electric bike has support

Pour ou contre le développement du vtt à assistance électrique ?

Pour ou contre le développement du vtt à assistance électrique? Salut, les vététistes, cette semaine je vous ai préparé un article vraiment spécial.

Cet article est un petit coup de gueule, certains ou certaines vététistes ont tendance à pester contre les vététistes qui font du VTT à assistance électrique. 

Peut-être que cet article ne va pas plaire à tout le monde. Mais tant pis, je prends le risque de donner mon point de vue qui va peut-être ne pas du tout plaire à certains vététistes ! 

Bon, c’est parti pour le premier coup de gueule sur le blog pratiquerlevtt.com 

Pour ou contre le développement du vtt à assistance électrique ?

 

Alors pour commencer j’ai décidé d’écrire cet article, car j’ai été choqué par les réactions assez virulentes de certaines personnes sur le sujet dans les forums.

Dans un premier temps, pourquoi ce titre ? Pourquoi je donne mon point de vue ? Pourquoi je prends position, dans ce débat, du pour ou contre le développement du VTT à assistances électriques ?

Avant de répondre à toutes ces questions, je vais vous expliquer la source du débat.

Les Vae donc les VTT à assistance électrique sont des VTT ou vous allez avoir une assistance électrique. Cela va vous permettre de vous aider à pédaler dans les parties physiques en VTT.

Vous pouvez vous aider de cette assistance dans n’importe quel moment dans votre sortie en VTT.

Bien évidemment, il ne faut pas utiliser cette assistance électrique lors d’une descente sinon attention aux dégâts et à la chute.

Alors cela marque une véritable évolution dans le monde du VTT. Pour la première fois, la difficulté physique de la pratique du VTT n’est plus un obstacle pour des non-initiés.

Par contre, cela crée des frustrations. Enfin, à chaque fois que quelque chose de nouveau débarque cela crée de la frustration, de la colère, de la haine et des critiques.

Et je peux vous garantir après avoir vu certains avis que oui en effet, l’arrivée des Vae a provoqué ces sentiments-là chez certains vététistes.

 

Si tu pédales avec un VAE tu ne fais pas du vrai VTT 

Alors voilà l’état d’esprit de certains vététistes. Si tu pédales avec un VAE, tu ne fais pas du vrai VTT, car en VTT il faut pédaler à l’huile de coude.

Il est évident que pratiquer le VTT à assistance électrique amène une toute nouvelle expérience, c’est tout nouveau.

Par contre, je ne suis pas du tout d’accord avec ceux qui pensent que faire du VAE  ce n’est pas du vrai VTT.

Le vrai VTT c’est notre perception de l’activité sportive et on a tous une manière différente de voir la pratique du VTT.

C’est d’ailleurs pour cela que j’ai décidé de créer ce blog et la chaine YouTube, car je voulais apporter ma vision du VTT.

Il n’y a pas une vraie pratique du VTT à proprement parler. Et puis, faire du VTT ce n’est pas uniquement pédaler et monter des cotes. Vous avez toute la partie technique du VTT ce qui fait son essence.

Et que vous soyez en VTT ou en VTT à assistance électrique il va falloir la franchir la descente. Évidemment, vous allez être un peu plus frais pour effectuer la descente en VTT Ae qu’en VTT sans assistance électrique.

Où est le mal ? Nous allons voir dans le prochain point les avantages de cette évolution.

 

Les avantages du VTT AE 

Alors voilà les avantages du VTT Ae. Tout d’abord, cela va être accessible à un public de non initier, donc aux débutants qui veulent avoir cette aide.

Votre conjoint ou conjointe va pouvoir vous suivre dans certaines de vos sorties qui ne seront pas très techniques. 

Si vous avez un problème ou des soucis de santé et des difficultés à supporter l’effort physique dans les montées en VTT, grâce aux VAE vous allez pouvoir de nouveau pratiquer le VTT. 

Le VTT AE  peut vous permettre de faire une nouvelle sortie en VTT même si physiquement vous êtes un peu mort. 

