Les 8 qualités à améliorer en vtt

mtb-1169961_640

Les 8 qualités à améliorer en VTT. Salut, les vététistes et bienvenues. Alors aujourd’hui nous allons parler des 8 qualités à améliorer pour votre pratique du VTT. Ce sont des qualités indispensables à la pratique du VTT.

La pratique du VTT demande à avoir des qualités bien précises qu’il faut améliorer. Dans cet article, je vais vous lister ces 8 qualités. Je vais vous expliquer dans chacune d’elle. Pourquoi et comment les améliorer ? 

La pratique du VTT reste un sport très complet ou le corps entier est sollicité. Mais il n’y a pas que le corps. La tête et la concentration sont également beaucoup sollicitées. C’est un très bon article, pour les débutants qui ne savent pas exactement ce qu’il faut améliorer comme qualités en VTT. 

Mais c’est également, une bonne piqûre de rappel pour tous les vététistes qui pratique le VTT. Car parfois la révision, ça permet de nous rappeler ce qui est vraiment important. Bon nous allons donc rentrer dans le vif du sujet ! 

Les 8 qualités à améliorer en VTT 

 

1.1 L’endurance 

Les 8 qualités à améliorer en vtt

Crédit photo Biker at Guadalupe River State Park

Alors pour démarrer, nous allons parler de la qualité indispensable à entretenir et à améliorer dans la pratique du VTT. L’endurance, la fameuse endurance. Le VTT est par essence un sport d’endurance. Car vous allez fournir, un effort continu sur une durée plus ou moins longue.

Lorsque vous êtes sur un VTT. Il n’y a pas de secret. Il faut pédaler. Si vous ne pédalez pas. Vous n’allez pas avancer à moins de prendre un VTT à assistance électrique (mais ça, c’est un autre débat). 

Donc, vu qu’il va falloir réaliser un effort sur une longue durée pour allez d’un point A à un point B en VTT. Il va falloir améliorer cette fameuse endurance. Bon, il n’y a pas de secret. Pour améliorer votre endurance de base.

C’est-à-dire votre capacité à réaliser un effort d’intensité moyenne ou faible sur le long terme. Il va falloir rouler et accumuler des kilomètres. Certains vont dire non, mais Florent on est en 2016.

On peut améliorer notre endurance, avec du fractionné. On n’a plus besoin de réaliser des bornes.

Je suis d’accord avec vous sur ce point-là, mais pas totalement non plus. Pour une personne, qui souhaite démarrer le VTT ou qui reprend le VTT après une période d’arrêt. Les sorties longues d’endurances sont indispensables.

Et combien même, si vous réalisez du VTT depuis un bon moment, que vous avez un bon niveau et que vous préparez des objectifs. 

Je vous conseille de garder sous le coude au moins une sortie foncière d’endurance pure par semaine. Ce que je conseille surtout pour améliorer et entretenir votre endurance en VTT. C’est de démarrer des sorties de plus en plus longues à faible intensité pour les débutants.

Puis pour les pratiquants réguliers, qui se mettent au fractionné. Je vous conseille de toujours garder, en réserve dans la semaine une sortie longue en endurance. Donc pour entretenir ou améliorer son endurance il va falloir tout d’abord réaliser des sorties longues à faible intensité.

Ensuite, bien évidemment lorsque l’on parle d’endurance. Il y a plusieurs sortes d’endurance. Il y a l’endurance à faible intensité, l’endurance à moyenne intensité et l’endurance à forte intensité.

Car la définition de l’endurance, c’est de tenir le plus longtemps possible un effort dans le temps et dans la durée. Un effort intensif, s’il dépasse une durée de 10 à 30 secondes peut être considérée comme un effort d’endurance, mais à intensité extrêmement élever.

Bien évidemment, en VTT il va vous falloir passer par tous les types d’endurance. Car lorsque vous allez monter une longue côte bien raide. Vous allez réaliser un effort d’endurance, mais intensif.

Alors bien sûr et attention. Vous devez faire un bilan de santé avec votre médecin régulièrement. Pour voir, si vous êtes apte et prêt à réaliser ces types d’efforts ! Il y a de plus en plus de morts subites et beaucoup dans les sports d’endurances.

Donc, ne négligez surtout pas ce point-là ! Bien pour l’endurance à intensité plus élevée. Le fractionné c’est-à-dire un effort plus violent, mais entrecouper de période de récupération.

