Pourquoi en vtt le casque n’est pas une option !

Pourquoi en VTT le casque n'est pas une option !

Pourquoi en VTT le casque n’est pas une option ! Salut, les vététistes, aujourd’hui nous allons parler d’un élément fondamental dans la pratique de notre sport, c’est le port du casque. 

Je suis toujours étonné de croiser beaucoup de vététistes qui roulent sans porter leurs casques. Dans cet article, je vais surtout vous rappeler pourquoi le casque en VTT ce n’est pas une option ! 

Bien, entrons maintenant dans le vif du sujet ! 

Pourquoi en VTT le casque n’est pas une option ! 

 

La sécurité avant tout 

Donc pour démarrer nous allons parler de sécurité. En VTT beaucoup de choses entrent en jeu au niveau de votre sécurité, comme le fait de bien savoir piloter son VTT par exemple, il y a également d’autres aspects de la sécurité en VTT .

Mais il y a bien un élément fondamental de la sécurité en VTT, c’est le casque. Vous devez toujours être équipé d’un casque lorsque vous partez rouler en VTT. 

C’est l’élément de sécurité qui me paraît obligatoire, alors pourquoi j’insiste sur ce point ? Tout simplement parce que certains vététistes roulent sans leurs casques. C’est une réalité, car je croise souvent des vététistes en colline qui roulent sans porter le casque. 

 

Un choc sur la tête ça ne pardonne pas 

Pourquoi en VTT le casque n'est pas une option !

Crédit photo Mr. Dtb

Donc suite à un gros débat sur un forum de VTT, je tiens à souligner pour ceux qui pensent que le casque ne présente pas une sécurité absolue qu’un choc à la tête ça ne pardonne pas. 

La tête est un endroit extrêmement sensible, je vais vous raconter une petite anecdote. Durant ma formation d’éducateur sportif, nous avons été sensibilisés aux chocs au niveau de la tête. Nous avons vu qu’il ne suffit pas d’un gros choc, pour avoir par la suite de graves conséquences. 

D’ailleurs lorsque j’encadrai des enfants dans le cadre de mon boulot d’éducateur sportif. Et bien, à chaque fois qu’il y avait un choc à la tête de manière accidentelle, je vérifiais bien que l’enfant ne présentait pas de symptômes graves.

En bref, pour des activités qui ne représentent pas un gros danger un choc à la tête est vraiment pris au sérieux. 

Alors, imaginez-vous maintenant sur votre vélo sans porter le casque. Vous faites une chute anodine, vous tombez de votre machine et vous tapez violemment la tête contre le sol.

Oui même le choc le plus basique lorsque l’on fait une chute en VTT, peut-être un choc très violent pour votre tête. 

J’ai appris, il n’y a pas très longtemps sur le blog grimpe à vue, qu’un escaladeur vraiment bon et célèbre est mort en tombant alors qu’il était sur le sol. Une chute banale, par contre la tête a subi un choc violent et il n’avait aucune protection. 

Bien sûr, certains vont me dire Florent il faudrait porter un casque dans toutes les circonstances de la vie. Je n’ai tout simplement pas envie d’entrer dans un tel débat sans fin.

Donc vous êtes libre de penser comme cela, mais sachez que vous prenez un énorme risque à rouler sans casque en VTT. 

Car bien évidemment si je vous raconte toutes ces anecdotes, c’est pour vous sensibiliser. Vous devez comprendre à quel point le port du casque est indispensable, lorsque vous pratiquez le VTT.  

Car ça coûte quoi, de mettre un casque? Bien sûr, le casque ne vous dispense pas de toutes les autres notions de sécurités en VTT. Bien sûr, le casque ne vous protégera pas si vous chutez et que vous ne tapez pas la tête. 

Mais si jamais un jour vous tapez votre tête contre le sol et que vous avez votre casque, celui-ci peut vous sauver la vie.

Car la tête c’est certainement l’endroit le plus fragile et qu’il faut protéger en priorité ! Donc vous l’aurez compris, un choc à la tête ça ne pardonne pas portez votre casque à chaque sortie ! 

 

Si vous pensez que vous n’avez pas besoin de porter un casque en VTT, c’est comme çi… 

  • Vous n’avez pas besoin de mettre votre ceinture de sécurité en voiture pour conduire, 
  • vous écrivez des textos pendant que vous conduisez, 
  • vous consommez le verre d’alcool de trop avant de prendre le volant, car vous pensez que vous tenez bien l’alcool. 