Le VTT AE peut vous permettre de mieux travailler votre technique de pilotage en VTT. Donc les VTT à assistance électrique ne sont pas faits que pour les débutants 😉 !

 

Les inconvénients du VTT AE de mon point de vue 

Le développement du VTT AE, va rendre accessible la pratique du VTT à un public plus large et non initier.

Le danger c’est que les vététistes qui pratiquent le VTT AE n’aient pas le bagage technique nécessaire en pilotage, pour franchir les descentes techniques sans se mettre en danger.

La pratique du VTT à assistance électrique quoique l’on pense est moins physique que celle du VTT sans assistance électrique.

Si vous recherchez vraiment une activité physique à part entière sans assistance pour perdre du poids et maintenir ou améliorer votre condition physique.

Vous allez devoir passer du VTT AE au VTT sans assistance électrique. Cela vous permettra d’avoir une plus grosse dépense énergétique et donc un plus gros engagement physique. 

Vous êtes dépendant d’une batterie en cas de panne de casse sur une chute il va falloir pousser le vtt jusqu’à la fin de la sortie.

 

Vététistes, ne soyez pas craintifs, le VTT à la dure existera toujours 

Voilà maintenant, nous allons voir ce qui pousse réellement des vététistes à avoir des réactions très virulentes. Quelque part, certains vététistes sont un peu mal à l’aise de voir le bon vieux VTT à l’ancienne évoluer.

Certains ont peur de la nouveauté et du changement. Certains vététistes pensent, que l’avenir du VTT sans assistance électrique et finie à cause du développement des VAE.

Je pense réellement que les vététistes qui pensent cela ont complètement tort. Car le VTT sans assistance électrique ne mourra pas. Il y aura toujours des gens qui voudront se mettre au VTT sans assistance électrique.

Et puis j’ai envie de dire que plus le marché des VAE va évoluer plus la communauté des vététistes sans assistance électrique va grandir.

Car il ne faut pas oublier que la pratique du VAE  et celle du VTT sans assistance électrique sont complètement différentes. Il y aura toujours des adeptes des deux manières de faire du VTT.

J’ai envie de vous poser une question. Le jour, ou il y a eu l’explosion du VTT enduro et du VTT de descente dH il y a-t-il eu plus aucune randonnée VTT organisé ?

L’éclosion de ces deux disciplines du VTT à t-elle enterré la discipline de la randonnée VTT et du VTT xc ou cross country pour les anciens ? Eh bien non au contraire même.

Donc, je pense que plutôt que de critiquer les vététistes qui utilisent l’assistance électrique.

Je vous conseille plutôt de les encourager à continuer de pratiquer le VTT. Puis pourquoi pas de les inciter à réaliser les deux disciplines, mais surtout ne les jugez pas.

Car avec un comportement comme j’en vois parfois sur les forums je me dis que certains ou certaines ne donnent pas une très bonne image du VTT. 

Dites-vous une chose, peut être que le mec où la femme qui vous double en VAE n’a pas envie de forcer dans les cotes et il a envie d’aller plus vite et c’est son droit.

Dites-vous bien une chose le mec ou la fille qui vous double dans une montée avec son VTT à assistance électrique a un problème de santé.

Il ou elle n’a peut-être pas la chance de se défoncer à la pédale comme vous êtes en train de le faire. N’oubliez jamais ça avant de dire des âneries comme j’ai vu sur les forums.

 

Chacun est libre de pratiquer le VTT qui lui plait 

On en vient, à ce point-là maintenant. Chacun est libre de faire le VTT qui lui plait. Il faut de tout et tout le monde a le droit de faire du VTT.

Si une personne n’a pas envie de se défoncer comme vous à la pédale, c’est son droit le plus précieux.

Donc soyez un peu plus tolérant et dites-vous bien que les personnes qui font du VAE ont autant le droit que vous d’être dans la nature. Chacun est libre de pratiquer le VTT qui le fait réellement vibrer.