Et bien faire du fractionné. Cela va vous permettre d’améliorer, l’endurance à haute intensité. Par contre, si j’ai un conseil à vous donnez. Ne faites pas de fractionné, si vous débuter ou si vous reprenez le VTT. Lorsque vous reprenez le VTT ou lorsque vous débutez.

Vous devez tout d’abord avoir une base en endurance. Vous devez habituer votre cœur et vos muscles en douceur, par des sorties longues et peu intenses au départ.

Donc, votre endurance est une partie très importante dans votre pratique du VTT. C’est une qualité qu’il faudra absolument entretenir et améliorer. Si vous n’entretenez pas votre endurance et que vous faites une coupure de plus de 3 semaines en VTT.

Vous allez perdre tous les bénéfices de vos progrès en endurance. Il faudra recommencer à zéro ! 

 

1.2 Votre pilotage 

Les 8 qualités à améliorer en vtt

Crédit photo Single Track Mountain Bike

Maintenant, passons à la qualité suivante, indispensable à une bonne pratique du VTT. Le pilotage, oui c’est une qualité qu’il va falloir acquérir pour les débutants. Puis pour les vététistes qui pratiquent régulièrement le VTT.

Il va falloir améliorer cette qualité, car elle va grandement vous servir à vous faire plaisir en VTT tout simplement. C’est une qualité qui si vous l’améliorez va vous permettre de franchir des obstacles des descentes cet ECS.

Le pilotage est indispensable au VTT, car c’est un sport technique. Tout simplement, faire du VTT en pleine nature sur des parcours accidentés. Cela va vous demander des qualités de pilotages.

Ces qualités de pilotages vont vous permettre de maîtriser votre VTT sans vous mettre en danger. Car le danger peut très vite arriver en VTT. Si vous n’avez pas les qualités de pilotage nécessaire. 

Surtout, vous ne devez pas sur estimé vos capacités de pilotages. Le piège lorsque l’on progresse en pilotage en VTT. C’est de surestimer ses capacités de pilotages.

Car à partir de ce moment-là, vous allez vous engager dans des parcours plus techniques et beaucoup plus difficiles. Et peut-être bien que vous n’avez pas les compétences requises en pilotage. Pour réussir à passer en toute sécurité certains obstacles ou descentes.

Donc c’est une erreur que nous faisons beaucoup, car c’est dans la nature humaine de surestimer ses capacités. Bien alors tout ça, c’est bien. Mais pour améliorer notre pilotage comment nous allons faire ? 

Donc, premièrement si vous débutez ou si vous reprenez le VTT vous allez devoir rouler. Vous allez devoir pratiquer.

Alors, n’hésitez pas à demande des conseils auprès de vététistes dans votre entourage, qui ont surmonté les difficultés en pilotage que vous vivez en ce moment. 

Vous pouvez aussi choisir de prendre un moniteur sur le terrain. Dans ce cas-là si vous voulez être coaché sur le terrain. Vérifiez bien avant que le moniteur en question est diplômé. Pour être sûr de tomber sur de vrai moniteur sur le terrain avec une vraie expertise, cliquez ici.

C’est un lien qui va vous mener sur le site des Moniteurs cyclistes français. Ils sont tous diplômés et compétents sur le terrain. Vous pouvez également choisir de progresser à votre rythme. En sortant faire des randonnées VTT avec vos amies. 

J’ai écrit quelques articles sur le blog. Qui vous permettrons également de progresser dans ce domaine-là, cliquez ici pour accéder à un article très intéressant sur le pilotage justement.

Donc voilà, ne négligez surtout pas cet aspect du VTT. C’est indispensable, vous devez absolument acquérir cette qualité-là et l’améliorer, pour allez toujours plus loin en VTT.

 

1.3 Votre vélocité 

Maintenant, parlons de vélocité. Dans le jargon compliqué du cyclisme et du VTT, c’est quoi la vélocité ? On entend souvent ce terme à la TV en regardant le tour de France par exemple.

Ou dans les magazines de VTT. En vérité, la vélocité est une qualité indispensable à développer et à entretenir. Vous allez avoir besoin d’avoir un coup de pédale véloce, pour franchir certains obstacles ou certaines longues montées techniques.

Donc, il va falloir apprendre à entretenir ou voir améliorer cette qualité-là. Vous avez de la chance, car vous allez pouvoir travailler la vélocité grâce aux différentes vitesses que vous avez sur votre VTT. Mais certains vont peut-être me demander. Mais Florent la vélocité c’est quoi ? 

Et bien, c’est tout simplement votre capacité à tourner les jambes le plus vite possible. Par rapport à la résistance du braquet et de la vitesse sur laquelle vous êtes. Donc il y a un moyen très facile pour travailler fondamentalement la vélocité.

C’est sur des terrains plats, ou vous allez mettre des vitesses et un braquet facile pour pouvoir très rapidement tourner les jambes. Le but évidemment pour travailler la vélocité sur le temps.

C’est d’augmenter, la difficulté de l’exercice en mettant des vitesses plus dures et un plus gros braquet. Nous verrons, par la suite que vous allez pouvoir vous servir de votre vélocité pour travailler votre puissance. 

Dans tous les cas vraiment vous devez travailler cette qualité-là. Elle est indispensable si vous voulez franchir sur votre VTT des bonnes montées techniques.

 

1.4 Vous devez améliorer votre force 

Alors maintenant, nous allons voir la force. Oui souvent dans les discussions entre vététistes. Parfois, on se dit. Ta vu ce coureur pro les mollets et les cuisses qu’il a. Il va tout monter avec ces trucs en bétons, qu’il a dans les jambes.

Alors je ne vais pas vous le cacher, la force est une qualité importante à développer en VTT. Je ne parle pas de puissance. Je parle de force pure et dure. Ce qu’il faut savoir, c’est que plus vous allez avoir de la force pure et dure. Plus vous allez être capable d’amener de plus gros braquets. 

Parfois, vous allez avoir besoin d’un coup de pédale véloce pour franchir certains obstacles.

Puis parfois suivant le type de terrain vous allez avoir besoin de force. Et comment on travaille la force sur notre VTT ? Tout simplement en mettant des vitesses et votre braquet le plus dur.

Alors attention, avant de réaliser cet exercice. Il vous faut vous échauffer correctement. J’ai écrit un article, sur l’échauffement. Pour en savoir plus sur cet article, cliquez ici. Une fois que vous êtes bien échauffé, vous pouvez travailler votre force sur votre VTT. 

En fessant, ces exercices-là, vous allez véritablement faire du renforcement musculaire via les muscles inférieurs de vos jambes. Ce sont ces muscles, qui vont être sollicités pendant une longue durée. 

Suivant les raids ou les épreuves que vous allez disputer. Vous allez devoir avaler, du dénivelé positif. Donc vous allez devoir avaler une succession de montée. Si musculairement vous n’avez pas entretenu votre force musculaire.

Vous allez très rapidement vous fatiguer musculairement. Il y a deux qualités indispensables à développer en VTT. C’est la vélocité et ça, nous l’avons vu plus haut. Et il y a la force. Et deviner quoi ? La vélocité + la force égale, la puissance. 

Et plus vous allez être capable d’amener de la puissance sur le braquet le plus gros possible grâce à la combinaison de la force et de la vélocité. Plus vous serez performant.

Donc maintenant nous allons voir puissance.

 

1.5 Vous devez améliorer votre puissance 

Les 8 qualités à améliorer en vtt

Crédit photo Sangudo

Donc maintenant, parlons puissance. Oui la puissance la vrai la pure ! Donc nous avons vu plus haut l’association, de la vélocité qui est la capacité à tourner les jambes le plus vite possible et de la force va créer ce que l’on va appeler la puissance.

Et votre puissance, vous allez vous en servir souvent. Par exemple lorsque vous allez monter une cote sèche et longue.

Vous allez certes rouler à votre rythme. Mais vous allez amener un braquet et rouler sur une vitesse, ou vous allez forcer et tourner les jambes à un certain rythme. Pour progresser, il va falloir améliorer ce rythme de pédalage et le braquet sur lequel vous tourner les jambes. 

Alors certains vont être beaucoup plus à l’aise dans le fait de tourner vite les jambes. D’autres vont être plus à l’aise dans le fait de forcer. C’est à vous de trouver, votre propre rythme là où vous êtes le plus à l’aise.

Il est possible également. Que sur certains types de terrain, par exemple une montée très technique qu’il faille beaucoup mouliner et utiliser ça vélocité. Ou au contraire, sur certains autres types de terrains utiliser la force. 

Donc, une fois que vous avez trouvé là où vous serez le plus à l’aise vous allez devoir travailler votre puissance. C’est à dire soit mouliner le plus rapidement possible. Sur des vitesses et des braquets faciles. Puis d’augmenter la difficulté avec des braquets plus gros.

Soit de rouler, directement sur des braquets plus durs si vous êtes plus à l’aise en force et tournez les jambes le plus rapidement possible. Pour améliorer la puissance, vous allez devoir réaliser des séances de long fractionnaires.