Loin de moi, l’idée de vous traiter d’irresponsable ou d’alcoolique. Je veux vous faire comprendre que si vous vous dites oui moi je ne chute jamais, je n’ai pas besoin de porter un casque. Cela n’est pas une bonne réflexion, car la chute peut arriver à tout moment. 

J’explique tout simplement en citant ces exemples que vous ne devez surtout pas sur estimer vos capacités. Vous devez porter un casque même si vous êtes un dieu en descente. 

 

Mon avis sur la création d’une loi visant l’obligation d’avoir un casque en VTT 

Je pense que l’heure n’est pas à l’obligation, mais à la sensibilisation. C’est le but de cet article. Mais c’est également votre but en tant que pratiquant en VTT de porter le casque, pour faire comprendre à ceux qui ne portent pas leur casque que l’on ne rigole pas avec la sécurité. 

Je ne suis pas complètement pour une obligation du port du casque en vélo et en VTT, mais cela risquera d’arriver un jour. Pourquoi, tout simplement, car avant le port de la ceinture n’était pas obligatoire.

Mais le port de la ceinture est devenu obligatoire. Car on a vu que la sécurité devez passer avant tout, et que surtout c’était trop dangereux de conduire sans la ceinture de sécurité.

Ensuite, cela a été une interdiction d’avoir un téléphone au volant. Ça sera la même chose pour le casque en VTT dans l’avenir. L’avantage que l’on a c’est de pouvoir être encore dans la prévention. 

Mais pour combien de temps encore ? Ne faut-il pas penser d’abord à la sécurité et être efficace ? Une obligation pousserait certains vététistes à ne pas porter de casque.

Mais sur le long terme, cette obligation peut changer les habitudes pour de bon. L’heure n’est pas à l’obligation. Mais ne soyons pas naïfs, cette obligation risquera forcément d’arriver un jour. 

 

Quelques notions à savoir pour votre sécurité 

Vous ne devez évidemment pas garder un casque qui a 10 ans même s’il n’a reçu aucun choc. Vous devez avoir un casque en état homologué et adapté à la pratique du VTT.

Vous pouvez en trouver à décathlon, et puis les casques de maintenant sont vraiment cool. Vous ne vous retrouverez pas avec un truc qui ressemble à un bol sur votre tête. 

Une autre notion extrêmement importante, c’est de prendre un nouveau casque si votre casque actuel a reçu un choc à la tête. C’est extrêmement important, dès qu’un casque reçoit un choc sur la tête il n’est plus en état de vous protéger lors d’un prochain choc. 

Vous devez régler correctement votre casque et vérifier qu’il est bien fixé avant de partir rouler. 

 

Pour conclure, portez votre casque lorsque vous pratiquez le VTT ! 

Pour conclure cet article extrêmement important, vous devez à chaque sortie porter un casque en VTT. Dans cet article, j’espère vous avoir véritablement sensibilisé sur le fait de porter un casque.

Peut-être que vous allez prendre cet article à la lettre et que pour la première fois, vous allez porter un casque en VTT. C’est le but de cet article, mais je sais très bien que tout le monde ne sera pas d’accord avec le fait de porter un casque en VTT.

Car si c’était le cas je n’aurai pas eu à faire cet article, pour vous expliquer l’importance d’avoir un casque sur sa tête pour faire du VTT. Essayez donc de mettre votre fierté de côté et dites-vous bien que l’on ne doit pas prendre à la légère, un futur choc sur la tête sans une protection.

Peut-être, que le casque n’est pas la protection parfaite, mais c’est plus sur que de rouler sans casque.

J’ai toujours roulé avec un casque en VTT. J’ai eu la chance d’avoir une famille autour de moi, qui m’a éduqué à mettre le casque à chaque fois qu’il fallait que je monte sur un vélo.

Pour vous dire, j’ai même presque renoncé à participer à une randonnée VTT, car j’avais oublié mon casque. Heureusement que l’organisation avait des casques pour dépanner, car sans casque je n’aurai pas pris le risque de faire une randonnée VTT.

Dans ce débat sans fin, on dit souvent que c’est de la responsabilité du vététiste et qu’il est conscient des risques qu’il prend, en roulant sans casque.