Vous pouvez très bien pratiquer les deux si vous en avez réellement l’occasion. Je n’ai pas encore testé de VAE  mais c’est en projet, j’ai vraiment envie de tester ça.

Pourquoi ne pas se servir du VTT ae pour prolonger notre plaisir en VTT et progresser dans les descentes ? Je parlerai de ce sujet précis dans le prochain point .

Alors évidemment, les personnes qui pratiquent le VTT ae doivent être respectueux de l’effort d’un vététiste sans assistance lorsqu’il en croise un dans une montée.

Tout comme chaque vététiste doit être respectueux des randonneurs qu’ils croisent en pleine nature.

Le bon sens et l’éthique, ainsi que le savoir-vivre sont indispensables pour qu’il règne une bonne entente et pour que chacun puisse pleinement profiter avec ces moyens de la nature et des joies, qu’elles nous offrent;.

 

Le VTT AE pour améliorer sa technique en VTT en se fatiguant moins 

Voilà donc il faut bien se dire que même si vous avez la condition physique d’un Julien Absalon, vous allez vous fatiguer dans les montées en VTT.

Et lorsque vous allez aborder une descente, vous allez être beaucoup moins frais et plus à même de faire des erreurs.

L’énorme avantage du VTT AE c’est que grâce à l’assistance vous allez pouvoir garder des forces pour réussir à mieux réaliser vos descentes en VTT.

J’ai coutume de dire que plus vous allez pratiquer des descentes aussi variées soient elle et bien plus vous allez progresser en technique en VTT.

Alors, pourquoi pas utiliser l’innovation pour se faire encore plus plaisir et faire des progrès en descente et en technique en VTT ? L’inconvénient c’est qu’il faut y consacrer un budget assez important.

 

Voilà tout simplement pourquoi je ne suis pas contre le VAE 

Je ne suis pas du tout contre le développement des VTT à assistance électrique bien au contraire.

Je suis même heureux, que certaines personnes qui ne pouvaient pas pratiquer le VTT pour raisons et problèmes de santé puissent maintenant, faire du VTT grâce à cette évolution du matériel. 

N’oubliez jamais que si vous vous retrouvez un jour à avoir un problème qui vous empêche de faire du VTT sans assistance électrique, vous serez bien heureux de pouvoir continuer votre passion sur un VTT à assistance électrique. 

Les personnes qui pratiquent le VTT à assistance électrique ont autant le droit de se régaler en VTT que vous qui pratiquiez le VTT sans assistance électrique. 

Et puis rien n’empêche de pratiquer les deux à condition d’avoir le budget qu’il faut 😉 . Bien faites moi partager vos avis en commentaire sur cet article et sur ce débat. 

Crédit photo principale Dean Groom

 


AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles


 

13 thoughts on “Pour ou contre le développement du vtt à assistance électrique ?

  1. Yves

    juillet 1, 2016 at 3:27

    A presque 70 ans je suis heureux de pouvoir continuer le vtt comme je le faisais à 40 ans et cela grâce à l’assistance. Essayez donc un vtt à assistance et vous verrez que l’on peut aussi se faire mal (dans le bon sens du terme).
    Quel plaisir aussi de se dire que la prochaine côte ne me fera pas reculer car si je n’ai plus de réserve physique il me restera mon assistance.
    Le sport, la nature avec un Vtt ou un eVtt que du plaisir.

  2. bruno sengotta

    juillet 1, 2016 at 11:30

    j ai 55 ans je pratique le vtt a assistance electrique depuis 8 mois avec une absence de plus de 30 ans de sport , tous les week end je suis en rando sur un parcours de 55 kms et cela me procure un tres grand plaisir , heureusement que le vae existe sinon je n aurais pas cette satisfaction de rouler et je peux vous dire que le pedalage reste actif et quand je rentre chez moi apres la rando je suis tres fatigué alors vive le vae
    bruno

  3. Philippe

    juillet 8, 2016 at 10:29

    Je ne vois aucun souci au développement du VTT AE, l’évolution est engagée, on ne l’arrêtera pas. Tant mieux si certains peuvent ainsi continuer (ou débuter) la pratique malgré des difficultés (physiques ou autre). Le VTT est un plaisir avant tout, pas un challenge permanent. Bien entendu, le respect doit être de mise, mais ça c’est également vrai pour le VTT sans moteur!

  4. Fabre

    juillet 15, 2016 at 8:52

    Bonjour , entièrement d’accord sur le sujet de : pour ou contre le VTT à assistance électrique, le seul bémol c’est que des gens qui manquent d’expérience et de technique sois lâché un peu n’importe où à faire n’importe quoi dans les bois et chemins ( dangereux pour eux et les autres ) genre personne en randonnée piétonne, sortie avec toutou et les enfants…
    Cela reste valable pour un VTT classique mais l’apport de l’assistance électrique risque de faire des vttistes qui devront bien maîtriser leur machine et la vitesse ou risque de surprendre les gens et de les renverser…

    • Perez Raf

      novembre 22, 2016 at 9:28

      Pas d’accord sur le fait que des Vttistes non expérimentés s’aventurent sur des chemins qui ne sont pas à leur niveau. Pourquoi?
      1- ceux qui ont un VTT AE et qui sont inexpérimentés, vont rester sur des chemins larges et sécurisants. Ils ne vont certainement pas prendre un single avec épingles tout les 10 mètres au milieux de rochers et cailloux. Et lorsqu’ils croiseront des randonneurs, ils ne mettrons la vie de personne en danger car ils seront sur des chemins larges. Ensuite, ils ne sortiront certainement pas avec « bobonne, toutou et gamins » sur des singles pentus. Il faut arrêter de dire que les VTTistes AE vont vous pourrir la vie et envahir votre territoire…
      2- Ceux qui ont de l’expérience et qui montent un VTTAE feront comme avec leur VTT normal!
      3- J’ai un Giant Full 1E+ tout suspendu, je monte de mon village à 350m jusqu’au Markstein à 1050m sans difficultés par des chemins en veux-tu en voilà, et je redescend par d’autres correspondants à mon niveau, et je me fais plaisir. C’est le but du jeux!

  5. Olivier

    août 5, 2016 at 10:34

    Pratiquant le Vtt et le vtt ae, je peux vous garantir que le vtt ae est plus physique. Car vous roulez plus vite et faites plus de km à chaque sortie. Hier sortie vtt ae : 100 km dans les Alpes, dimanche sortie vtt : 40 km. J’étais plus vané hier soir que dimanche.

  6. Amandine

    août 20, 2016 at 11:51

    pas contre…mais en compete faudrais que ce soit deux categorie differente. me semble avoir vue ca et la, des VTTiste sans AE, ce pleindre des VTTiste AE, qui ne laisser pas le passage.

    donc oui a une aide, si elle ne detruit pas le civisme des gens!

  7. Perez Raf

    octobre 16, 2016 at 6:10

    Je viens d’acheter un VTT AE pour suivre ma femme qui, elle, est à cheval… J’ai 65 ans et si j’avais dû prendre un VTT j’aurais eu de grandes difficultés, surtout que nous sommes en Alsace, au pied du grand Ballon. Autant dire que ça grimpe. J’ai fait du vélo route, le VTT c’est autrement plus passionnant. Bien sur, je pars souvent seul sur les chemins de montagne, mais je reste dans mes limites et le respect de l’autre. Faire l’abruti à mon âge est risqué. J’ai croisé des VTTistes, et je n’ai pas eu l’impression que je posais problème! Mais il y a des conservateurs partout, même dans le VTT.

  8. Perez

    novembre 19, 2016 at 9:21

    Bonjour,
    J’ai pratiqué le vtt mécanique pendant 23 ans mais suite à un grave accident de moto j’ai du arrêter. Grâce à la découverte du VAE il y a 4 ans j’ai pu retrouver goût aux sortie avec mon ancien club de velo.
    Effectivement il savoir que parfois la vie nous réserve de mauvaises surprises donc il faut profiter de l’évolution du vtt.

  9. Patrice

    novembre 20, 2016 at 12:48

    le vtt électrique est à mon avis La solution pour permettre aux gens ayant une condition physique moyenne de ne pas souffrir sur le vélo ,ou de pouvoir en profiter comme dans leur jeunesse…
    en revanche , si l’assistance électrique efface les soucis physiques , elle n’amène rien en terme de maîtrise technique de l’activité , et on rencontre parfois des gens qui ne savent absolument pas faire du vélo. ce qui est donc dangereux pour eux et pour les autres.
    après tout est une question de moyens et de budget : il faut compter au minimum 4000 euros pour un bon VTT électrique tout-suspendu.ça fait réfléchir

  10. T. S

    février 1, 2017 at 2:42

    J’ai 46 ans, j’ai toujours fait un peu de sport mais jamais de manière intensive.
    Mon mari qui pratique le VTT n’arrêtait pas de m’inciter à en faire aussi avec lui et son club.
    En 2015, j’ai intégré le club VTT pour pouvoir en faire avec lui.
    J’ai commencé avec un VTT classique et ce, pendant 7 mois. Je me suis accrochée mais cela s’est avéré très dur pour moi. Le groupe du club étant composé de personnes qui pratiquent depuis longtemps, je n’avais pas le niveau du tout et les sorties devenaient pour moi une vraie torture (jusqu’à me mettre dans le rouge en faisant des malaises. Le cardio ne suivait pas…), sans compter que je ralentissais beaucoup le groupe… Où était le plaisir ?!
    2 solutions possibles : tout arrêter ou bien passer à un VTT avec assistance électrique.
    J’ai opté pour la 2ème solution et j’en suis ravie.
    Depuis, je peux suivre le groupe sans problème, je peux partager la même activité que mon mari et je prends du plaisir.
    Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, on peut forcer et bien se dépenser avec un VAE : il suffit de jouer sur les différents niveaux d’assistance (faible dit « éco », normal ou sport). Personnellement je n’utilise jamais le mode « sport ». Je suis le plus souvent en mode « éco » et je rentre bien fatiguée de toutes mes sorties. Le VAE fait tout autant fonctionner les muscles que le VTT classique (si on reste sur une assistance faible) mais permet de moins forcer sur le cardio.
    De plus, le VAE ne donne un coup de pouce que dans les montées, pas dans les descentes… où cela s’avère souvent technique et pour la technique justement, le VAE ne fait pas le travail à la place du cycliste…
    Je suis super contente de prendre mon bol d’air frais toutes les semaines et de pratiquer ce sport.
    Nous sommes 5 dans le club à avoir un VAE, chacun pour ses raisons : l’un par qu’il a des problèmes cardiaques, l’autre un problème au genou, un autre parce qu’il n’arrivait plus à suivre le groupe à cause de son âge,… tout le monde est ravi et s’amuse.
    Pas cool donc, les gens (à pied ou en VTT classiques) que l’on peut croiser durant nos sorties, qui nous lancent systématiquement des remarques désobligeantes parce que nous avons des VAE, on s’entend souvent traiter de « tricheurs » !
    Non, en tant qu’utilisatrice de VAE je ne triche pas. Je ne cache pas mon moteur, je ne trompe personne, je respecte les règles des vététistes et pour avoir mon assistance électrique je suis obligée de pédaler!
    Traite t-on de tricheurs les conducteurs de moto-cross ?!! Après tout, ils n’ont pas besoin de pédaler pour faire marcher leur moteur eux… 😉

    • Florent Falanga

      février 1, 2017 at 4:52

      Bonjour et merci pour ton commentaire qui est d’une grande qualité ! T’en que tu prend du plaisir c’est le principale les gens n’aimes pas les changements sa fait peur ect pourtant tout le monde ne va pas forcément aimer pédaler à la pédale il en faut pour tout le monde !

      Chaque personne à le droit de prendre son plaisir en vtt quelque soit le modèle !
      Merci encore pour avoir mis l’énergie et le temps pour écrire ce commentaire !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.