Vous pouvez également améliorer votre puissance en vous chronométrant sur un parcours. Bref, les méthodes ne manquent pas. Par contre, avant de réaliser ces exercices intensifs. N’oubliez pas, d’allez régulièrement faire une visite chez votre médecin.

Vaut mieux prévenir que guérir. 

 

1.6 Vous devez faire du renforcement musculaire 

Les 8 qualités à améliorer en vtt

Crédit photo Fit Approach

Maintenant, parlons renforcement musculaire. Mais pas renforcement musculaire des membres inférieurs. On va parler du renforcement musculaire des membres supérieurs.

En VTT, il n’y a pas que les jambes qui travaillent. C’est tout le corps en entier qui est en action lorsque vous pédalez.

Lorsque vous devez franchir des passages techniques en descentes, votre haut du corps va être sollicité. Les bras les muscles du dos, les abdominaux, etc.. 

Vous allez devoir faire du renforcement musculaire, en dehors de vos heures de selles pour renforcer musculairement votre corps. Alors il y a le renforcement musculaire classique. Comme réaliser des abdominaux, faire des pompes faire du gainage, ect…. 

Il existe également du renforcement musculaire ludique. Par exemple pour renforcer musculairement vos bras, vos épaules et les muscles du haut de votre dos. Je vous conseille de pratiquer la marche nordique. 

J’ai encadré pendant plus d’un an des séances de marche nordique. Je sais donc de quoi je parle. Cette activité va solliciter tout d’abord vos bras. Vous allez devoir pousser avec vos bâtons pour vous propulser en avant et avancer.

Oui, la marche nordique se pratique avec des bâtons. Je peux vous garantir qu’au bout d’une heure de séance de marche nordique. Si vous exécutez correctement la technique de pousser avec vos bras. Vous aurez les bras en compote.

C’est une excellente activité physique complémentaire au VTT pour deux raisons. Premièrement, elle va vous permettre d’entretenir votre endurance et votre cardio. Deuxièmement, c’est la raison la plus importante.

Cette activité va vous permettre. Tout simplement, de renforcer des muscles importants pour la pratique du VTT. C’est donc une activité physique que je vous conseille vivement d’essayer.

Alors après vous avez le renforcement musculaire classique, et une multitude d’exercices pour vous renforcer musculairement. Par contre, ne prenez surtout pas à la légère le renforcement musculaire. 

En VTT tout notre corps est sollicité, aussi bien les muscles du bas du corps que les muscles du haut du corps. Si vous avez un meilleur gainage et de meilleurs abdominaux, vous gagnerez en performance.

Si vous avez renforcé musculairement les muscles du haut de votre corps, biceps, triceps, deltoïde, ECS, etc. Vous serez moins fatigué dans les descentes et dans les parties techniques qui vont faire travailler ses muscles. Et du coup, vous serez plus performant.

 

1.7 Améliorer votre mental 

Bien maintenant, passons à la qualité suivante qu’il faut absolument améliorer. Là, on va toucher un point sensible. On va voir le mental. On a beaucoup parlé jusqu’à présent de qualité physique. Mais on a oublié jusqu’à présent de parler d’un élément très important.

Votre mental, oui c’est très important. Car même avec les meilleures capacités possibles, la meilleure technique de pilotage. Si vous n’avez pas un mental solide. Vous ne pratiquerez vraiment pas longtemps le VTT.

Car les galères en VTT ça arrive, perdre une pédale par exemple comme ça m’est arrivé il n’y a pas si longtemps que ça. Ou tout simplement découvrir que le VTT dans les montées ça fait vraiment mal. Il y a aussi les descentes et la peur, ainsi que l’appréhension à affronter. 

Bref vraiment le mental va jouer un rôle énorme dans votre pratique du VTT vraiment. Si vous avez un mental, à toute épreuve. Il n’y aura pas de problème. Si vous n’avez pas un mental fort et solide. J’ai une bonne nouvelle pour vous. Le mental, ça se travaille.

Moi même à mes 16 ans j’ai voulu abandonner la pratique du VTT. J’ai finalement repris le VTT juste avant mes 17 ans quelques mois plus tard. On a tous des passages ou l’on n’est vraiment pas bien.  

Le fait de travailler votre mental. Cela va vous aider à surmonter ces passages-là. Mais vous allez sûrement me dire. Bon Florent c’est bien beau tout ça. Mais comment on travaille son mental ?

Alors si vous voulez savoir comment travailler votre mental de manière précise. J’ai écrit, un article sur le sujet de la motivation qui peut vous intéresser cliquer ici pour le voir.  Il y a cependant une question très importante à se poser pour améliorer son mental.

Elle est simple, vous devez d’abord savoir pourquoi vous faites du VTT. Ensuite, vous devez toujours vous fixer des objectifs par rapport à votre pourquoi. Les jambes et tous les autres muscles du corps servent à pratiquer le VTT.

Mais la tête et le mental sont d’autant plus importants pour pratiquer le VTT. 

 

1.8 Entretenir et améliorer votre plaisir

Nous voilà, à la fin nous allons voir la dernière qualité à améliorer. Entretenir et améliorer votre plaisir. Sans plaisir, je vais vous l’avouer, c’est chiant de faire du VTT. Le plaisir de faire du VTT doit être obligatoirement présent. 

Donc, comment développer ce plaisir ? Il y a plusieurs astuces. Par exemple, changer les parcours régulièrement. Si vous réaliser toujours les mêmes parcours ça ne va pas trop le faire au niveau de votre plaisir et de votre motivation.

Faire les mêmes parcours sur le court terme peut être utile pour progresser en pilotage par exemple. Par contre sur le long terme vous allez développer une mauvaise routine et perdre en plaisir.

Alors que si vous parcourez des parcours différents. Votre plaisir votre envie restera intacte, car vous allez découvrir constamment des nouveaux sentiers et des nouvelles descentes.

Ainsi que des nouveaux paysages. Le fait de rouler avec des collègues va également booster votre envie. La pratique du VTT est avant tout une pratique ou l’on partage avec nos amies le VTT. 

Le plaisir en VTT, ça peut être également de partir plusieurs jours pour réaliser une traversée d’un domaine naturel en France. De faire des grandes randonnées. D’utiliser le VTT comme moyen de voyage, à travers la nature et les paysages que nous offre la France. 

Votre plaisir peut être également totalement différent, vous pouvez vous faire plaisir en vous fixant des challenges sur des courses ou des raids VTT. En bref, trouvez ce dont vous avez envie dans la pratique du VTT.

Faites des choses en VTT qui vous font plaisir, car la pratique du VTT c’est avant tout du plaisir ! 

 

En résumé

Donc nous avons vu dans l’article les 8 qualités à améliorer en VTT. Nous avons d’abord parlé de l’importance d’entretenir et d’améliorer. Les qualités physiques comme l’endurance, la vélocité, la force, la puissance et le renforcement musculaire. 

Nous avons vu ensuite tout l’intérêt, d’améliorer son pilotage en VTT. Et au combien c’était indispensable d’améliorer cette qualité-là. Nous avons terminé, par voir deux qualités à améliorer qui touche à la motivation.

Nous avons vu l’importance d’améliorer le mental, et le plaisir que vous avez lorsque vous pratiquez le VTT. 

 

En conclusion 

Nous arrivons à la fin de l’article intitulé, les 8 qualités à améliorer en VTT. La pratique du VTT demande des qualités bien spécifiques, car c’est un sport qui demande avant tout beaucoup d’engagements. Je vous remercie bien évidemment d’avoir lu l’article jusqu’à la fin. 

Il y a sûrement d’autres qualités plus précises à améliorer. Néanmoins ce panel-là de qualité me semble vraiment complet pour pratiquer le vtt  de manière optimale. À travers toutes ces qualités que nous avons vues, il y en a une qui retient toute mon attention.

C’est le plaisir, sans plaisir personnellement je n’aurai jamais continué de pratiquer le vtt. Même dans les moments difficiles que j’ai dus traversé dans ma propre pratique du vtt. J’ai toujours pris du plaisir, à pédaler dans les espaces naturels.

À mon sens, c’est l’une voir la qualité qu’il faut absolument entretenir lorsque vous pratiquez le vtt. Sans plaisir, il n’y a pas de pratique. Donc voilà si vous avez aimé l’article et que vous pensez, que d’autres personnes devrez le lire.

Je vous invite à partager l’article sur les réseaux sociaux, et à votre entourage. Moi je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article. Salut pédalez bien et prenez du plaisir ! 

Source des recherches,

Bertrand Rabatel, Piloter son vtt 2012 éditions glénat Couvent Sainte-Cécile 37,rue Servan 3800 Grenoble

Julien Absalon Dalouche Alain Vtt – Initiation Perfectionnement Compétition 2016 édition Amphora

Julien Absalon Dr Stephane Cascua Alain Dalouche S’initier et progresser 2006 édition Amphora27, rue Saint André des Art 75006 Paris

 


 

AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *