre en danger dans une descente. 

Nous avons vu que beaucoup de personnes, qui commencent le VTT ne tiennent pas fermement leur guidon lorsqu’elles effectuent une descente en VTT. Cela est une grosse erreur lorsque l’on franchit une descente.

Nous avons également vu une autre erreur courante, c’est de regarder uniquement sa roue avant, lorsque les personnes qui débutent le VTT réalisent une descente. 

Et pour finir, nous avons vu la 5e erreur que font les vététistes qui commencent le VTT, c’est de s’engager dans une descente bien trop dure pour leur niveau en étant crispé et sur les freins. 

 

En conclusion

Voilà, c’est la conclusion cet article qui a pour but de vous aider à ne plus effectuer ces 5 erreurs, lorsque l’on franchit une descente en VTT. Bien évidemment, cet article s’adresse tout particulièrement aux vététistes qui commencent le VTT.

Mais il est aussi adressé aux vététistes confirmés, car cela ne fait pas de mal de revoir des principes de bases. Je vous invite à partager cet article sans modérations dans votre entourage, et sur les réseaux sociaux.

Régalez-vous bien, profitez du beau temps qui arrive et des jours qui rallongent et ne prenez pas de risques inutiles. Quant à moi, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article salut les vététistes 😉 !

 


AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :descente en vtt

2 thoughts on “Les 5 erreurs en descente du débutant en VTT

  1. Moane Yvette

    mai 18, 2016 at 2:58

    Décidément, votre blog est une vraie mine d’or dans le secteur. Surtout en particulier avec la précision sur la sécurité. Beaucoup néglige cette partie comme quoi porter un casque et les équipements nécessaires sont justes pour décorer alors qu’est c’est vraiment décisif. De mon expérience cela peut vous sauver d’une mort stupide. Sinon, ce n’est pas non plus une raison pour avoir peur, avec un bon vélo, les bons équipements et des exercices réguliers, cela devrait le faire.

    • Florent Falanga

      mai 18, 2016 at 4:45

      Merci pour ce commentaire et tout à fait l’équipement est indispensable pour être premièrement en tout sécurité, et deuxièmement prendre du plaisir à rouler en toute sérénité.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.