Je ne suis pas d’accord avec le fait que les vététistes qui roulent sans casques soient conscients des risques qu’ils prennent ! Ce qu’il faut retenir de cet article c’est qu’il ne faut absolument pas jouer avec le feu. 

Car on ne plaisante pas avec cette notion si importante de la sécurité en VTT. 

Bien sûr, n’hésitez pas à partager cet article à un maximum de personnes dans votre entourage et sur les réseaux sociaux ! Moi je vous dis à la semaine prochaine pour un nouvel article salut, les vététistes !

 


AVERTISSEMENT

La pratique du vtt comporte des risques. Je vous recommande vraiment la plus grande prudence dans l’interprétation et l’utilisation des informations et des conseils qui vous sont donnés sur le blog pratiquerlevtt.

Aussi je vous demande la plus grande prudence dans votre pratique du vtt.

Je vous déconseille fortement de rouler seul car ça comporte des risques

Toujours laisser son itinéraire et informer le lieu et l’heure de la sortie à un ou plusieurs proches 

De prendre une assurance en cas d’accident sur un parcours de chute ou de vol.

De ne pas prendre de risque inconsidéré par mauvais temps ou mauvaise météo.

De ne pas surestimé vos capacités et votre propre niveau en vtt.

De respecter la nature et son environnement

Respecter les usagers sur les sentiers et dépasser les gens avec une grande prudence

De bien prévoir son itinéraire pour ne pas se perdre, carte ign parcours balisées ffc vtt gps 

Vous devez porter sur votre tête un casque homologué et un équipement adapté à la pratique du vtt à chacune de vos sorties.

Vous devez avoir un vtt en bon état avant de partir rouler et il doit être adapté à la pratique du vtt.

Ne prenez pas de risque inconsidéré dans les descentes et les parties techniques en vtt.

Vérifier toujours que vous avez votre équipement de secours et votre trousse de secours, ainsi que votre téléphone et une couverture de survie.

Vérifier que vous avez toujours de quoi boire et manger avant de partir.

Chers lecteur votre priorité c’est d’être en sécurité lorsque vous pratiquez le vtt !  Les informations qui sont données par le blog et la chaîne YouTube peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment.

N’oubliez pas d’aller rendre visite régulièrement à votre médecin pour vérifier votre état de santé.

N’oubliez pas, que si vous voulez démarrer le vtt une visite à votre médecin est indispensable pour vérifier votre santé et ne pas prendre, de risques inutiles


 

3 Commentaires

  1. Anonyme

    J’ai bien aimé cet article comme tout les autres mais cependant le fait de changer de casque par choc a la tête on entend bien le fait que la tête reçoive un choc suite a une chute même si il n’y a aucune séquel cependant je pense que si nous avons un casque de bonne qualité il n’est pas spécialement nécessaire de changer (Voir l’état du casque après la chute) mais il peut avoir un léger coup cela ne veut pas dire qu’il va casser directement en revanche lors de la 2E chute si il s’abime plus la il faut le changer! Merci pour tout les conseilles bien utiles!

    Répondre
    1. Thomas de pourmonvelo.fr

      Salut!
      Le problème avec ta manière de voir les choses, c’est que le casque se déforme d’abord à l’intérieur. C’est à dire que si tu as un choc, c’est ce qu’il se trouve à l’intérieur qui va d’abord se casser ou se déformer. Du coup, sans t’en rendre compte, tu peux potentiellement porter un casque qui ne te protège plus suffisamment.
      Après, je te comprends, c’est sûr que c’est chiant de devoir payer 50 euros à chaque fois qu’on tombe sur la tête. Mais déjà, j’espère pour toi que tu ne tombes pas tout le temps sur la tête. Sinon, tu aurais tort de garder ton casque. Dans tous les cas, c’est à toi de décider : tu préfères payer 50 euros ou avoir un traumatisme crânien ?
      Tout cela pour dire, pour la sécurité, il ne doit pas y avoir d’impasse. Je vois des gens capables de dépenser des centaines d’euros pour gagner quelques centaines de grammes avec des roues ou un groupe plus légers. Alors je pense qu’une dépense obligatoire pour la sécurité de moins de 100 euros ne devrait pas être un problème. Si jamais vous avez un déformation externe du casque, le jeter sera l’action la plus intelligente à faire. Alors, faites les fous avec vos vélos mais pas avec votre vie !

      Répondre
  2. Pingback: De l’utilité d’un casque en VTT – VTT-YONNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *